Archives de Tag: j’aide mon enfant à s’organiser

Dans la tête d’un jeune Ecureuil Sentimental

Moutons2_bebesNe reculant devant aucune expérience de psychologie comportementale, j’utilise souvent parfois mes enfants comme sujets. Après tout, l’illustre Piaget en faisait autant et on ne le lui a jamais reproché.

J’ai donc interviewé Fille Aînée au sujet de son grand tri de vêtements, l’autre jour.

Objectif: comprendre et partager sur le blog le point de vue d’un jeune Ecureuil Sentimental de 24 ans. Volontaire, je le précise.

Extraits du dialogue, façon pièce de théâtre

La mère: Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire le tri?

La fille: Je commence une nouvelle vie: j’avais besoin de préparer une nouvelle garde robe « d’adulte ». Travail oblige! On a tout de même retrouvé des vêtements qui dataient du début du lycée.

La mère: Quel effet ça fait de retrouver et trier ces vêtements-là?

La fille: Ca m’a fait me rendre compte que j’avais grandi, et que leur heure était arrivée. Mais je les ai remerciés pour leur loyaux services (commentaire de la mère: tiens donc, ma fille est shintoîste?).

La mère: Comment se fait-il que tu gardes des vêtements aussi longtemps?

La fille: Ca me rassure de posséder beaucoup de vêtements car j’aime bien avoir le choix et pouvoir les mélanger. Je sais que jeter est nécessaire mais je n’aime pas ça. J’ai peur qu’ils ne soient pas remplacés. Il y a des vêtements qui sont plus difficiles à jeter que d’autres: ceux qu’on a beaucoup portés et qu’on aime. Parfois on n’est pas prêt à jeter mais il faut se faire violence. Je ne me souviens pas d’avoir jamais fait un tri de vêtements comme ça!

La mère: Est-ce que tu as ressenti quelques pincements au coeur?

La fille: Oui et non. Oui parce que ça faisait longtemps que je les avais et non parce que je sais qu’ils vont être remplacés par d’autres qui me correspondront mieux. Je vais essayer de faire dans la qualité et plus dans la quantité comme avant. Mais il faut dire qu’ il y avait dans l’armoire autant de vêtements qu’on m’avait donnés que de vêtements achetés!

La mère: Qu’éprouves-tu en voyant partir ces vêtements?

La fille: Voir un gros sac poubelle rempli m’a fait du bien parce que ça signifie que je démarre une nouvelle vie et que ce que je vais racheter sera plus en accord avec mon âge.

La mère: Aurais-tu fait cette démarche toute seule?

La fille: Je n’aurais pas fait ce tri toute seule, pas à ce point, en tout cas. Je me serais dit « celui-là peut encore me servir… ». D’avoir quelqu’un qui te montre les raisons pourquoi tu ne les portes plus (trou, tâche, forme qui ne met pas en valeur…), ça aide. Ca prouve que les vêtements ne sont pas uniques et irremplaçables.

Chers Ecureuils lecteurs de ce blog, que vous inspire cet échange?

 

 

7 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Comment ranger, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Oser jeter, S'organiser à la maison

L’armoire de Fille Aînée: photo « après »

Vous vous souvenez du tri spectaculaire réalisé dans l’armoire de Fille Aînée?

Evidemment, elle a tenu à ce que je complète l’exercice par une photo montrant le résultat dont elle est légitimement fière.

img_1235

Il y a tout de même un tas de vêtements… disons semi-portés qui sont en ce moment à cheval au pied de son lit. Il est vrai que l’armoire n’est guère spacieuse…

10 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Bordélique?, Comment ranger, Désencombrer, Les autres et moi, Oser jeter

Educare il bambini alle autonomia

Je ne parle pas un mot d’italien (en dehors de quelques trucs qui se mangent, j’ai honte).  Mais je suis tout de même super fière: mon guide chouchou est traduit en italien et voici la tête qu’il a:

 

51Bong-bgzL._AA160_

Je trouve le titre italien plus explicite que le français. Je ne sais pas si j’aime la couverture, cependant.

Si vous n’avez jamais vue celle de l’original, en français, la voici:

guideEnfant1couv

Vous préférez quelle couverture, vous?

