Archives de Tag: liste

Les FBI de l’organisation : les to-do lists quotidiennes

Des listes? Mais oui, j’en fais, des listes. Plein même. Mais ce qui me chagrine, c’est que

  • je les perds
  • je ne sais plus à qui correspond le numéro de téléphone que j’ai noté à toute vitesse
  • je me prévois plein de choses à faire mais la journée ne se déroule jamais comme prévu
  • ce n’est pas parce que je l’ai marqué que j’ai davantage envie de le faire
  • je suis obligée de les recopier d’un jour sur l’autre
  • certaines tâches ont des dates-limite, d’autres non, je m’embrouille avec mon agenda
  • il y a de tout, dans mes listes.

Un contenu hétérogène

Exactement. Il y a de tout dans vos listes. Des mots-clef (anniversaire Bastien), des actions (rappeler Belle Maman), des pense-bêtes (0682526410), des gribouillages réalisés pendant une conversation téléphonique… pas l’idéal pour s’y retrouver. Et pas très motivant non plus!

Sur quoi notez-vous?

Il y a aussi la question du support : le bord du journal, les post-it, les dos de chéquier, votre agenda, un cahier, des bloc-notes, des cahiers de brouillon récupérés, des feuilles de brouillon coupés en quatre…

Avec tout ça, vous avez la recette idéale de la FBI. Bonne idée de noter, bien sûr. Mais Fausse Bonne Idée de noter n’importe quoi, n’importe où, avec des objectifs différents.

MAIS ALORS, COMMENT LISTER UTILE?

Penser ACTION

Si vous voulez vous organiser, il vous faut penser en termes d’action. Quelle est la toute première action à faire pour que « Anniversaire Bastien » ait lieu dans de bonnes conditions?

  • préparer le gâteau?
  • dégager le garage pour qu’ils puissent y danser?
  • lui demander ce qu’il veut comme cadeau?
  • vérifier que la date idéale ne coïncide pas avec le championnat départemental de foot?
  • lui demander qui il veut inviter?

Une de ces actions est la première à réaliser. C’est celle-là qu’il vous faut noter.

Sur quoi? Un seul support.

Si vous êtes « high tech », sur votre smartphone, dans une liste de tâches. Au travail, ça pourrait être dans le gestionnaire de tâches de votre messagerie.

Si vous êtes « low-tech », sur un cahier. Un vrai cahier, robuste, rigide, qui vous plaît et qui sera dédié uniquement à l’inscription et au suivi de vos tâches. Mon préféré est ici.

Je parle bien de ces tâches sans date-limite, à faire dès que possible. Parce que celles qui sont assorties d’une échéance, vous les notez sur votre agenda.

Et là vous verrez que:

  • vous n’oublierez plus rien: vous n’êtes plus obligé de faire les choses « tant que j’y pense »
  • à tout moment, vous avez sous les yeux tout ce que vous avez à faire: c’est plus facile pour gérer ses priorités
  • Peu importe la provenance des tâches (mails, téléphone, réunion, voire … votre tête), tout est centralisé à un seul endroit
  • vous avez enfin le plaisir serein du choix de vos activités au lieu d’attendre que tout arrive en bout de date-limite pour vous en occuper
  • comme vous notez toute sorte de tâches, vous pouvez tirer parti de chaque instant de votre emploi du temps.

Bannissez donc les listes sauvages et quotidiennes au profit d’une liste unique qui deviendra vite votre deuxième cerveau. A vous le zen!

11 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Bordélique?, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison