Archives de Tag: obsolescence programmée

L’obsolescence programmée, vous connaissez?

On le savait. On s’en doutait fortement, en tout cas. Et ça nous exaspérait au plus haut point.

Les ampoules, les imprimantes, les visseuses/dévisseuses, les balances à pile, les bouilloires, les collants, etc. Pourquoi ces produits, et bien d’autres tombent-ils en panne, se détraquent-ils, sont irréparables si vite? Comment ça « Ca reviendrait plus cher de le faire réparer que d’en acheter un neuf »?

Et pas question de « bon vieux temps »: je ne suis pas si vieille.

Eh bien, c’est fait exprès, tout simplement. J’ai vu hier soir le documentaire didactique et fascinant de Cosima Dannoritzer « The light bulb conspirancy. »

Nous sommes victimes de l’obsolescence programmée.

« L’obsolescence programmée, dit Wikipedia, regroupe l’ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement. Cette stratégie n’est pas sans risques : elle implique un effort de recherche et développement, n’allant pas toujours dans le sens d’une amélioration du produit. » Pardon?! N’allant jamais dans le sens d’une amélioration des produits, oui! Sans parler des ententes entre industriels, sur le dos des consommateurs (Osram, Philips…). Et des procès gagnés à grands coups de transactions financières pour faire taire les plaignants (n’est-ce pas, Apple?). C’est révoltant.

Je sais que ma copine A. me traite en souriant de technophobe et mon mari de « Vania » (en allusion au personnage de ce livre extraordinaire « pourquoi j’ai mangé mon père« ).

Mais je proteste, c’est tout. Je ne veux pas changer quelque chose qui fonctionne encore pour un modèle plus récent. Je ne veux pas plus d’électronique que nécessaire. Je ne veux pas me sentir poussée à « upgrader » ci ou ça. Tant pis si j’ai l’air ringard avec mon vieux téléphone portable. Je ne veux pas me laisser influencer par la publicité. A chaque fois que je peux, je choisis le matériel recyclable au détriment du plastique. Le mécanique au détriment de l’électronique. Et, tant que j’y suis, l’européen au détriment de l’asiatique, mais ça, c’est pour sauver ce qui reste de nos emplois.

Zut à l’obsolescence programmée:les conséquences sont trop lourdes (au fait, le beau ciel bleu, sur la photo, c’est celui du Ghana).

18 Commentaires

Classé dans Mon avis