Archives de Tag: ranger chez moi

Penderie organisée: l’utilité du noeud

Dans l’article « Tout ce qu’un range-revue peut faire pour vous« , je vous ai proposé de découvrir à quoi diable pourrait bien servir ce petit morceau de ruban attaché au crochet d’un cintre.

Comme vous aimez bien jouer avec moi, vous avez écrit vos hypothèses en commentaires. Et je vous en remercie, parce que vous m’avez donné plein d’idées, en plus de l’usage que j’en fais.

Les voici, pour que votre génie profite à tout le monde.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Astuces pour s'organiser, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, S'organiser à la maison

Comment ranger le matériel de loisirs créatifs

Travaux manuels avec les enfants, petit bricolage, créations occasionnelles ou semi-professionnelles… que de matériel à ranger! Comment organiser ses fournitures de loisirs créatifs de façon rationnelle et, si possible, agréable à l’oeil? Je vous dis tout dans cet article.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Tout ce qu’un range-revues peut faire pour vous

On a de moins en moins de papiers à conserver/trier. Heureusement, me direz-vous. Par conséquent, vous avez sûrement, comme moi, conservé des range-revues du Mondial Suédois, par exemple.

La bonne nouvelle c’est qu’ils sont maintenant disponibles pour servir à tout autre chose que classer de vieilles factures. Allez, séquence Inspiration:

Lire la suite

21 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Comment classer des documents, Comment ranger, S'organiser à la maison

Phobie administrative ou procrastination ordinaire?

Vraie ou fausse phobie

«La phobie administrative existe, mais elle est moins répandue que ce que l’on entend. De nombreuses personnes utilisent ce terme pour décrire un état ou une activité qui leur déplaît, or la phobie est quelque chose de particulier, avec des symptômes très forts, c’est une peur panique qui se déclenche soit lorsque l’on est en contact avec l’objet dont on a peur, soit quand on sait que l’on va devoir être en contact avec cet objet.» explique Charlotte Kayes, psychologue clinicienne, spécialisée dans le traitement des troubles anxieux à Julie Renson dans Libération du 17 mai 2022.

Il arrive qu’on renonce

L’article se poursuit: « Il n’existe cependant pas de données officielles sur les personnes atteintes de phobie administrative. Mais d’après une étude publiée en décembre par l’assureur Lovys et réalisée par l’institut de sondages YouGov, la gestion administrative serait source d’angoisse pour plus d’un tiers (37 %) des Français et près de 49 % des 18-34 ans. Des chiffres corroborés par l’Insee, selon lequel une personne sur trois déclare avoir renoncé au moins une fois à effectuer une démarche en ligne au cours de l’année 2021. Les raisons invoquées : «Délais d’attente, incompétence de l’interlocuteur, complexité de la procédure, manque de compétences numériques.» D’après l’institut, les personnes âgées et les plus défavorisées rencontrent davantage de difficultés à effectuer des démarches administratives, tout comme les jeunes moins expérimentés que leurs aînés. »

Mon expérience d’organisatrice professionnelle chez les particuliers

Je confirme: l’aversion pour « l’Administratif » (à prononcer avec une moue dégoûtée) est souvent cumulée avec de la peur. Peur de ne pas savoir s’y prendre ou peur de « perdre du temps », par exemple.

Mais le plus souvent, je rencontre des personnes ayant peur de perdre un document ou manquant tellement de confiance dans leur classement qu’elles finissent par dupliquer tout « au cas où », ce qui prend une place folle ou bien ne plus rien classer du tout. Ajoutez l’achat d’un scanner (ou l’usage du smartphone en guise de scanner) puis les environnements numériques dans le cloud et on est au summum de la panique et de l’agacement. La moindre recherche de documents devient alors digne des travaux de madame Desroches-Noblecourt. De quoi être découragé.e en effet.

Et chez les jeunes?

En ce qui concerne les jeunes, le problème vient également du vocabulaire employé par les différents organismes. Ainsi, comment deviner que la Sécu, la CPAM et la Caisse d’assurance maladie sont des synonymes? Comment repérer la différence entre ladite et une mutuelle? Pourquoi cette dernière est fournie par l’entreprise quand on est salarié.e et par… on ne sait qui quand on est auto entrepreneur? Et est-ce qu’un bailleur, c’est la même chose qu’un propriétaire et qu’une agence immobilière? Quid du syndic? Serait-ce une abréviation de syndicat (sic)? Que conserver? Comment classer des documents quand on a l’habitude de tout faire avec son smartphone?

