Archives de Tag: faire le tri

L’armoire de Fille Aînée: photo « après »

Vous vous souvenez du tri spectaculaire réalisé dans l’armoire de Fille Aînée?

Evidemment, elle a tenu à ce que je complète l’exercice par une photo montrant le résultat dont elle est légitimement fière.

img_1235

Il y a tout de même un tas de vêtements… disons semi-portés qui sont en ce moment à cheval au pied de son lit. Il est vrai que l’armoire n’est guère spacieuse…

10 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Bordélique?, Comment ranger, Désencombrer, Les autres et moi, Oser jeter

Question des lecteurs: comment trier les objets des enfants partis de la maison?

Anne-Marie me dit: « Je vous suis depuis un petit moment, et j’apprécie vos conseils et ceux de vos lecteurs.
Je viens de lire le sujet sur les rangements des jouets des enfants. Pour ma part, je suis noyée sous les cours et les trésors de mes grands ados et adultes qui m’ont laissé leur bazar, faute de place dans leurs studios. Et comme nous avons 6 enfants, ils n’ont pas de chambre dédiée quand ils viennent, les petits ayant pris leurs aises. 😉
Donc j’ai des cartons et des piles dans plusieurs endroits de la maison et je ne sais plus par où commencer!
Si vous avez des idées… 🙂
 »

Anne-Marie, nous, les mamans, on garderait bien tout comme Souvenirs. Ou alors, on n’ose pas jeter à leur place. C’est vrai, comment déterminer si cet objet a une valeur sentimentale pour JB, notre grand dadais parti de la maison?
Bon, mais dans le même temps, reconnaissons aussi qu’ils utilisent bien souvent avec désinvolture la (grande) maison des parents comme entrepôt. Puis, le temps faisant son oeuvre, ils ne savent plus toujours ce qu’ils ont « mis de côté ».

Je vous propose une approche en deux temps, plus une précaution:

  1. PREMIÈRE ETAPE: Repérer et mettre de côté, pour vous, vos souvenirs de parents les concernant. Par exemple: photos, oeuvre majeure, lettres provenant de vos enfants ou de vous à leur intention… Vous conservez ça avec soin et amour (et étiquettes. Et dates). Une boîte par enfant, par exemple.
  2. DEUXIEME ETAPE: Regrouper par enfant les cours, bouquins, bibelots et machins en tout genre. Ne vous fatiguez pas à mettre de l’ordre là-dedans.
    A la prochaine visite de JB, ce sera à lui de faire le tri dans ce qu’il veut garder. « Ce qu’il veut garder » étant très exactement « ce qu’il serait prêt à emporter s’il avait la place chez lui« .
    Parce que, quand il aura la place de conserver tout ça, hop, ça ira chez lui. Qu’il en soit bien persuadé.
    Cette étape de tri ne devrait pas (trop) tourner au  voyage nostalgique dans le temps: il s’agit d’un désencombrement, que diable! Et puis, vous, la nostalgie, vous l’avez déjà éprouvée en phase 1: vous avez eu votre dose, normalement.
  3. LA PRECAUTION: on n’associe surtout pas les frères et soeurs au tri.
    Parce que, sinon, on voit d’ici ce qu’il va se passer: – JB: « Tiens, Mathilde, mon vieux tugudu, là, il t’intéresserait pas, des fois?
    – Mathilde (dont on ignorait jusque là la passion pour les tugudus): ah mais si, j’en veux bien. Tiens, Maman, tu peux le garder en attendant? »

Ils sont difficiles à faire, ces tris-là. Mais vous verrez, vos enfants sont parfois plus radicaux que nous ce qu’on croit …

16 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Oser jeter, S'organiser à la maison

Désencombrement express: les gratuits

Vous êtes habitués, maintenant, à cette rubrique « désencombrement express » (si vous venez d’arriver sur le blog, tapez ce terme dans le moteur de recherche en haut à droite).

Aujourd’hui, vous n’allez pas me croire: je vais vous proposer de désencombrer votre sweet home des objets gratuits.

Ah non, Laurence, là, c’est trop. C’était gratuit, je les garde, non mais des fois! Tut tut, chers lecteurs, ne regimbez pas (bon, ça y est, je l’ai placé celui-ci).

