Archives de Tag: tâches ménagères

Mes petits circuits quotidiens

Myriam me dit: « Allez, Laurence, avouez. Comme toutes les personnes organisées, vous passez votre temps à ranger ou avec une éponge à la main, c’est sûr. Sinon, comment expliquez-vous que vous puissiez recevoir à l’improviste sans devoir vous excuser pour le bazar? »

C’est vrai, comment fais-je? Je n’en sais rien, je ne m’en rends pas compte. Hm… réponse insuffisante.

En fait, en y réfléchissant, j’ai réalisé que j’avais mis en place un circuit de base du matin et un circuit de base du soir. Plus quelques autres circuits. Oh, et des règles du jeu aussi. Compliqué? Je ne sais pas. Vous me direz.

Circuit du matin

Point de départ, la salle de bain. En la quittant, voici ce que je veux: pas de serviette mouillée mal étendue (je n’aime pas l’odeur de moisi) et des lavabos rincés (pas lavés, notez, juste rincés). Pas de flacons ouverts, non plus.

Puis je passe dans ma chambre; il faut bien que je m’habille. En la quittant, selon mon courage et le temps dont je dispose, j’essaie qu’il ne reste pas de vêtements entassés. Je les remets dans mon dressing ou les emporte « au sale » avec moi quand je sors de la pièce. Le lit est fait, aussi. J’aime y retourner le soir en ayant l’impression d’être à l’hôtel (mon chat en plus). C’est bête, hein?

Puis la cuisine, il faut bien que je mange. En la quittant, il y aura au minimum un regroupement de la vaisselle près de l’évier. De toute façon, la table sera vide et nettoyée.

Circuit du soir

Point de départ: le salon. En le quittant, nous ramassons toutes les friandises/boissons/vaisselle qui se sont bizarrement retrouvées là dans le courant de la soirée (chocolat devant le film? Pensez-vous!). Direction, la cuisine, évidemment.

Dans la cuisine, je place au réfrigérateur les restes refroidis du dîner, s’il y en a.

Je passe par l’entrée où je range les  chaussures que j’ai portées dans la journée, maintenant qu’elles se sont aérées.  J’attrape les objets que j’avais placés en bas de l’escalier durant la journée et je les monte au premier étage.

Arrivée dans ma chambre: mes vêtements du jour sont soit posés sur une chaise, s’ils sont encore portables soit jetés au sol pour être récupérés le lendemain matin en direction du bac à linge sale. Chéri fait la même chose.

Circuits supplémentaires, qui ont lieu le soir, le matin ou le midi, selon emploi du temps

– le linge: c’est quotidien chez Einfalt House

– les papiers: de la boîte aux lettres à la poubelle, idem. Tous les jours.

– les déchets (chat, poubelle, compost… vous voyez le truc).

Si je suis en forme ou que j’ai davantage de temps le matin ou le soir, je complète mes circuits avec d’autres tâches (vider/remplir le lave-vaisselle, détacher un vêtement, recoudre un bouton, cirer des chaussures, taper les coussins du canapé…).

Quelques règles de fonctionnement

Tous les membres de la famille participent: chacun est responsable de son propre bazar, lequel ne doit pas traîner dans les zones communes. C’est facile: on doit quitter une pièce en la laissant dans le même état qu’on l’a trouvée en y entrant. Je suis moins stricte sur les chambres de mes enfants. Je n’y vis pas, après tout.

Certaines activités sont réservées à certaines pièces: par exemple, on ne mange ni ne boit dans les chambres et on enlève ses chaussures dans l’entrée, pas plus loin.

Rien de révolutionnaire, là-dedans, je vous l’accorde, Myriam. Mais pour rester à flot, j’assure mes circuits de base, les plus simples possibles. Et je fais respecter les règles (en les répétant, jamais en faisant « à la place de… »).

Et vous, vous avez des routines aussi? Ou bien vous improvisez, au gré des circonstances?

25 Commentaires

Classé dans Comment ranger, S'organiser à la maison

Comment gagner du temps en faisant le ménage?

Bon, ou en faire le moins possible, disons. Ca vous va, comme ça?

1- Ne pas confondre ménage et rangement

On a tous l’impression que faire le ménage nous prend du temps. C’est surtout vrai si l’on doit, en plus de l’aspirateur et du chiffon à poussière, mettre les chaussettes de Chéri(e)(s) dans le panier à linge sale, rafler les restes de la tablette de chocolat qu’on a grignoté hier soir devant la télé, rapporter les verres à la cuisine, remettre les jeux video dans leur boîte …

Donc, pour raccourcir le temps passé à rendre notre appartement douillet, on prend l’habitude de ranger un peu chaque soir, (5 mn suffisent) pour que, lorsqu’on attaquera le ménage proprement dit, on puisse terminer en vingt minutes chrono.

2- Tourner en rond

Un ménage rapide – mais complet quand même – ça se déroule ainsi :

  • je pars de la gauche de la porte de la pièce
  • je fais la poussière du haut vers le bas
  • je tourne autour de la pièce sans rien oublier
  • je termine par le sol.

Avantage N°1 : je n’oublie rien
Avantage N°2 : je ne papillonne pas partout, au risque de me laisser distraire.

3- Promener ses outils

On peut utiliser un tablier à poches. Vous y mettrez micro-fibre, produit à pulvériser et éponge humide. Comme ça, en faisant le tour de chaque pièce, vous attrapez l’outil qu’il vous faut et le remettez automatiquement à sa place, dans sa poche. Vous pourrez ainsi : nettoyer les surfaces, enlever les traces de doigts et tout rendre propre sans effort.

4- Le ménage, c’est comme la danse

Tout est dans le rythme. Si je laisse passer trois mois avant de m’attaquer au ménage (parce que Belle Maman débarque à 14 h 00), j’aurai plus de travail et ce sera plus long.

On a tous constaté qu’une tache de sauce ou de yaourt séché demande plus d’effort à nettoyer que lorsqu’elle est toute fraîche. C’est pareil pour tout le reste. Exemple : récurer les toilettes peut prendre un temps fou si on a négligé d’utiliser une giclette de produit WC deux fois par semaine, disons.

Donc, demandez-vous avec quelle fréquence vous voulez (et pouvez) faire le ménage. Et tenez-vous y.

5- Penser en « tranches »

Vous non plus, vous n’aimez pas passer votre dimanche matin à faire les corvées ? Alors, chronométrez au moins une fois le temps que vous mettez à faire chaque tâche. Exemple :

  • épousseter : 10 minutes
  • passer l’aspirateur : 15 minutes
  • nettoyer la salle de bains : 10 minutes , etc …

Et décidez que vous allez faire une de ces tâches par jour, le matin avant de partir au travail, ou le soir, en rentrant. Exemple :

Lundi : époussetage, mardi : aspirateur, etc …

Résultat : une maison toujours présentable (sympa, pour recevoir les copains à l’improviste) et un week-end entièrement libre.

6- Coupler corvée et détente

Ah, repasser sa pile de linge devant la toute nouvelle série télé américaine ! C’est joindre l’utile à l’agréable, ça permet de conserver le rythme (pas de pile trop haute à repasser, d’une semaine sur l’autre) et on repasse sans même s’en rendre compte. Et si, en plus, vous en profitez pour choisir la Version Originale, vous améliorez, mine de rien, votre niveau d’anglais.

Autre exemple : depuis quand n’avez pas écouté ces vieilleries dansantes de votre adolescence ? Profitez donc de votre ménage pour danser en passant la serpillère. C’est quelques calories en moins et de la bonne humeur pour toute la journée.

7- Diminuer les déplacements

S’il faut courir de la cuisine à la salle de bains pour attraper les produits ménagers, revenir, les ranger sous l’évier , ça fait autant de mouvements en plus, et … pour peu qu’on ait un peu la flemme … on préfèrera ne rien nettoyer du tout.

Solution : ranger les produits là où on s’en sert. Et s’il faut deux exemplaires, l’un dans la cuisine et l’autre dans les toilettes, qu’à cela ne tienne.

8- En cas de surcharge, couper en deux

Vous avez un boulot dingue, vous sortez souvent, … bref, plus le temps de se tenir à flot et l’appartement commence à ressembler à un champ de bataille ? Pas de panique. Il y a deux types de tâches ménagères : celles qui s’accumulent si on ne s’en occupe pas (la vaisselle, le linge) et celles qui ne demandent pas plus de temps ni d’effort si on a traîné à s’en occuper (les vitres, l’aspirateur). Laissez de côté provisoirement ces dernières et, si vous ne deviez faire que le minimum, concentrez-vous sur la vaisselle et le linge.

9- Repérer les outils écolo qui font gagner du temps

  • Les micro-fibres : juste humidifiées, elles nettoient presque tout, et ça brille sans effort
  • Le bicarbonate de soude : passez-le avec une éponge humide sur les parois du four encore tiède et battez Chéri(e) à la WII. Le lendemain, un petit coup d’éponge et ça y est.
  • Le vinaigre blanc : à utiliser comme assouplissant, comme anticalcaire dans la douche et dans les toilettes, comme anti-trace dans de l’eau chaude pour laver les vitres…
  • Bannissez les lingettes imprégnées : elles se recyclent mal, ne nettoient pas mieux et coûtent plus cher.

17 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Comment mieux s'organiser, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison