Archives de Tag: vêtements

333: j’ai relevé le défi

J’ai longtemps hésité à vous faire part de cette expérience.  En fait, tout le temps qu’elle a duré, je n’en ai parlé à personne. Je voulais d’abord voir ce que ça donnerait. Et comme, d’une certaine façon, ça a fonctionné, je vais partager avec vous ma participation à ce défi.

J’en ai d’abord entendu parler via Courtney Carver.

Je reprends ici les règles du jeu:

Pendant les 3 prochains mois, vous choisissez de porter 33 « pièces d’habillement », c’est-à-dire que ce chiffre de 33 inclut vêtements proprement dits (robes, vestes, jupes, pantalons, combinaisons…), mais aussi chaussures, bottes, sacs, bijoux, manteaux, chapeaux, gants, foulards, écharpes.

Ne sont pas inclus: votre alliance puisque vous la portez toujours si vous êtes marié(e), les sous-vêtements, chaussettes et collants, les vêtements de nuit, les vêtements de bricolage, les vêtements de sport que vous ne portez que pendant vos activités sportives.

D’où le nom 333: 33 pièces pendant 3 mois.

Si vous êtes amené(e) à faire entrer un vêtement ou accessoire de plus, un autre doit sortir de votre sélection.

Tout ce que vous n’avez pas choisi est éloigné de vous: autre tringle, carton, au fond des étagères…

On fait plusieurs hypothèses au départ de ce défi.

  • nous avons beaucoup de vêtements. Plus que ne pouvons porter, plus que simplement nécessaire
  • nous ne les apprécions pas vraiment
  • nous ne savons plus nous satisfaire de ce que nous avons: il nous faut toujours plus
  • nous portons peut-être trop d’intérêt à notre tenue, alors que le reste du monde s’en moque, trop occupé à se regarder lui-même le nombril
  • nous pouvons nous entraîner sans douleur sur ce matériau, avant, peut-être, de réaliser que nous pouvons très bien vivre avec moins d’objets, dans toutes les zones de notre vie.

A la lecture du défi, les premières réactions sont souvent: « je n’y arriverai pas », « ce n’est pas pour moi », « j’aime trop ma garde-robe pour me restreindre volontairement », « je ne vois pas ce que j’aurai à y gagner ».

J’ai voulu vérifier les hypothèses de départ par moi-même. Et j’ai éprouvé les réactions ci-dessus, comme on pouvait l’imaginer.

Mais je suis du genre à aimer relever les défis.

Je me suis lancée sur une période du 18 novembre au 18 février, avec l’idée de prendre des notes au fur et à mesure et d’en parler avec vous à la fin du défi.

Voici ma sélection finale, après quelques essais et erreurs:

– 2 paires de bottes (plates et à talon)

– 1 paire de derbies

IMG_0414

– 3 écharpes

IMG_0416

– 2 pulls à col roulé

– 4 pulls col V

– 2 paires de gants

IMG_0417

– 1 jegging

-1 jean

– 2 pantalons

IMG_0419

– 2 chemisiers à motif

– 1 pull/chemisier

IMG_0420

– 3 chemisiers crème en soie

-1 chemisier rose en soie

IMG_0421

– 1 robe pull

– 1 fond de robe

IMG_0422

2 jupes

IMG_0423

Ainsi, si vous m’avez croisée entre le 18 novembre 2013 et le 18 février 2014, vous m’avez vue habillée avec une combinaison des 33 pièces ci-dessus (il y avait aussi un bonnet et 2 manteaux, que je n’ai pas pris en photo).

Je vous raconterai comment ça s’est passé dans les articles à venir.

Alors, vous vous imaginez faire la même chose? Essayer mais avec plus (ou moins) de vêtements? Vous ne le sentez pas? Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez.

55 Commentaires

Classé dans Coach en organisation, Comment faire des économies, Désencombrer, Mon avis, Oser jeter, S'organiser à la maison

Les articles de blogs que j’ai aimés cette semaine

Après avoir eu un enfant, on ne retrouve pas son corps d’avant. Faut-il pour autant se lamenter sur nos vergetures et plis divers?

Et plus largement, doit-on tenter de se conformer aux photos de magazine super photoshopées montrant des filles de 16 ans à IMC dangereux pour la santé? Nous faut-il maigrir? Grossir? Se faire liposucer? Décolorer la peau? Les cheveux? Défriser? Epiler comme une petite fille? Un blog pour se réconcilier avec nos corps de femme – et à montrer à nos enfants aussi.

Mais, pour autant, je ne suis pas contre un brin de frivolité.