Je vous bombarde direct de mon opinion d’organisatrice professionnelle, pour la peine:

Si c’était gratuit mais que vous ne l’auriez jamais acheté avec vos sous à vous, c’est que ça ne mérite pas votre douce compagnie. Donc…

  • Pan sur le museau des porte-document, stylos promotionnels et tee-shirts que vous avez récupéré sur les salons;
  • Pan sur la truffe des objets décoratifs trouvés Dieu sait où;
  • Pan sur le groin des pochettes plastiques à logo mocheton et des fleufleurs-en-plastique-qui-font-mousser-en-nous-grattant-la-couenne que les vendeurs de cosmétiques s’obstinent à nous « faire gagner« 
  • Pan sur le bec des serviettes, mugs, appareils en tout genre qui viennent en « cadeau » avec votre première commande de VPC
  • Pan sur la trogne des vêtements de deuxième main « qui iront bien pour bricoler »

Répétez après moi, tous en choeur, je vous prie: ce n’est pas parce que c’était gratuit que ça doit rester chez moi. Merci.

32 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Question des lecteurs: comment débarrasser un débarras?

Flo me demande « Ne serait-il pas temps de débarrasser… le débarras? Et si oui, comment s’y prendre? Comme les autres pièces très encombrées?
Merci. »

Flo fait allusion à cet article, lorsqu’elle parle des autres pièces.

Comment procéder pour organiser un débarras, grenier, cagibi, cave, garage?

  • On sort tout?
    Certes, mais si on n’a pas la place pour disposer les machins à l’extérieur de la pièce? Et si on n’a pas le temps de tout trier en une fois?
  • On commence par acheter d’autres étagères et boîtes?
    Certes, mais si on ne sait pas ce qu’on va mettre dedans/dessus, on risque d’en acheter trop, ce qui ajouterait au bazar. Ou pas assez, ce qui nous obligerait à retourner en acheter.
  • On fait des tas à l’intérieur de la pièce pour avoir une idée de ce que ça donne avant d’aller plus loin?
    Certes, mais combien de tas? Et pendant combien de temps? Et si on ne se souvient plus quelques jours après des catégories? De plus, si on doit garder des cartons pleins de machins en attendant le prochain vide-grenier + des cartons de machins à donner + des cartons de trucs à rendre + des cartons de trucs à garder pour le futur troisième enfant + … en fait, c’est comme si on n’avait rien fait, non?

Bon, assez ri. Voici ce que je vous recommande.

  1. Chaussez vos lunettes. Comme ceci
  2. Relisez cet article
  3. Attrapez un sac poubelle de 50 litres robuste
  4. Parcourez la pièce avec une seule intention: jeter
  5. Jetez, donc. Oubliez pour le moment les autres options
  6. Répétez les étapes 2 à 5 jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à jeter
  7. Constatez que vous avez maintenant de la place pour organiser ce qui reste
  8. Relisez cet article et le suivant pour bien ranger.

 Puis vous pouvez revenir dire à Flo, dans les commentaires, comment ça s’est passé pour vous. Ca lui fera plaisir, j’en suis sûre.

10 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment ranger, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

C’est comment chez vous? Mon butin du lundi

Joli butin, n’est-ce pas?

IMG_0406

Oh, vous pensez que j’ai récupéré tout ça à un vide-grenier? En fait, non.

C’est ce que j’ai enlevé des bibliothèques du séjour ce week-end.

J’ai maintenant MON étagère, avec MES livres. Que les meilleurs.

Et Ecureuil Premier a son territoire à lui.

Pourquoi ce nettoyage par le vide?

  • parce que ce sont des  livres de poche que je ne relirai jamais;
  • parce que j’habite près d’une médiathèque fort bien fournie;
  • parce que ça me chagrinait de savoir que tant de place était occupée par des livres inintéressants;
  • parce que je ne retrouvais plus MES aiguilles au milieu de ses bottes de foin;
  • et parce que j’avais repoussé ce grand tri un peu trop longtemps…

Vous frémissez d’horreur en voyant ces trois tas de livres? C’est que vous n’avez pas vu cet article. Ni celui-ci. Courage!

Mise à jour du 6 décembre: certains lecteurs, sans doute emportés dans le feu de l’action, semblent être tentés d’utiliser des épithètes mal sonnantes dans leurs commentaires. Ces apostrophes étant systématiquement supprimées par mes soins avant publication, qu’ils n’en soient pas surpris.

26 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Comment ranger, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Mon avis, Oser jeter, S'organiser à la maison

Désencombrement express: sacs, trousses, pochettes…

  • Je parie que vous en avez partout.
  • Mais de quoi parlez-vous, Laurence?
  • Des sacs en plastique, des trousses, des sacs banane promotionnels, des sacs de commerçants en papier, carton ou simili tissus, des pochettes, des sacs à main, à dos… des Sapeusservir, des Aucazous.
  • Ah vous croyez? J’ai bien quelques sacs par-ci, par-là…
  • A mon avis, vous en avez un peu dans tous les coins. Quand vous en avez besoin, vous ne savez pas toujours où  trouver le mieux adapté.
    Ca tombe bien, dites donc! Aujourd’hui, c’est jour de désencombrement express. C’est parti.
  1. Etape 1: Le tour du propriétaire
    Parcourez votre logement avec une seule idée: dénicher et regrouper TOUS les sacs « Aucazous » qui se sont réfugiés en bas des placards. Et en haut. Et dans le fond du tiroir de la commode. Et dans la chambre de Bastien. Et sous le lit aussi? Farceurs que vous êtes!
  2. Etape 2: Le gros tas
    Je ne parle pas de votre voisine de palier mais du gros tas de sacs/pochettes/contenants qui se trouve devant vous maintenant. Il est important de TOUS les avoir sous les yeux: j’appelle ça « Affronter le Dragon« .
    Vous possédez des doublons, c’est certain. Maintenant, pauvre de vous, vous les voyez clairement. Exemple:  sacs de plage en plastique ou en paille, sacs à main noir-qui-va-avec-tout, pochettes « à maquillage » en toute sorte de matière, trousses de toilette et j’en passe.
  3. Etape 3: Le choix du meilleur
    Comme au restaurant, tout nous tente mais il faut bien se résigner à l’admettre: on ne peut pas tout manger.
    Alors, on élimine les moches, les tachés, les plastocs érayés, les faux cuirs poussiéreux, les sacs à main qui font « Zézette épouse X », les « bananes » au crochet cassé…
    Choisir entre deux objets en bon état qui ont le même usage? Facile: on garde le plus beau. Vous le valez bien.
    Ci-dessous, un test: entre ces deux mignons petits sacs fait main, lequel gardez-vous?
  4. Etape 4: La recherche des emplacements 
    On regroupe ce qui correspond aux mêmes occasions: Exemple de catégories: voyages/randonnées/plage/colonies de vacances/hiver/maquillage/cadeaux… Et en fonction des emplacements dont on dispose à la maison, on attribue la place la plus logique à ceux que l’on garde.
    Dans la catégorie Voyage, si vous êtes fan de la Côte d’Azur, vous pourriez mettre non seulement vos valises mais, à l’intérieur, votre/vos trousses de toilette + un (pas quatre!) sac de plage + un grand sac plastique pour le futur linge sale + un sac pour les chaussures.

    Dans la catégorie Randonnée, vous pouvez regrouper votre sac à dos, avec quelques sacs « ziploc », une trousse de toilette toute légère etc…
    Sur la photo ci-dessus, la personne a regroupé les pochettes avec les sacs à main qui peuvent les contenir. Et le tout dans une corbeille, pour pouvoir tout attraper en une fois. Futé. Niveau Advanced, je dirais.
  5. Etape 5: Se débarrasser des éliminés
    Jetez ou donnez ce que vous ne voulez pas garder.
    Evitez de proposer vos rebuts à vos enfants. Leur chambre est déjà assez encombrée, pas vrai?
  6. Etape 6: Soigner sa collectionite.  Ici
  7. Etape 7: Apprécier les bonus
    BONUS N° 1: comme votre nouveau classement est logique, il se partage bien avec vos proches.
    BONUS N° 2: vous faites des économies. Ainsi, vous direz  » tu trouveras une trousse dans le placard des vacances » et non plus « attends, laisse, je vais t’en trouver une » (sous-entendu: comme il faudrait être devin pour remettre la main dessus, ça va encore se finir chez Décathsport).
    BONUS N° 3: que d’espace dans vos placards, maintenant!

10 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

3 questions qui aident à désencombrer (plus un exercice de campeuse)

Revenir à un nombre raisonnable d’objets autour de soi n’est pas facile. Personnellement, j’ai eu moult occasions d’acheter des centaines de choses (des centaines! C’est fou, quand on y pense).

Il y a trois questions radicales (en plus de celles que je vous proposai ici) qui m’ont aidé à faire le tri dans mes possessions. Peut-être pourraient-elles vous servir aussi?

  1. si je déménageais dans la semaine, est-ce que je me fatiguerais à emballer, protéger, trimbaler, puis extraire des cartons, nettoyer et disposer ceci?
  2. si je devais aller sur une île déserte, est-ce que j’emporterais ceci?
  3. si j’avais deux minutes pour vider les lieux parce qu’un incendie menace, est-ce que j’emporterais ceci?

et finalement, un exercice, pour voyager léger, parce que j’aime le camping et la randonnée:

Si je devais porter mes possessions sur mon dos pendant plusieurs kilomètres, qu’est-ce que je prendrais?

Ca peut paraître très extrême comme façon de voir les choses. Mais sans doute pas plus absurde que de louer ou d’acheter plus de  m2 que nécessaire pour entreposer des objets indéfiniment…

18 Commentaires

Classé dans Désencombrer, Oser jeter, S'organiser à la maison

25 bonnes raisons de laisser partir un objet

Il y a des gens qui voyagent léger, dans la vie. Ceux qui déménagent souvent, par exemple. Ou ceux qui sont convaincus que ce n’est pas la quantité de leurs possessions qui les caractérisent. Pour eux, se débarrasser d’un objet est un geste naturel.Voici ce qu’ils disent:

Cet objet peut s’en aller, parce que

  1. il ne me va plus, et en plus, il me gratte
  2. je n’ai plus les mêmes goûts qu’il y a 20 ans
  3. je regrette de l’avoir acheté, c’était une erreur, finalement. Ca arrive à tout le monde de se tromper, je ne vais pas me flageller pour autant.
  4. je suis sûre qu’elle plairait à ma nièce, je vais lui donner
  5. je ne suis pas l’historien de la famille, après tout
  6. je suis décue : la qualité est très médiocre
  7. si on faisait une soirée échange de DVD?
  8. ça amuse les enfants de vendre pendant les vide-greniers
  9. ce n’est pas Olivier qui en voulait un comme ça ?
  10. mes amis me l’ont offert parce que ça les amusait, mais franchement ça ne me correspond pas …
  11. j’aime mieux que l’on m’offre des objets périssables (fleurs, chocolats, bon vin)
  12. je n’en fais jamais, des gaufres, de toute façon
  13. la couleur ne me va pas : j’ai l’air malade quand je le porte
  14. heureusement que je fais le tri de temps en temps : ça coûte cher les mètres carré !
  15. d’ici que ça revienne à la mode, j’aurai 15 ans de plus : pas sûr que j’aurai envie de la porter à ce moment-là
  16. je n’aime pas l’idée que ma maison se transforme en entrepôt rempli de « choses mortes »: j’aime mieux les êtres vivants
  17. c’est périmé
  18. ça m’encombre
  19. c’est moche, en fait
  20. je n’ai pas besoin de ça pour me souvenir de mon cher grand-oncle, un homme adorable
  21. ça pourra servir à d’autres personnes qui en ont besoin, au lieu de dormir dans mon placard
  22. si j’avais dû garder tous les gribouillages de Bastien ! Je garde juste les plus jolis
  23. je ne m’en suis pas servi depuis 4 ans
  24. les enfants ont grandi, ils n’y jouent plus
  25. on a perdu des pièces, on ne peut plus l’utiliser, alors…

Un habitant de Mongolie possède en moyenne 200 objets. Un occidental en possède en moyenne 6000. Vous avez une idée du nombre d’objets qui vous environne ?

6 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Bordélique?, Coach en organisation, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Je te garde parce que ….

Extrait d’un dialogue entre mon client (ou ma cliente) et moi.

Laurence : Dites-moi, qu’est-ce qui fait que cet objet est chez vous?

Mon client ou ma cliente : Je le garde parce que

  • il me rappelle mon grand-oncle (que j’ai peu connu)
  • ça m’évoque le souvenir d’une époque de ma vie
  • il peut encore servir, même si je ne sais pas encore à qui
  • ça va revenir à la mode, je le sens
  • je pense que je vais perdre du poids et je pourrai la porter de nouveau
  • ça fera des souvenirs à mes enfants
  • je ne sais pas où le mettre de toute façon, ma cave est déjà pleine
  • je ne sais pas si les personnes d’Emmaüs viennent prendre les meubles à domicile
  • si ça se trouve, il a  (ou va prendre ) de la valeur
  • la maison est grande, alors…
  • je n’aime pas jeter
  • je voudrais être sûr de donner à la bonne personne
  • en attendant que ma belle-soeur vienne le chercher
  • même couvert de poussière, ça m’inspire
  • c’est l’héritage de mon mari. Je ne l’aime pas (l’objet) mais…
  • jeter c’est anti-écologique
  • j’avais oublié qu’il était là
  • c’est un collector, on n’en fait plus des comme ça
  • mes parents gardaient tout
  • ça me rassure de savoir que je l’ai (quand je le redécouvre)
  • je suis très créative, tout est susceptible de me servir dans mes projets
  • c’est joli, non ?
  • c’est Bastien qui l’a fait quand il avait 5 ans
  • ça m’a coûté cher
  • il lui manque une pièce, d’ailleurs, il faut que je la retrouve…

…. vous ne voulez pas que je le jette, quand même ?!

Laurence : Moi? Non, certainement pas! Mais vous, qu’en pensez-vous, au fond? Etes-vous convaincu(e) que c’est la vraie raison pour laquelle vous gardez cet objet?

1 commentaire

Classé dans Bordélique?, Coach en organisation, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Ecologie, Oser jeter, S'organiser à la maison