 

 

21 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Dans les media, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Mon avis, S'organiser à la maison

S’organiser pour faire les courses avec des enfants

Mouton2EnclosFaire les courses seul(e) avec les enfants petits peut vite tourner au cauchemar. Ils courent dans les rayons, se battent, veulent monter/descendre/monter/descendre du caddie ou des bras, attrapent tout ce qu’ils peuvent, puis, au pire crient et trépignent à la caisse.

Bon, heureusement, pas tous et pas tout le temps.

Mais si votre taux de cortisol (l’hormone du stress) grimpe en flèche à l’idée de vous approcher en famille de Carrechan, voici votre plan d’attaque.

1- Nourrir et abreuver légèrement les bestioles avant de partir

En profiter pour suggérer de faire pipi avant de partir.

D’ailleurs, connaître l’emplacement des toilettes sur le lieu du combat à venir peut s’avérer fort utile.

2- Nourrir et abreuver le parent: vous

Objectif: limiter l’irritation due à l’hypoglycémie et les tentations de type « bon, d’accord, ON prend une glace » ou  » si vous êtes sages, on ira chez McQuick » pour justifier votre propre appétit.

3- Faire une liste avant de partir

Objectif 1: passer moins de temps dans les rayons, rester concentré sur ce qu’on est venu chercher.

Objectif 2: montrer qu’on suit une liste et non pas qu’on achète au petit bonheur la chance, ce que les enfants croient, pourtant.

Objectif 3: s’ils savent lire, leur faire trouver les articles correspondant à la liste (ne pas hésiter à les aider, ce n’est pas un exercice scolaire).

4- Expliquer ses attentes juste avant d’entrer dans le magasin

Exemple: « Pendant les courses, je veux que Bastien tienne le caddie et que Mélissa reste assise dans le caddie. Vous ne courez pas partout ».
S’ils se comportent comme attendu, penser à les féliciter souvent et chaleureusement. Ce n’est pas la moindre des choses pour eux. Cela leur demande un effort.

5- Exprimer ce qui n’arrivera pas

Exemple: « aujourd’hui, je n’achèterai pas de bonbons ». Pas besoin de justifier. On s’y tient, évidemment.

6- Transformer la corvée en « truc marrant »

« Bastien, je parie que tu vas trouver super vite les boîtes de thon. Vas-y, fais voir? »

« Mélissa, regarde les tomates! Aide-moi à trouver les plus jolies. »

« On a décidé de prendre des céréales, c’est écrit là (brandir La Liste Sacrée). Vous pouvez choisir entre les Chococric et les Cracflakes ».

Bref, on les fait participer, on lance des mini-défis, on peut même chanter (pas trop fort), se faire des câlins ou des chatouilles entre deux rayons, chronométrer ceci ou cela, compter, observer, comparer, réfléchir ensemble…

Les courses ont l’air d’être une corvée mais ce n’est pas obligatoirement le cas.

Les enfants « font des bêtises » quand ils s’ennuient. A nous de les maintenir occupés de façon constructive.

D’autres pistes sur ce sujet:

15 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Comment aider nos enfants à faire leurs devoirs – Video

E=M6 a fait appel à moi pour fournir des techniques aux parents qui veulent aider leurs enfants à faire leurs devoirs. Pas de miracle… tout est dans le Rituel, chers parents. Mignon, Jérémy, non? Et trop fort à la console!

6 Commentaires

Classé dans Dans les media, S'organiser à la maison

Je ne veux pas que mes enfants deviennent comme moi

Je me souviens encore des réponses que m’a donné ma première cliente lorsque je lui ai demandé pourquoi elle faisait appel à moi:

  • elle a d’abord souri en haussant les épaules en signe d’évidence puis m’a désigné son intérieur d’un geste large du bras: « ça se voit, non? Tout ce b**, je n’en peux plus! »
  • puis, sans sourire cette fois: « j’ai deux enfants petits. Je ne veux pas qu’ils deviennent comme moi. Et je ne peux pas les inciter à ranger, je ne suis vraiment pas un modèle. »

Cette remarque, je l’ai entendu plus d’une fois depuis.

  1. Faites ce  que je dis, pas ce que je fais?
    D’abord, le « bordélisme » n’est pas contagieux, ni génétiquement transmissible! Vous le vivez peut-être comme une fatalité, mais ce n’est pas le cas.
    De plus, vous n’avez pas à être « exemplaire » pour demander à vos petits de faire du tri et du ménage dans leurs possessions.
    Tiens, par exemple, vous pouvez être fumeur et expliquer à vos enfants que vous ne souhaitez pas qu’ils le deviennent, eux . Mon propre sevrage tabagique, parce qu’elles l’ont subi aussi, a certainement été utile à mes filles pour les éloigner à jamais de la cigarette.
  2. Je ne sais pas faire, comment pourrais-je leur montrer?
    Ca, c’est autre chose. On peut toujours apprendre à ranger, à trier. Ils apprennent bien à faire du vélo, à écrire, à jouer au foot.
    Petits, ils ne discutent ni votre légitimité, ni vos compétences.  Procurez-vous un guide pratique sur la question de l’organisation à la maison et mettez-vous y. Ensemble.
    Il n’y a aucune honte à apprendre à faire, en même temps qu’eux. Ce serait comme suivre un livre de recettes de cuisine. Quand on démarre la recette, on lit pas à pas et on met en pratique. Personne n’estime qu’il faudrait d’abord la connaître par coeur et la pratiquer depuis des années avant d’oser l’essayer.
  3. C’est trop tard, ils sont trop grands.
    Principe de base: tant qu’ils sont chez vous, vous pouvez poser des règles. Qui peuvent être différentes de celles de la semaine dernière.
    Suivant leur personnalité et la vôtre, vous pouvez en discuter avec eux, au préalable, dans le style « on vit tous ensemble, ce serait plus agréable de… « (remplissez les blancs).
    Ou décréter la nouvelle règle  « à partir de maintenant, je veux… » (remplissez les blancs) et les relancer jusqu’à ce qu’ils s’y mettent. Sans crier, sans menacer dans le vide.Prendre soin de soi, de ses possessions et de son environnement, ça fait partie des activités qu’un futur adulte doit connaître. Il n’y a aucune raison de douter de vos capacités à leur enseigner ça aussi.

2 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Deux cadeaux de Noël pour vous, parents

Pour contribuer à l’atmosphère de fête qui ne va pas tarder à se répandre sur notre bel hexagone, je voudrais vous offrir deux exemplaires de « J’aide mon enfant à s’organiser ».

Pour cela (on n’a rien sans rien, vous le savez bien), je vous propose un concours de fin d’année.

Il vous suffit de m’envoyer par mail  (laurence.einfalt@agence-jara.com) la photo de la chambre de l’un de vos enfants. Pas le droit de la ranger, l’épousseter, la rendre belle. Non, non, dans son jus, authentique et tout!

Date-limite du concours: mercredi 21 décembre à 22 h 00.

Les deux photos les plus rigolotes ou représentatives … ou en désordre, seront publiées anonymement sur ce blog et les parent méritants recevront chacun leur exemplaire de « J’aide mon enfant à s’organiser ».

Vous pourrez  en faire ce que vous voulez, voire même en lire un chapitre chaque soir à votre progéniture.

N’oubliez pas de m’indiquer votre adresse postale!

14 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

En quittant la maison, mon enfant doit savoir… N°6

Ceci est le dernier article au sujet de cette lourde charge qui repose sur nos épaules de parents: comment faire de nos enfants des adultes responsables et autonomes.

Comme vous le savez, il y a carrément de quoi faire un guide pratique sur le sujet avec des méthodes pour chaque âge de l’enfant. C’est ce que Stéphanie et moi avons fait (ah bon?).

Or donc, thème de la causerie d’aujourd’hui: Prendre ses responsabilités de futur adulte.

Il s’agit de consommation, d’argent, de sécurité et de civisme. Prometteur, non?

Lorsqu’il/elle aura 18 ans, votre rejeton(ne) devra être capable de:

  • gérer son argent correctement sans découvert régulier
  • avoir un compte en banque, faire un chèque, utiliser une carte de paiement
  • payer une facture (sans râler? Non, c’est optionnel, ça)
  • faire un budget (montrez le vôtre si vous en avez un)
  • trouver un petit boulot
  • rédiger un CV et une lettre de motivation point trop naïve
  • faire une liste de ses exigences lors d’un achat important (plus de 75 euros, mettons) et choisir en tenant compte du rapport qualité/prix (et pas de la mode, aïe, aïe)
  • économiser pour un projet qui lui tient à coeur
  • distinguer la marque et la qualité d’un produit
  • résister (courtoisement) à un vendeur malhonnête ou trop insistant
  • appeler les secours en cas de danger
  • rester seul à la maison sans prendre de risque sur sa sécurité et celle de ses proches
  • voter (s’il le souhaite).

Courage, chers parents, ce n’est pas si difficile. En fait, il faut associer nos enfants le plus possible à notre vraie vie. Pas uniquement à nos divertissements ou nos « coups de gueule ».

Le premier article de cette série est ici. Et l’article précédent est .

3 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

En quittant la maison, mon enfant doit savoir…N°5

Vous ne pouvez plus supporter le générique de Choupinou et de Superblaireau?
Vous vous inquiétez de voir vos ados chatter sans fin sur internet?
Vous êtes fatigué(e) de faire le taxi entre le dojo, le terrain de golf et le conservatoire municipal?

Mais est-ce que c’est mieux lorsque vous sortez en famille? Musées, cinéma, parc d’attraction, sinécures? Sans parler des fêtes à la maison (et de la course au bazar), des invitations à dîner, des vacances entre copains…

Les loisirs, c’est un concept moderne qui demande un chapitre entier (de notre guide « J’aide mon enfant à s’organiser », s’entend) pour en profiter sans prise de tête!

A l’issue de ce chapitre, pour peu que vous mettiez en application nos conseils, votre enfant saura:

  • surfer et chatter sur internet sans prendre de risques inconsidérés
  • choisir et organiser sa participation à une activité artistique ou sportive régulière
  • choisir et organiser une sortie « loisir » ou vacances pour lui ou un petit groupe de personnes (en tenant compte de contraintes budgétaires, évidemment)
  • utiliser les services d’une médiathèque
  • organiser une fête pour des proches
  • inviter quelqu’un au restaurant (et s’y comporter à son avantage)
  • préparer (seul) ses bagages  lors d’un déplacement
  • se repérer sur un plan pour un déplacement à pied ou en véhicule personnel (sans GPS, eh oui)
  • lire un plan et des itinéraires pour se repérer dans les transports en commun
  • connaître les bases du code de la route, même s’il ne conduit pas de véhicule
  • prendre le train seul (et savoir quoi faire s’il rate son arrêt, n’est-ce pas Fille du Milieu? Ahem. Blague privée)

Aider votre enfant à devenir un adulte responsable et autonome, ça commence ici. Et la suite de cet article est .

Poster un commentaire

Classé dans S'organiser à la maison

En quittant la maison, mon enfant doit savoir… N°4

Mais c’est fou le nombre de trucs qu’on doit apprendre à nos enfants pour en faire des adultes responsables et autonomes!

Tiens, par exemple: une hygiène régulière, les basiques de l’entretien de son environnement, comment « gérer » les objets qu’il possède…

Il nous reste à voir: que lui enseigner pour réussir ses études, comment occuper intelligemment son temps libre (ici) et enfin comment prendre ses responsabilités de futur adulte. Pfiou!

Poursuivons avec les études.

Un certain nombre de « basiques » sont attendus de la part des enseignants et c’est à nous, parents de montrer à nos rejetons comment faire. Si on s’y prend bien (il n’y a pas de raison d’en douter, n’est-ce pas?), notre chéri(e) devra savoir:

  • utiliser un cahier de texte puis un agenda (téléphone portable admis, évidemment mais c’est mieux si une vision à la semaine est possible)
  • classer ses cours correctement et les retrouver facilement pour les révisions
  • organiser lui-même ses révisions pour un examen ou une épreuve (procrastination « maîtrisée » dirons-nous)
  • rendre ses devoirs dans les temps
  • se fixer un objectif et le partager en petites étapes
  • faire ses devoirs et travailler ses cours spontanément
  • anticiper de façon à préparer ses affaires pour le lendemain (ou plus loin)
  • faire ses courses de fournitures sans faire chauffer la carte bleue au-delà du raisonnable
  • prendre soin de son matériel

On voit bien comment maîtriser ces compétences lui rendra service dans sa vie professionnelle. On aurait tort de ne pas insister sur ces sujets-là tant qu’on a encore une petite influence sur lui/elle

4 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison