Archives de Tag: FBI

Les FBI du rangement: le pouf pour écureuils

Vous avez beaucoup de revues, vous ne vous résignez pas à les faire sortir définitivement de votre vie? Cette idée est la solution. Enfin… si on veut. Parce que, pour moi, c’est une FBI (Fausse Bonne Idée). Et, si vous voulez qu’on reste amis, n’imaginez même pas recouvrir le tout d’un joli tissu.

 

via Be - septembre 2014

via Be – septembre 2014

J’aime tellement les FBI que j’en ai fait une catégorie sur le blog. Allez-y, fouillez (sur la droite de votre écran): c’est réjouissant.

Vous pouvez aussi taper « revues » dans le moteur de recherche pour découvrir comment les ranger.

Note: je serai absente du blog pendant quelques jours. Aussi, ne soyez pas surpris si vos commentaires ne sont pas publiés sur le coup. Mais ne vous retenez pas de commenter, pour autant! Je reviens vite.

14 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées)

Les FBI de l’organisation: l’appli des divorcés

La garde partagée des enfants, ce n’est pas toujours fluide.

Et pour peu qu’on ne s’entende guère avec l’ex, tout se complique. Pour autant, je doute de l’intérêt des applis et des sites web (payants) pour organiser la vie de nos enfants entre leurs deux parents.

Exemples:

Kidganizer pour Iphone (1,79 euros):

Synchronisation en temps réel des dépenses des parents, conservation des photos des factures, rappel des rendez-vous des enfants, invitation de tierces personnes…

Familleplanning.com (20 euros par an):

Partage de calendrier, alerte par mail en cas de modification, gestion des dépenses et du carnet d’adresse des enfants…

Si, comme nous le recommandent régulièrement les psychologues, il vaut mieux garder de bonnes relations entre nous, les adultes, cette déshumanisation de la transmission des informations est-elle une bonne idée? La multiplication des outils d’organisation nous simplifie-t-elle vraiment la vie? Doit-on (encore!) payer pour fluidifier le passage d’une maison à l’autre?

Mon point de vue de divorcée à enfants:

  • tenir tout ça à jour, en plus du reste, quelle corvée!
  • trop de technologie pour un sujet si sensible.

Qu’en pensez-vous? Facilitateurs ou FBI?

12 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Mon avis, S'organiser à la maison

Quand le design nous complique la vie…

 

design fbiAvons-nous vraiment besoin d’en dire plus?

9 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI de l’organisation: les meubles à roulettes

Mais comment se fait-il que j’aie mis autant de temps à vous en parler? Mystère. Ma FBI du jour, comme toutes les FBI, fait plaisir à l’oeil dans le magasin, nous évoque légèreté, modularité et facilité de déplacement.

via Systeme D.fr

via Systeme D.fr

Bernique! (comme disait ma grand-mère). Ca, c’est quand le meuble est VIDE. Une fois rempli, il bouge beauuuucoup moins. Alors, imaginez quand il s’agit d’étagères contenant des livres… Donc, à choisir avec prudence: oui pour quelques DVD ou des vêtements légers, non pour des livres ou des boîtes lourdes.

14 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: le porte-manteau perroquet

porte manteau perroquet

Ca, on a tous été tenté un jour ou l’autre: pas de trous à percer, un petit côté bistrot bien sympa, la possibilité d’y mettre tous les manteaux de la famille… eh oui, comme toutes les FBI, des promesses, des promesses… mais déception à l’arrivée.

Dans la vraie vie, voici ce qu’il se passe:

  1. Le porte manteau est assez volumineux or il est censé être stratégiquement placé dans l’entrée, réputée chiche en espace. On l’y met tout de même. Contre un mur, pas le choix.
    Du coup, on n’y place les manteaux que d’un côté, celui qui est accessible. Les manteaux s’entassent. Ils glissent, le porte-manteau tombe.
  2. Une fois bien chargé, il est encore plus volumineux: on n’ose plus y mettre quoi que ce soit. Sinon, on ne peut plus passer dans l’entrée.
  3. Une fois bien chargé, il acquiert une certaine stabilité: c’est pourquoi on n’ose plus rien en enlever.
  4. Le manteau de Papa (qui rentre plus tard) se retrouve sur le manteau de Manon (qui est rentrée à 16 h 30). Le matin, pour aller à l’école, elle doit soulever la grosse parka paternelle pour accéder à sa doudoune. Elle n’y arrive pas. Elle part à l’école en tee-shirt.
  5. Les écharpes et les bonnets se retrouvent sous les manteaux ou dessus, en vrac. Ils tombent, on les perd, on s’énerve.

Grrr. Bravo si vous arrivez à cohabiter avec une telle FBI (Fausse Bonne Idée). Mes clients et moi, on n’a jamais pu.

Vous en voulez plus pour votre entrée? Regardez ici et , par exemple.

27 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI de l’organisation: faire comme la nature

Qu’est-ce que la nature vient faire dans l’organisation? Et comme Fausse Bonne Idée, en plus? C’est simple:

La nature a horreur du vide.

Vous aussi, peut-être.

Et c’est cela même qui est une FBI. Je vous montre?

Exemple N° 1: vos cahiers ou vos blocs note.

Sauf si vous êtes un lecteur assidu de ce blog (et que vous mettez tous mes conseils en application – recevez ma gratitude et mon admiration), vos cahiers et blocs note sont pleins. Bourrés. Chaque page est couverte du haut en bas de notes, gribouillis, dessins, bonnes intentions, trucs à faire…

Alors qu’il suffirait d’arrêter de vouloir à tout prix rentabiliser la moindre page.

Plutôt que de penser en termes de « je ne vais pas gâcher de l’espace et laisser du blanc, tout de même! », vous pouvez:

  • assigner une page à chaque sujet.
    Si vous choisissez cette option, pour ne pas jeter l’argent par les fenêtres, il vaudrait peut-être mieux utiliser un format A5 qu’un cahier grandiose en format A4.
  • séparer clairement (avec de l’espace, justement) vos notes les unes des autres.

L’objectif: retrouver vos notes facilement.

Exemple N° 2: vos dossiers/porte-revues

Lors de  votre dernière tentative de classement, vous avez placé certains dossiers dans  des porte-revues (ou des dossiers suspendus), avec, au départ, une belle logique. Bien, très bien.

tweet

Sauf que, à un moment donné, l’un des contenants s’est trouvé moins rempli que les autres. Pour ne pas gâcher de la place (c’est ridicule un porte-revue ou un dossier suspendu rempli au quart seulement), vous avez alors comblé l’espace vide avec d’autres dossiers qui n’avaient rien à voir.

Sans le mentionner à l’extérieur avec une étiquette (sinon, ce ne serait pas drôle).

Depuis, votre rangement a perdu sa belle logique et tout est de nouveau en vrac.

Exemple N° 3: vos tiroirs

Au départ, le tiroir contenait bien tous les tee-shirts. Mais il restait de la place, sur le côté du tiroir. Or votre penderie n’est pas extensible et justement, vous vous demandiez où diable on pourrait bien ranger les ceintures.

Eh bien, là. Là, sous vos yeux! Avec les tee-shirts, c’est évident.

tiroir t shirts

Trois jours plus tard, les ceintures s’étaient déroulées et s’emmêlaient joyeusement avec les tee-shirts pour votre plus grand énervement matinal.

Je suis sûre que vous m’avez comprise: la nature a peut-être horreur du vide mais ce n’est pas une raison pour bourrer tous les espaces avec ce qui vous tombe sous la main.

Le gâchis, ce n’est pas quand il reste un peu d’espace quelque part, c’est quand on perd du temps et qu’on s’énerve pour retrouver quelque chose.

rue katmandou

S’il reste un peu de vide, ce n’est pas grave. C’est même mieux. C’est ce qui permet de retrouver facilement les choses ou les informations.

En somme, controns la nature, chers lecteurs: vive le vide!

21 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Comment s'organiser au travail, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: la table basse du salon (avec rangement en dessous)

Plus logique et séduisant, il n’y a pas: tant qu’à avoir une table de salon devant le canapé, autant qu’on puisse ranger des choses dessous. Hm, faut voir.

Si elle ressemble à ça:

oui, mille fois oui. Comme c’est joli et engageant! Comme ça fait magazine de décoration!

Dans la vraie vie,  d’après votre expérience, elle reste toujours comme sur la photo ci-dessus, votre table basse? Ou bien le dessous de ladite se remplit-il insidieusement de trucs et machins en tout genre?

Vous me ferez remarquer qu’il n’y a pas que le dessous de la table qui reçoit son lot de bazar. Certes. Mais comme il est dissimulé, il y a davantage de chances qu’il reste en l’état, voire que cela s’aggrave.

D’où ma question métaphysique du jour: ô Table Basse du Salon avec Rangement en Dessous, es-tu une FBI?

INTERMÈDE PROFESSIONNEL: Je viens de mettre en ligne les dates de formations inter-entreprise que j’animerai en 2013. Ca vous tente? C’est ici.

23 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: mes escarpins sont des hamsters!

Je jure que j’ai piqué un fou-rire devant cet objet extraordinaire. Et ça s’est aggravé lorsque j’ai lu la description en charabia traduit.

Allez, je vous montre; n’oubliez pas de cliquer sur l’image pour accéder au commentaire.

30 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées)

Les FBI de l’organisation: les gamelles à queue amovible

Lorsque c’est arrivé sur le marché, quelques unes de mes connaissances ont glapi de bonheur. Chouette! On allait pouvoir enfin ranger les poëles et casseroles les unes dans les autres, une fois qu’on aurait enlevé leur queue. Quel saut technologique! Quelle avancée dans l’ergonomie! (Moi, je n’ai pas osé dire que ça faisait des décennies que mes campeurs de parents utilisaient ce système… quelques semaines par an).Cher? Pensez-vous. Pour un tel service, c’était donné.

Eh bien, à l’usage, pas si révolutionnaire que ça. C’était plutôt « emmerdifiant » de mettre, enlever, nettoyer et ranger ses gamelles et leur queue amovible. Et j’ai visité plus d’un placard (vous savez que j’en visite comme d’autres les musées) dont les propriétaires avaient finalement renoncé à ôter à chaque repas les queues de leurs récipients. Par paresse? Non, mais il s’agit peut-être d’une FBI, finalement.

44 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées)

Question des lecteurs: comment se débarrasser des Post it?

Rares sont les bureaux que je croise qui n’affichent pas leur collection de Post it autour de l’écran ou sur le plan de travail. Normal: ils sont colorés, faciles à attraper et à positionner où on le souhaite. Ca devrait être un véritable outil d’organisation, non? Non.

Qu’est-ce qui rate? Comment se fait-il que les Post it finissent par devenir invisibles, donc inutiles, malgré leurs couleurs flashy? Est-ce qu’on s’en servirait mal? Serait-ce – horreur- une FBI ?

Voyons ça de plus près:

  • le service informatique me donne mon nouveau code d’accès => Post it près de mon PC
  • je prends connaissance d’un message sur ma messagerie vocale => Post it sur le bord du clavier
  • je veux me souvenir d’acheter « Le quai de Ouistreham » pour mon neveu => Post it dans mon sac à main
  • je prends des notes pendant que mon client me parle au téléphone => Post it sur mon cahier
  • je veux me souvenir de remplir ce questionnaire => Post it sur ledit questionnaire

Vous les voyez arriver, les guirlandes?

Moi, je les aime bien, ces notes colorées. Mais il ne faut pas les laisser comme ça. Vous pouvez faire deux choses avec vos Post it:

  • soit il s’agit d’une action à faire et je ferais mieux de noter cette action dans mon cahier ou mon gestionnaire de tâches. Je peux alors jeter mon Post it.
  • soit il s’agit d’un document auquel je vais devoir me référer (numéro de téléphone, codes d’accès, information diverse) sans action à prévoir. Ce Post-it peut rejoindre ses camarades « Documents de référence ».
    Pour les contenir, un porte-vue (dit aussi lutin ou protège-document) fait bien l’affaire.
    Les feuilles (ordinaires ou Post-it) y sont sous pochette plastique, faciles à consulter.
    Je peux aussi, si je veux, recopier les informations sur papier ou sur mon PC et m’autoriser à jeter le Post it d’origine.

Donc, vous l’avez compris, pour ne pas se noyer sous les  Post-it, retenez que c’est un  support de « il faut que… » mais qu’il doit absolument rester temporaire.

7 Commentaires

Classé dans Comment s'organiser au travail, FBI (Fausses Bonnes Idées)