Archives de Tag: s’organiser à la cuisine

C’est comment chez vous? Le réfrigérateur dans tous ses états

J’ai bien envie de vous faire visiter mon frigo et ses différents états. Ne vous plaignez pas, ça pourrait être mes toilettes… non, je plaisante. Mais qui sait, un jour peut-être, si vous me le demandez gentiment… allons, Laurence, un peu de sérieux.

ETAT N° 1: 2 heures avant d’aller faire les courses

IMG_0364

Waterloo, morne plaine. Ca, c’est du flux tendu ou je ne m’y connais pas. Débarquez à l’improviste et vous aurez une omelette et des courgettes. Point. Mais je m’appliquerai, je vous le promets; je fais de très bonnes omelettes.

ETAT N° 2: l’organisation spéciale: Certaines ont besoin d’ingrédients pour préparer leurs déjeuners à emporter mais si ce n’est pas signalé, d’autres (suivez mon regard) vont boulotter lesdits ingrédients – en toute innocence, bien sûr.

IMG_0365

Penchez-vous un peu sur la gauche… là. C’est écrit « Pour les filles » (vous connaissez mon obsession des étiquettes). Eh oui, mes enfants ont une étagère dédiée. A cause de l’innocent sus-mentionné.

ETAT N°3: Après les courses hebdomadaires

IMG_0368

Ah, ça rassure la mater familias, pas vrai?

Et en bonus, pour le plaisir des yeux, mon plan de travail de retour des courses:

IMG_0366

18 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Budget, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

C’est comment chez vous? Mes torchonneaux

Un jour, agacée par l’habitude prise par tous les membres de la famille de se ruer vers les essuie-tout à tout propos (comme mouchoir, pour essuyer une petite tache de liquide, comme torchon, comme serpillière…), j’ai décidé de revenir aux basiques écologiques . Ca m’arrive souvent et ça fait rire jaune Ecureuil Premier*.

IMG_0289

C’est comme ça que les torchonneaux sont entrés dans notre vie. La mienne, en tout cas. Il faut encore que j’éduque le reste de la maisonnée, mais ça vient.

Pourquoi des torchonneaux? Parce qu’un torchon, c’est trop grand et parfois pas assez absorbant (vomi de chat? Mais oui). Et que, si c’est plus petit, c’est un mouchoir.

J’ai découpé quelques morceaux de tissu à la taille de deux feuilles de Sop** environ. J’ai utilisé de vieilles serviettes de plage (celle qui est sur le dessus de la pile m’a vu patauger dès mes deux ans), des vieux draps.

Voici un exemple d’utilisation:

Dès que je commence à cuisiner, je

1- emplis mon évier d’eau chaude savonneuse (pour laver les ustensiles au fur et à mesure)

2- sors le torchonneau qui me servira tout le temps de la préparation pour m’essuyer les mains, le plan de travail…

Comme un essuie-tout, il sera « jeté » à la fin de la préparation du repas. Autrement dit, mis au sale.

Mais Laurence, on n’ose vous le dire… ce n’est tout de même pas la révolution, vos… comment vous dites? torchonneaux, oui. Ca fait quelques siècles que l’on ré-utilise les tissus.

Oui, vous avez raison. Cet article est utile pour

1- ceux et celles qui n’ont jamais récupéré les tissus

2- ceux et celles qui, certes, ont récupéré des tas de vieux t-shirts et torchons, mais n’en ont jamais rien fait

3- ceux qui ont récupéré les vieux tissus, en ont effectivement fait des chiffons mais n’ont pas fait le lien avec les essuies-tout et les lingettes.

Notez que, chez Einfalt House, nous utilisons déjà des serviettes de table en tissu, des torchons pour la vaisselle, des microfibres et des serpillières.

Et vous? Etes-vous plutôt usage unique ou réutilisation?

* comme la fois où je lui ai très sérieusement envoyé par mail une documentation bien complète sur les toilettes sèches. Le pauvre Ecureuil a blêmi  devant son écran.

32 Commentaires

Classé dans Comment faire des économies, Ecologie, Home organiser ou home organizer, Mon avis, S'organiser à la maison