Voici quelques blogs de femmes (qui ont franchement passé la vingtaine, c’est ça qui est bien) parmi mes préférés:

  • Le blog d’Ann, du Minnesota. C’est une artiste et ça se voit.
  • Le blog de  Sheila,  du Canada: de la récup’ souvent, et une bonne vivante qui aime les couleurs.
  • Encore une canadienne: c’est Amber. Elle ne ressemble à personne. Oh ces chaussures!

9 Commentaires

Classé dans Blogs que j'aime, Mon avis

Idée originale: déléguer l’habillage des enfants

Habiller les enfants quand on n’est pas là le matin s’avère parfois problématique. On court derrière tee-shirts et chaussettes, on ne sait plus ce qui est sale ou déjà porté… et si on suit l’avis des enfants, ils seraient en tongs et débardeur au mois de décembre.

Que ce soit à l’autre parent, à l’enfant lui-même ou à une nounou, on aimerait bien planifier et déléguer l’habillage pour chaque jour de la semaine.

Regardez comment cette maman s’y prend:

via Iheartorganizing

Un cintre par jour, une tenue par cintre. Tout simplement génial.

Pour compléter, on peut aussi mettre chaussettes et sous-vêtements dans un sac « ziploc »que l’on accroche aux pinces à linge.

19 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, S'organiser à la maison

Ranger mon armoire – Partie 2

Voici la dernière partie de « j’organise le rangement de mes vêtements ».

Vous savez maintenant que garder (ou que jeter- ici-), comment éviter les erreurs de shopping (ici) et comment optimiser l’espace de votre armoire ().

Dans cet article, quelques astuces supplémentaires pour répartir au mieux le contenu de votre garde-robe.
L’objectif
? Tout conserver dans de bonnes conditions et simplifier le choix de vos tenues.

Pour démarrer, imaginons que nous ayons peu de place (ou beaucoup de vêtements).

  • Classer les vêtements à suspendre par taille, du plus long (robe du soir, manteau d’hiver), au plus court (veste, boléro).
    Sous les vêtements les plus courts,  on peut placer des tiroirs ou des étagères : c’est de la place gagnée.

    Elfa

  • Sur les tringles, on peut choisir de grouper les vêtements par type (chemisiers, vestes, gilets à suspendre). Celles qui ont une garde-robe bien fournie apprécient parfois de mélanger les vêtements, pour stimuler leur créativité: « tiens, ce haut, je n’avais pas pensé à le porter avec cette veste… »
  • Si la place est comptée, vous ne couperez pas au transfert inter-saison (vous ne trouvez pas que ça fait foot?). J’entends par là, la permutation des vêtements très hiver (pull à col roulé bien chaud) avec les vêtements très été (robe de plage). On l’effectue au printemps et en automne.
    L’avantage: on dégage de la place en stockant ailleurs les vêtements qu’on ne portera pas pendant les mois à venir.
  • On les range propres (cela va sans dire), dans une boîte ou une enveloppe plastique.
    Pas d’emplacement idéal: sous le lit, sur l’armoire, à la cave, au grenier… comme vous voulez.

    Happyspace

  • Si votre penderie fait 60 ou 65 cm de profondeur (taille standard), c’est parfait pour les cintres mais on perd de la place au fond des étagères si on y range des tee-shirts pliés. Aucun problème : utilisez la place du fond pour stocker les vêtements hors saison. En effet, inutile de garder devant vous en pleine canicule les gros pulls de laine : mettez-les derrière vos débardeurs. Et faites tourner au fur et à mesure des saisons.
    Vous pouvez aussi stocker derrière, les chaussures hors saison dans des boîtes, de meme que les autres accessoires saisonniers (écharpes, gants, maillots de bain …).
  • Rangez vos chaussettes dans un tiroir, par usage (sport/plus habillées/hiver). Vos collants aussi, selon les mêmes critères.
  • Les sous-vêtements sont à ranger par parure si vous portez toujours ensemble le soutien-gorge et la culotte, ou, au contraire, les hauts d’un côté, les bas de l’autre, pour éviter de perdre du temps pendant les fouilles matinales…

    Happyspace

  • Les sacs à main sur une étagère si possible, vides, après un bon tri, bien entendu. La petite maroquinerie dans un tiroir.
  • Les chaussures de femme nécessitent une profondeur de 35 cm généralement. Donc, si vous les rangez dans le bas de votre penderie, pensez aux saisons, là aussi. Les sandales en hiver… sont mieux au fond du placard. Inutile d’imaginer que vous rangerez tous les soirs vos chaussures dans leur boîte . Donc, gardez quelques boîtes, mais pas toutes.
  • Ne portez pas la même paire deux jours de suite et pensez à les faire ressemeler si nécessaire.
  • Stocker les cintres vides à un bout de la tringle. Ca prend moins de place et on s’emmêle moins.
  • Soigner l’éclairage de la penderie. Trop souvent, on se contente du plafonnier: dès qu’on ouvre les portes, notre silhouette fait de l’ombre à l’intérieur du placard et on ne voit plus rien! Et si, en plus, vous avez des portes accordéon (comme ci-dessus, photo Kazed), 10% de votre penderie devient inutilisable (les extrémités de la tringle, derrière les portes ouvertes) …

