Archives de Tag: organiser penderie

Penderie organisée: l’utilité du noeud

Dans l’article « Tout ce qu’un range-revue peut faire pour vous« , je vous ai proposé de découvrir à quoi diable pourrait bien servir ce petit morceau de ruban attaché au crochet d’un cintre.

Comme vous aimez bien jouer avec moi, vous avez écrit vos hypothèses en commentaires. Et je vous en remercie, parce que vous m’avez donné plein d’idées, en plus de l’usage que j’en fais.

Les voici, pour que votre génie profite à tout le monde.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Astuces pour s'organiser, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, S'organiser à la maison

Le costard-cravate zen et efficace en 5 leçons

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Stéphane Zenef. Stéphane veut vivre zen. Pour y parvenir, son outil principal, c’est l’efficacité. Sur son blog zen-et-efficace.com, il partage cette philosophie de vie. Ci-dessous, sa manière de vivre le quotidien de « l’homme-cravate ».

Nouveau style

Depuis un an, je suis un homme-cravate. Comprenez que je travaille en costard-cravate.

Avant,  je ne possédais qu’un costard qui me servait pour les grandes occasions, maximum une fois par an. J’ai donc dû m’adapter lorsqu’il a fallu en porter 5 fois par semaine et ce, de la routine matinale à l’organisation de mon armoire en passant par l’apprentissage du nœud de cravate.

Variété limitée

Lorsque vous travaillez dans un environnement rempli d’hommes-cravates, les costards sont tous de couleurs équivalentes (teintes de gris, bleu foncé, brun parfois), les chemises à peine plus colorées (en majorité blanches, bleues ciel, roses, voire lilas).

Sortir de ce cadre informel se remarque, mais généralement pas de la manière escomptée.  La seule fantaisie possible se situe alors au niveau de la cravate.

1. Jouez sur la cravate

Celle-ci peut faire l’objet de fantaisies bien plus prononcées. Pas de leçon de mode ici, mais d’un point de vue « zen et efficace » j’ai constaté que l’on se lasse vite. L’impression de porter toujours les mêmes variantes s’installe rapidement.

Jouez sur la cravate. Rouge. Bleue. Verte. Bariolée. Lignée. A motifs… C’est cet accessoire qui donnera une impression de variété dans vos tenues.

2. Assurez un tournus

On porte toujours les mêmes habits. Ceux que l’on préfère. C’est humain. Alors lorsque votre armoire comporte 5 costumes, 3 couleurs de chemises et 10 cravates, on peut facilement donner l’impression de toujours être habillé de manière identique. Pour éviter cela, j’ai structuré mon armoire :
Un cintre = Un costume. Pantalon et veste sur le même cintre vous évite les associations matinales embrumées.

  • On range à droite. J’accroche le cintre dans ma penderie, toujours à l’extrême droite.
  • On s’habille par la gauche. A l’inverse je m’habille en prenant le costard le plus à gauche de la penderie.
  • Je choisis ensuite la chemise qui est rangée selon le même principe : plus c’est à gauche, plus cela fait longtemps que je ne l’ai pas mise.

Les cravates sous la main. Enfin, j’ouvre le tiroir sous la penderie dans lequel j’ai disposé deux simples boites. Je choisis une cravate dans la boite de devant. Je prendrai soin le soir de la déposer dans la boite à l’arrière. Du coup, lorsque la boite de devant est vide, j’ai mis toutes mes cravates, j’échange les deux boites et je recommence.

3. Ne variez pas la chaussette

Au contraire de la cravate, la chaussette, qui normalement ne s’expose pas, est inutile à varier. J’ai simplifié mes chaussettes. Dans le même tiroir que les cravates, j’ai deux autres boites. Une pleine de chaussettes noires, l’autre de chaussettes de sport et socquettes. Point.

Le matin, il me suffit de prendre une paire de chaussettes noires pour m’habiller. Je n’ai plus ni chaussettes de couleurs différentes, ni chaussettes inconfortables, ni chaussettes solitaires, ni chaussettes trouées.

4. Aérez le costume

Tous les soirs, veillez à aérer vos costards et chemises durant une heure ou deux pour leur redonner une fraîcheur. Ensuite seulement, rangez-les dans l’armoire.

Afin d’être zen et efficace, lorsque le costard attend sur le balcon, la cravate va sur mon oreiller. Ainsi, je suis sûr qu’en allant me coucher au plus tard, je pense à le rentrer.

5. Economisez les secondes

Chaque seconde économisée peut être dépensée pour ce qui compte vraiment, c’est en tous les cas ma philosophie comme je l’explique sur zen-et-efficace.com. Alors voici quelques trucs :

Nettoyage du costard

Trouvez un teinturier qui est sur le chemin entre votre domicile et votre travail. Comme vous passez déjà devant, cela ne vous coûtera pas plus d’énergie ou de temps.

Chausse-pied

Disposez un chausse-pied à portée de main de l’endroit où vous enfilez vos chaussures.

Lacets

Choisissez des chaussures sans lacets. Lacer des chaussures c’est 20 secondes. Les délacer 5. Sur une base de 5 jours de travail par semaine, 48 semaines par an et en supposant que vous ne les enlevez pas la journée, c’est 98 minutes gagnées. 98 minutes libérées pour faire autre chose que de lacer des souliers. Sympa, non ?

Nœud de cravate

Faites un nœud Windsor à votre cravate et goûtez au plaisir apaisant d’avoir un nœud parfait en faisant coulisser votre cravate tous les matins autour de votre cou (j’ai parfois vu dans le train des hommes d’affaires s’énerver plus de 15 minutes à tenter le nœud parfait…). Encore 120 minutes économisées par an.

Cintre

Prenez un cintre au travail pour y accrocher votre veste. Cela évitera qu’elle ne se froisse, et retardera d’autant votre prochaine visite chez le teinturier.

Qu’en pensez-vous? Et vous, comment simplifiez-vous votre quotidien d’homme-cravate?

19 Commentaires

Classé dans Comment s'organiser au travail, S'organiser à la maison

Comment repérer les héros de notre penderie

On porte 20% de notre garde-robe 80% du temps. Autrement dit, on revient toujours aux mêmes vêtements (nos « héros »), ceux qui nous flattent, qui nous vont bien, qui remplissent bien leur fonction.

Si vous êtes un lecteur assidu de ce blog, vous savez que j’ai tendance à recommander de conserver avec soin ces « héros » de votre penderie.  Parce que les autres prennent de la place et vous empêchent de bien voir et combiner vos héros.

Oui, mais, comment être sûr de bien identifier ces 20% pour pouvoir se débarrasser (la conscience tranquille) des « mal aimés »?

Voici l’astuce la plus efficace:

  1. Normalement, vous suspendez vos vêtements avec la partie ronde du crochet du cintre placée vers vous, pour attraper facilement la tenue que vous convoitez. Mettons dans ce sens-là:
  2. La prochaine fois que vous irez dans votre penderie, tournez tous les cintres dans l’autre sens (la partie ouverte du crochet vers l’avant). Donc, comme ceci:
  3. Lorsque vous remettrez dans le placard la chemise que vous venez de laver/repasser, placez-la avec la partie ronde du crochet vers vous (au contraire des autres cintres).
  4. A la fin de la saison, vous saurez enfin ce que vous avez réellement porté: ce sont les vêtements qui se trouvent sur les cintres « faciles ».
  5. Donnez donc les autres tenues puisque, à l’évidence, vous ne les portez pas.

Cette astuce peut aussi vous encourager à porter toutes vos affaires . Avant d’en acheter de nouvelles, par exemple. Ou pour faire travailler votre imagination en combinant des tenues inhabituelles:  « et si j’essayais de porter enfin ma tenue de Batman cette chemise violette? ».

10 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison