Archives de Tag: reporter

Remettez donc à demain (ça vous étonne, pas vrai?)

via Val de Saone Services

via Val de Saone Services

  • On peut manquer de place mais  ne pas avoir envie de se débarrasser des choses, là, tout de suite.
  • On peut vouloir un environnement dégagé ET être conservateur.
  • On peut imaginer qu’on va changer d’avis un jour.
  • On peut comprendre l’intérêt de se séparer rationnellement de certains objets tout en ayant peur de les laisser partir (et si jamais?…).

Que faire dans ces cas-là?

Se faire violence et devenir un adepte contraint de la simplicité volontaire en se débarrassant à contre coeur d’un maximum d’objets? Mais non, voyons!

Nous allons tout simplement remettre à demain. Mais avec METHODE (à prononcer avec un léger accent allemand, à la Christoph Waltz).

Voici comment procéder pour quelques types d’objets:

Les loisirs

Il s’agit d’y stocker les DVD en surnombre ou les jeux de société dont on ne se sert guère.

Vous inscrivez une date dans le futur sur le carton. Vous choisissez: dans six mois, dans un an, ou dans deux ans… et vous mettez le carton loin de vous: au garage, à la cave, au grenier.

Ensuite,

  • vous  retombez sur le carton volontairement et là, Merveille et Surprise!
  • vous retombez sur le carton par hasard:
  • si la date est dépassée, hop on le donne. A l’évidence, il ne vous a pas manqué.
  • si son heure n’est pas encore venue, faites ce que vous voulez: ouvrez-le… ou pas. Si vous ne savez même plus ce qu’il contient, il y a des chances que vous puissiez le donner tel quel.

La boîte à livres

Chers Ecureuils amateurs de lecture, celle-ci est pour vous.

Pourquoi ne pas faire une rotation de vos livres? Ouvrir, dans quelque temps, l’un de ces cartons remplis d’ouvrages perdus de vue, ce serait comme d’aller à la librairie, non?

Comment faire? Faites exprès de mettre une partie de vos livres (lus ou pas) dans un carton, indiquez une date dans six mois ou un an. Et faites-vous plaisir lorsque vous ouvrirez votre carton dans deux saisons d’ici. Ou choisissez de faire des heureux en distribuant le contenu autour de vous.

Les vêtements

On peut  également s’inspirer de cette technique pour les vêtements lorsque notre poids oscille entre plusieurs tailles.

Pourquoi remettre à demain?

Cette astuce de remettre à demain volontairement pourrait bien donner un résultat intéressant. Ainsi,  vous pourriez réaliser que

  • vous vous cramponniez bizarrement à toute sorte d’objets, ni utiles ni vraiment attractifs.
  • votre goût pour l’accumulation représente des intentions, des envies… mais que vous ne passez pas à l’action.

On s’en rend mieux compte quand c’est dans un carton, allez comprendre…

D’autres sujets en rapport avec celui-ci:

6 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Techniques anti-procrastination: N°6 La fusée

Comment lutter contre la procrastination lorsqu’on en a fait une sorte d’art de vivre?

Dans votre monde, rendre un travail le 24 revient à le démarrer le… 24. Bon, OK, le 23 au soir. Tard. Le plus tard possible.

En quelque sorte, votre équation à vous, c’est:

date de démarrage= date de fin.

Jusqu’à présent, comme Florence Foresti dans ce sketch où elle a du mal à arriver à l’heure au boulot, vous pensiez: « j’ai jusqu’au 24? J’suis large! » ou « oh, c’est bon: j’ai jusqu’au 24 pour le faire ».

Or cela vous joue des tours

  • vous passez plus de temps à vous demander comment échapper élégamment à la date-limite qu’à travailler effectivement
  • il vous arrive de bâcler le travail, à votre grande honte
  • vous sortez épuisé(e) de vos nuits frénétiques à « bosser »

Il vous faut une fusée.Je veux dire, penser comme si vous étiez la personne qui déclenche la fusée. Vous savez: 10-9-8-7-6-5-4-3-2-1- feu!

Il est temps de mettre en place un compte à rebours réaliste pour ces fichues tâches qui vous embêtent tellement et qui ont une date-limite.

Pour ce faire, nous allons opérer un petit changement de paradigme, de façon à voir les choses différemment:

  • d’abord, réfléchissez à la plus petite chose que vous accepteriez de faire pour avancer vers le moment fatidique. La plus petite. Et faites-la. Juste elle. Il s’agit de transformer ce « j’ai jusqu’au ….. » en « qu’est-ce que je peux au moins faire pour respecter cette date-limite. »
  • puis réfléchissez à un compte à rebours réaliste. Réfléchissez agenda en main.  Exemple: « il faut que j’aie fait telle partie à telle date. Puis la suivante à tel moment. Puis celle d’après avant samedi parce que (remplissez les blancs). Pensez à bien tenir compte de vos vraies contraintes.

Donc, ça donne:

J’ai une date-limite à respecter

  1. je me demande ce que je peux au moins faire
  2. je le fais; c’est tout petit, alors…
  3. je réfléchis à un rétro-planning réaliste (je le note sur mon agenda si je veux)
  4. après la première petite action, je me récompense
  5. entre chaque étape réussie de mon compte à rebours, je me récompense
  6. je finis dans les temps sans stress inutile
  7. je me re-récompense, car c’est la première fois que j’arrive à faire ça.

Vous trouvez qu’on se récompense beaucoup pour obtenir ce qui est, finalement, la moindre des choses? D’abord, j’aime les récompenses… et vous aussi, pas vrai? De plus, si vous procrastinez, vous êtes déjà bien assez exigeant(e) envers vous, si si, je vous assure. Allez quoi, faites-vous plaisir! Mais faites-le exprès, pas furtivement (avec mauvaise conscience) comme d’habitude.

Essayer d’autres techniques.

6 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Comment s'organiser au travail