Un dernier conseil: préparez votre tenue la veille au soir. C’est agaçant de se rendre compte au moment de partir que ce pantalon ne va pas avec ce haut et que la seule culotte qui nous reste fait des marques sous le pantalon en question : de quoi passer une mauvaise matinée !

Vous vivez en couple
Chacun devrait avoir son espace, même si c’est dans une seule penderie. Vous pouvez utiliser des boîtes ou des paniers pour chacun, pour délimiter l’espace sur les étagères. Et… ne mélangez pas vos vêtements suspendus.

5 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Penderie: plus jamais d’erreurs de shopping

Votre tri est fait (grâce à ceci)? Bravo! Voici quelques conseils pour que votre penderie ne contienne plus que des tenues qui vous vont… et que vous porterez.

  1. Placée devant votre dressing, faites une liste des vêtements qui vous manquent (ex: un top rouge pour aller avec cette jupe et ce pantalon, un collant noir à motifs, deux soutien-gorges sans dentelle, ….). C’est munie de cette liste que vous arpenterez les magasins à la recherche de ce que vous avez décidé d’acheter.
  2. Jurez-vous ne plus jamais emporter une tenue dans votre tanière avant de l’avoir essayée. Au moindre doute dans la cabine (si vous vous surprenez à tirer ici, ajuster là, rentrer le ventre pour que ça rende mieux…) ne prenez pas! Vous aurez bien d’autres occasions de rencontrer LA tenue de vos rêves dans les semaines à venir.
  3. Chaque nouvel achat doit pouvoir être assorti avec au moins deux autres vêtements que vous possédez déjà
  4. Ne faites pas de « shopping fringues » lorsque vous êtes fatiguée ou affamée (vous prenez n’importe quoi pour en finir plus vite et justifier l’effort d’être entrée dans la boutique), lorsque vous êtes prise par le temps (il faut absolument que je trouve un top pour ce soir!), ni avec une amie dont les moyens dépassent  les vôtres (ça te va trooop bien, prends-le donc).
  5. Apprenez à connaître les défauts de votre silhouette et ses atouts, ainsi que les couleurs qui vous vont. Si vous ne savez pas par quel bout attraper les choses (si on peut dire), pourquoi ne pas prendre rendez-vous avec une conseillère en style?

3 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Penderie : nos erreurs

Nos penderies débordent, mesdames! Si elles ne débordaient que de tenues ravissantes, qui nous mettent en valeur et que nous portons régulièrement, il n’y aurait pas de quoi faire un article sur le sujet sur ce blog. Mais non. Nos penderies débordent d’erreurs de shopping.

  • La tenue de soirée achetée à prix d’or… portée une fois et plus jamais depuis 2001
  • La paire (bon, LES) paire(s) de chaussures superbes, aux talons vertigineux/lanières coupe-pied/cambrure improbable/trop petites mais il n’y avait pas ma taille et si je ne les porte que pour aller dîner je pourrai les retirer sous la table, non ?
  • La jupe qui ne va avec rien, mais rien
  • Le pull (très très bouloché et très très déformé, bref  importable) mais qui ira bien pour la campagne
  • Les débardeurs qui dénudent bras et décolleté, qu’on ne peut porter qu’avec une chemise par dessus mais ce n’est pas mon style, de toute façon
  • La veste informe qui nous transforme en tonneau mais qui est bien chaude, tout de même
  • Le haut en polyester qui moule impitoyablement nos bourrelets et dans lequel on transpire dès qu’on l’enfile
  • La veste en jean que notre premier petit ami a laissé derrière lui après notre rupture… en quelle année, déjà?
  • Le tailleur de working girl au look tellement démodé que même en l’appelant vintage … non, vraiment, pas moyen de le remettre
  • Les paires de jean slim, moulant, collant, pattes d’eph, boot-cut, délavé, foncé, gris … mais devenus trop petits ou trop grands
  • La robe que je porterai quand j’aurai perdu … 6 kilos, si j’y arrive
  • Les soldes achetés à l’heure du déjeuner, sans même avoir eu le temps de les essayer, parce que ce n’était pas cher.
  • Le cinquième chemisier blanc, parce que c’est un basique et que ça va avec tout
  • Le top vert kaki, jaune moutarde, orange flamboyant, vert pomme … qui me donne le teint de Dracula
  • Les vêtements que mes soeurs, mes cousines, ma mère (!) m’ont donné pour ne pas avoir à les jeter elles-mêmes
  • Les pantalons tachés, à l’ourlet irrécupérable, à la fermeture éclair qui ne fonctionne plus
  • La jupe qui gratte mais qui vient de chez un créateur
  • Les soutiens-gorge qui baillent, boudinent, blessent, nous font le sein triste, ou pire, nous en créent une deuxième paire dans le dos, sous l’élastique!
  • Les culottes tachées, décolorées, à l’élastique mou, qui marquent sous les vêtements
  • Les collants filés, les chaussettes à la couleur inidentifiable
  • Le manteau qui engonce dans lequel on ne peut pas lever les bras à plus de 30°
  • Les gants mités, les chapeaux alors qu’on n’en porte jamais, les écharpes et foulards effilochés