Le classement, c’est pas sorcier

J’interviens souvent, chez les particuliers, pour les aider à mettre de l’ordre dans tous leurs documents, papiers et numériques. On crée ensemble un classement basé sur leur vie, facile à maintenir dans le temps, avec du matériel super simple et des techniques valables pour tous les documents. Pas besoin de scanner, ni de déchiqueter, ni de conserver des tas de documents ad vitam aeternam.

Si le classement est facile, l’aversion administrative diminue. Mais, hélas, je ne peux rien faire pour augmenter notre patience quand nous devons rester des heures en attente au téléphone avec des musiques suraigües en boucle (il y a des fans de Vivaldi, parmi vous, chers lecteurs?) ou des serveurs vocaux qui nous font miroiter l’accès à un humain pour nous raccrocher au nez au bout de 8 minutes.

Haut les coeurs, tout n’est pas perdu: vous trouverez des réponses dans cet article sur la méthode pour classer ses papiers sans se décourager.

« Ils » y arrivent, et pas vous? Découvrez pourquoi votre classement de documents ne fonctionne pas.

Dites-nous donc en commentaire comment ça se passe chez vous, l’Administratif.

Photos de Valentin Ciccarone et Sharon McCutcheon via Unsplash

2 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment classer des documents, Comment ranger, S'organiser à la maison

La FBI de la rentrée

Voici une belle FBI (Fausse Bonne Idée).

Dans l’espoir de gagner de l’espace, on choisit un bureau d’angle. Notez que je n’ai rien contre les bureaux d’angle.

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment classer des documents, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Mon avis, S'organiser à la maison

Maison toujours rangée: est-ce un mythe?

Petite, j’adorais la collection de livres Contes et Légendes. Il y était question de personnages modestes (et souvent roublards) qui triomphaient des esprits mauvais, de couples dans lesquels l’un montrait un comportement illogique, mais finissait par avoir raison, d’épreuves insurmontables vaillamment remportées par des héros ou héroïnes…

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, S'organiser à la maison

J’ai du mal à m’y mettre (article à tendance anglo-australo-balkanique)

« J’ai comme un blocage: lorsqu’il s’agit de démarrer une tâche, ça ne vient pas. J’envisage des tas d’options, je cumule les prétextes, je me prends à rêver d’une situation parfaite… et je passe à autre chose.

En fait, j’ai du mal à me mettre en branle dès lors que cela implique une activité physique, pas marrante, pas créative. En revanche, une fois que je suis lancé(e), impossible de m’arrêter. Vous me retrouveriez là à 3 heures du matin: je n’ai pas vu le temps passer.
D’où ma question pour vous, Laurence: il doit bien avoir une façon de démarrer, non? Quelle est la meilleure?
 »

Lire la suite

30 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, S'organiser à la maison

Dans la tête d’un jeune Ecureuil Sentimental

Moutons2_bebesNe reculant devant aucune expérience de psychologie comportementale, j’utilise souvent parfois mes enfants comme sujets. Après tout, l’illustre Piaget en faisait autant et on ne le lui a jamais reproché.

J’ai donc interviewé Fille Aînée au sujet de son grand tri de vêtements, l’autre jour.

Objectif: comprendre et partager sur le blog le point de vue d’un jeune Ecureuil Sentimental de 24 ans. Volontaire, je le précise.

Extraits du dialogue, façon pièce de théâtre

La mère: Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire le tri?

La fille: Je commence une nouvelle vie: j’avais besoin de préparer une nouvelle garde robe « d’adulte ». Travail oblige! On a tout de même retrouvé des vêtements qui dataient du début du lycée.

La mère: Quel effet ça fait de retrouver et trier ces vêtements-là?

La fille: Ca m’a fait me rendre compte que j’avais grandi, et que leur heure était arrivée. Mais je les ai remerciés pour leur loyaux services (commentaire de la mère: tiens donc, ma fille est shintoîste?).

La mère: Comment se fait-il que tu gardes des vêtements aussi longtemps?

La fille: Ca me rassure de posséder beaucoup de vêtements car j’aime bien avoir le choix et pouvoir les mélanger. Je sais que jeter est nécessaire mais je n’aime pas ça. J’ai peur qu’ils ne soient pas remplacés. Il y a des vêtements qui sont plus difficiles à jeter que d’autres: ceux qu’on a beaucoup portés et qu’on aime. Parfois on n’est pas prêt à jeter mais il faut se faire violence. Je ne me souviens pas d’avoir jamais fait un tri de vêtements comme ça!

La mère: Est-ce que tu as ressenti quelques pincements au coeur?

La fille: Oui et non. Oui parce que ça faisait longtemps que je les avais et non parce que je sais qu’ils vont être remplacés par d’autres qui me correspondront mieux. Je vais essayer de faire dans la qualité et plus dans la quantité comme avant. Mais il faut dire qu’ il y avait dans l’armoire autant de vêtements qu’on m’avait donnés que de vêtements achetés!

La mère: Qu’éprouves-tu en voyant partir ces vêtements?

La fille: Voir un gros sac poubelle rempli m’a fait du bien parce que ça signifie que je démarre une nouvelle vie et que ce que je vais racheter sera plus en accord avec mon âge.

La mère: Aurais-tu fait cette démarche toute seule?

La fille: Je n’aurais pas fait ce tri toute seule, pas à ce point, en tout cas. Je me serais dit « celui-là peut encore me servir… ». D’avoir quelqu’un qui te montre les raisons pourquoi tu ne les portes plus (trou, tâche, forme qui ne met pas en valeur…), ça aide. Ca prouve que les vêtements ne sont pas uniques et irremplaçables.

Chers Ecureuils lecteurs de ce blog, que vous inspire cet échange?

 

 

7 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Comment ranger, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Oser jeter, S'organiser à la maison

Les FBI de l’organisation: les jolies petites boîtes

boites métalliquesElles sont irrésistibles: en métal, en bois, en carton, en rotin, … vous voyez de quoi je parle? Bien sûr: les jolies petites boîtes. Leur simple vue suffit à évoquer un intérieur rangé, esthétique, pratique… De l’organisation en puissance!

Sauf que… eh non. Enfin, pas pour tout le monde.

Par exemple, votre tante vous offre des biscuits. Et hop, on garde la boîte en haut du placard de la cuisine.

Le thé offert par une amie? Et re-hop, voilà la jolie petite boîte-qui-me-servira-sûrement-à-y-ranger-quelque-chose-mais-je-ne-sais-pas-encore-quoi qui rejoint la précédente. Elle est si jolie; on ne va tout de même pas la jeter! Ah bon? Parce que la garder 7 ans à la poussière, ça porte bonheur? Et la boîte qui contenait le joli bracelet que vous a offert votre cousine, il faut la garder aussi?

 

boites rotin

Entendons-nous bien. Je ne suis pas contre un usage raisonnable de la jolie boîte. Moi-même d’ailleurs…

Mais vous pouvez peut-être garder en tête trois-quatre choses, si vous sentez la collectionite poindre à l’horizon:

  • ce n’est pas parce qu‘elle est jolie qu’il faut la garder
  • ce n’est pas parce que vous l’avez gardée que vous allez forcément penser à vous en servir
  • un emballage, aussi joli soit-il, n’est que ça: un emballage. Ce n’est que très rarement un souvenir
  • non, on ne refile pas la jolie boîte à Petite Dernière pour qu’elle y mette « ses petites affaires ». Vous voulez faire un élevage d’écureuils ou quoi?

Trêve de véhémence joviale.

Complétons cette (potentielle) FBI par les articles ci-dessous:

 

 

 

14 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), Oser jeter, S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: le pouf pour écureuils

Vous avez beaucoup de revues, vous ne vous résignez pas à les faire sortir définitivement de votre vie? Cette idée est la solution. Enfin… si on veut. Parce que, pour moi, c’est une FBI (Fausse Bonne Idée). Et, si vous voulez qu’on reste amis, n’imaginez même pas recouvrir le tout d’un joli tissu.

 

via Be - septembre 2014

via Be – septembre 2014

J’aime tellement les FBI que j’en ai fait une catégorie sur le blog. Allez-y, fouillez (sur la droite de votre écran): c’est réjouissant.

Vous pouvez aussi taper « revues » dans le moteur de recherche pour découvrir comment les ranger.

Note: je serai absente du blog pendant quelques jours. Aussi, ne soyez pas surpris si vos commentaires ne sont pas publiés sur le coup. Mais ne vous retenez pas de commenter, pour autant! Je reviens vite.

14 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées)