Archives de Tag: remettre à plus tard

Remettez donc à demain (ça vous étonne, pas vrai?)

via Val de Saone Services

via Val de Saone Services

  • On peut manquer de place mais  ne pas avoir envie de se débarrasser des choses, là, tout de suite.
  • On peut vouloir un environnement dégagé ET être conservateur.
  • On peut imaginer qu’on va changer d’avis un jour.
  • On peut comprendre l’intérêt de se séparer rationnellement de certains objets tout en ayant peur de les laisser partir (et si jamais?…).

Que faire dans ces cas-là?

Se faire violence et devenir un adepte contraint de la simplicité volontaire en se débarrassant à contre coeur d’un maximum d’objets? Mais non, voyons!

Nous allons tout simplement remettre à demain. Mais avec METHODE (à prononcer avec un léger accent allemand, à la Christoph Waltz).

Voici comment procéder pour quelques types d’objets:

Les loisirs

Il s’agit d’y stocker les DVD en surnombre ou les jeux de société dont on ne se sert guère.

Vous inscrivez une date dans le futur sur le carton. Vous choisissez: dans six mois, dans un an, ou dans deux ans… et vous mettez le carton loin de vous: au garage, à la cave, au grenier.

Ensuite,

  • vous  retombez sur le carton volontairement et là, Merveille et Surprise!
  • vous retombez sur le carton par hasard:
  • si la date est dépassée, hop on le donne. A l’évidence, il ne vous a pas manqué.
  • si son heure n’est pas encore venue, faites ce que vous voulez: ouvrez-le… ou pas. Si vous ne savez même plus ce qu’il contient, il y a des chances que vous puissiez le donner tel quel.

La boîte à livres

Chers Ecureuils amateurs de lecture, celle-ci est pour vous.

Pourquoi ne pas faire une rotation de vos livres? Ouvrir, dans quelque temps, l’un de ces cartons remplis d’ouvrages perdus de vue, ce serait comme d’aller à la librairie, non?

Comment faire? Faites exprès de mettre une partie de vos livres (lus ou pas) dans un carton, indiquez une date dans six mois ou un an. Et faites-vous plaisir lorsque vous ouvrirez votre carton dans deux saisons d’ici. Ou choisissez de faire des heureux en distribuant le contenu autour de vous.

Les vêtements

On peut  également s’inspirer de cette technique pour les vêtements lorsque notre poids oscille entre plusieurs tailles.

Pourquoi remettre à demain?

Cette astuce de remettre à demain volontairement pourrait bien donner un résultat intéressant. Ainsi,  vous pourriez réaliser que

  • vous vous cramponniez bizarrement à toute sorte d’objets, ni utiles ni vraiment attractifs.
  • votre goût pour l’accumulation représente des intentions, des envies… mais que vous ne passez pas à l’action.

On s’en rend mieux compte quand c’est dans un carton, allez comprendre…

D’autres sujets en rapport avec celui-ci:

6 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Comment se motiver pour faire les choses?

Il y a peu, je vous parlai de motiver vos proches à faire les « corvées ».

Et vous, alors? Comment faire pour vous motiver à attaquer de façon régulière ces tâches peu stimulantes? Comme je n’ai pas encore signé de partenariat avec une marque prestigieuse de chocolat (ni de bijoux, ni de gadgets high tech d’ailleurs), il va falloir trouver autre chose pour vous motiver.

Imaginons que vous vous ennuyiez d’avance à l’idée de trier vos papiers. Cela vous fatigue, vous agace.  Mais une autre personne, à votre place, n’éprouverait pas ces sensations et ne se dirait pas la même chose que vous.

Tenez, moi, par exemple, devant un tas de papiers, je me sens comme un randonneur devant une montagne: je me suis dit que je la gravirais, je m’y mets. Je ne me pose pas de questions et je m’applique. Jusqu’au bout. Jusqu’en haut, donc, si je continue à faire le parallèle avec la montagne.

(N.B: je ne choisis pas l’Annapurna, non plus: je connais mes limites. Et oui, j’ai parfois envie de laisser tomber mais… et mon sommet, alors?).

Quelle est la différence entre nous? Pas la volonté. Pas la discipline. Simplement le discours intérieur que nous nous tenons.

Plus vous y pensez, à cette fichue corvée, plus vous vous parlez, … plus vous allez éviter la tâche à faire.

Pire, vous étendez votre stratégie d’évitement à d’autres situations qui y ressemblent.

Bientôt, courrier = vaisselle = rangement = repassage …. avec un point commun: vous éprouvez de l’ennui dans ces situations. Et vous le formulez, au moins dans votre tête.

Vous savez ce qui vous est arrivé? Vous vous êtes conditionné à procrastiner en vous disant tout le temps les mêmes choses! (Lisez donc ces articles pour en savoir plus sur le sujet)

Voici un exercice que je vous propose pour court-circuiter ce cercle vicieux:

Vous connaissez certainement l’adage:

L’appétit vient en mangeant.

Je vous propose de vous répéter en boucle, à chaque fois que vous renâclez devant une corvée:

De même que l’appétit vient en mangeant,
la motivation vient en faisant
.

(Vous avez toujours votre cahier? C’est pour noter la formule)

Je vous entends ricaner d’ici. Mais Laurence, c’est bien ça, le problème! Je ne veux/peux/n’ai pas envie de m’y mettre!

Dans ce cas, laissez-moi vous rappeler quelque chose que vous avez déjà vécu.

Souvenez-vous… vous étiez là, ronchonnant devant une pile de (au choix) vaisselle/courrier/jouets/vêtements… et tout à coup, pour une raison ou pour une autre, vous avez attaqué la pile.

Et que s’est-il  passé? Vous avez fini cette pile, vite et bien.

Même, si ça se trouve, en sifflotant (mais vous ne l’avoueriez à personne). Comme soulagé, ou simplement heureux de faire, absorbé(e) dans l’action.

Et certainement, une fois au bout, vous vous êtes dit « ce n’était pas si terrible » (mais ne l’avoueriez à personne, non plus).

En mettant le doigt dans l’engrenage (je démarre), vous avez poursuivi sans aucune autre motivation que de vouloir arriver au bout (montagne, montagne!).

Autrement dit, vous avez créé vous-même votre propre motivation.

Vous ne vous êtes rien dit de spécial à part un simple « allez, je m’y mets ».

Vous y êtes? Vous n’avez pas besoin « d’avoir envie », « d’être motivé », « d’un coup de pied au *** », d’une contrainte (visite, déménagement…).

Vous avez juste besoin d’arrêter de penser

  • à comment démarrer,
  • dans quoi mettre les trucs,
  • avec quelle méthode idéale procéder,
  • à quel point vous n’avez pas envie de vous y coller…

Juste commencez. Le reste suivra. La satisfaction aussi, n’en doutez pas.

En choeur, chers lecteurs: Oui, on reprendra volontiers un peu de  papiers gâteau, Laurence.


48 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Comment s'organiser au travail, S'organiser à la maison

Demain, vous connaissez?

Bien vu! Vous me direz si ça vous parle à vous aussi.

Ici, vous auriez dû voir une video très sympa , dénichée sur Youtube, issue d’une série de Canal Moins, notre chaîne codée. Mais ils l’ont fait retirer pour des raisons de droits d’auteur.

Nous vous prions d’excuser cette interruption du contenu de ce blog et, à titre de compensation, vous invitons à taper « procrastination » dans le moteur de recherche en haut à droite de cette page.

Merci de votre compréhension.

26 Commentaires

Classé dans Dans les media