Et pourtant, nous n’avons rien à nous mettre. N’est-ce pas ?

6 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Coach en organisation, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Les FBI de l’organisation : les chaussures

On nous vendrait bien tout plein d’accessoires pour équiper notre armoire, notre penderie, notre dressing. Et je ne parle pas que des Suédois-distributeurs-de-meubles-en-mélaminés-auxquels-on-ne-peut-avoir-accès-que-si-on-habite-en-grande-banlieue-et-qu’on-a-un-monospace.

Oui, mais voilà : à l’usage, il y a des équipements qui fonctionnent et d’autres non.

Aussi, pour vous éviter des erreurs de shopping – lesdites erreurs n’étant pas réservées qu’aux soldes de chez H&M (tiens, encore des Suédois,vous avez remarqué ? Ca fait sens, ces choses-là, comme dirait Michel Onfray)- bref, pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que les autres, voici les FBI de l’organisation dans votre dressing.

Ce premier article est dédié au rangement des chaussures.

FBI N°1 : les popoches à la verticale

En théorie, ça a l’air drôlement bien : pas de trous à percer, un aspect compartimenté qui excite notre côté « ça rangera à ma place ». En vrai, ça donne :

Mouais. En tout cas, pas pour les chaussures à talon. Dommage si vous êtes une femme. Notez que si vous êtes un homme, ce n’est pas mieux : vos lourds croquenots taille 45 feront écrouler la merveille.

Moi j’aime mieux ca :

Je vous accorde que ce n’est pas original. Mais en la matière, pensons pratique d’abord.
Personne n’a envie de fourrager des heures le matin en tentant de dégager la paire d’escarpins coincée dans le machin en plastique, si vous voyez ce que je veux dire …

Note : Toutes les photos de cet article proviennent du blog de l’adorable Sally de Already pretty

Poster un commentaire

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Comment ranger astucieusement chez moi ? Partie 2: les 2 premières règles

 

Note : la première partie de cet article est ici

Les règles à respecter
Un rangement qui fonctionne prend en compte plusieurs paramètres. Quatre règles toutes simples pour vous aider.

Première règle : ce dont j’ai besoin souvent est placé près de moi. Par conséquent, ce dont j’ai besoin moins souvent sera placé plus loin.
On voit ici que se dessine, par exemple :

  • une alternance vêtements  et chaussures d’hiver/d’été
  • un emplacement différent pour mes « archives » et pour les dossiers que je manipule fréquemment
  • un endroit pour les jouets d’extérieur, un autre pour les jouets d’intérieur
  • un pot à crayon pour ce qui me sert tous les jours, un tiroir pour les fournitures à usage plus rare
  • etc

Deuxième règle : plus je me sers souvent d’un objet, moins je dois faire de gestes pour le prendre et le remettre à sa place.

Qui irait stocker la télécommande de la télévision dans une boîte à couvercle, placée dans un tiroir situé dans le bas d’un placard ? Personne, n’est-ce pas ?
Parfois, pourtant on manque de cette logique de base.
Auriez-vous lu, par hasard, que les femmes organisées rangent leurs chaussures dans des boîtes ? Tous les jours ?! Vous y croyez, vous ?

Si vous voulez que tous vos proches rangent leurs manteaux sur des cintres dans le placard dès qu’ils rentrent … oubliez.
Il faut une discipline de fer que presque personne n’a. Posez plutôt des patères au mur dans l’entrée.
Ils ne jetteront plus leurs manteaux sur la chaise de l’entrée.

Ce serait bien que vous partagiez en commentaire quels sont les rangements qui fonctionnent chez vous … et ce qui ne marche pas.

La suite de cet article est ici

10 Commentaires

Classé dans Comment ranger, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison