Archives de Tag: vivre avec un bordélique

« Marre de son bazar! »

D’abord un grand merci à tous ceux qui ont voté cette semaine et ont laissé des commentaires fort pertinents sur le choix de mon futur logo. Vous êtes adorables!

Sans transition, un article amusant d’A. Lefief dans le Parisien Magazine dont vous apprécierez sûrement aussi l’illustration…

13 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Dans les media

Vivre avec un écureuil ou un(e) bordélique

Vous vivez avec un écureuil (qui accumule les noisettes mais ne sait pas toujours où il les a mises)?

Vous tentez de cohabiter avec un(e) bordélique qui sème des tas derrière lui/elle et ne va jamais au bout de ses projets?

Vous vous fâchez, tentez de lui expliquer le problème que cela représente pour vous, cherchez à l’organiser à grand coup d’objectifs fixés et de listes à cocher.

Sans succès. Vous l’aimez, pourtant. Que faire?

Voici quelques conseils pour vous aider.

1- On ne peut pas changer radicalement un être humain

Pas plus que l’on ne peut maigrir ou arrêter de fumer à la place de quelqu’un.

De la même façon, focaliser sur le « pourquoi » n’apportera aucune réponse.

Manque de confiance en soi, perfectionnisme, enfance compliquée, peur de manquer, troubles de l’attention, tendance dépressive, mauvaise estime de soi, procrastination simple… de nombreuses causes sont à l’origine de comportements qui finissent par encombrer la maison.

Trouver « la clef » ne modifiera pas le comportement pour autant.

Il/elle est votre compagnon/compagne: vous n’êtes pas son parent ni son psychothérapeute.

2- Décider de ce qu’on accepte (ou pas) à la maison

Par exemple:

  • j’ai le droit de désirer une maison agréable et ce sera respecté même si tout le monde ne le comprend pas forcément
  • les objets qui sont dérangés seront remis à leur place par le « dérangeur »
  • je veux pouvoir recevoir des amis à l’improviste sans être mal à l’aise
  • le désordre de quelqu’un d’autre ne viendra pas perturber les zones communes de la maison ni mon propre espace

Et cramponnez-vous à cette décision. Faites-la respecter aussi calmement et fermement que possible. Il s’agit de vous et de vos valeurs, pas d’agir contre l’écureuil/bordélique.

3- On ne fait pas « à la place » de…

Devant son incapacité à « regarder les choses comme elles sont », c’est-à-dire

  • ses « souvenirs » comme un tas de vieilleries poussiéreuses dont il ne se souvient même pas,
  • ses « inspirations » comme un fourbi sans queue ni tête,
  • ses « projets » comme un tas d’outils stockés dans le salon en attendant qu’il se décide à finir les travaux,
  • son « léger désordre temporaire » comme des piles qui se déplacent mais ne diminuent jamais
  • etc…

on pourrait penser qu’il vaut mieux qu’on s’en occupe nous-même, sans rien lui dire, en douceur.

Erreur: faire à la place de son bordélique ou jeter le bazar de son écureuil est humiliant. Voire paniquant. Et lui montre finalement si peu de respect qu’il risque de nous en vouloir à mort.

4- On ne se fâche pas, on ne se moque pas

Ca ne fait rien progresser. Pendant qu’on se chamaille, rien ne change.

5- On ne lui dit pas comment faire

Réclamez ce que vous voulez obtenir comme résultat. Mais n’allez pas dans les détails du comment (sauf s’il/elle vous demande explicitement des instructions). Vous risquez d’avoir l’air supérieur et il ne s’agit pas de prendre le pouvoir.

6- On ne lui demande pas la permission d’opérer des changements dans le fonctionnement de la maison

Souvent, la maison tourne autour des bordéliques/écureuils. Par exemple:

  • on fait de la place pour son bazar,
  • on ne reçoit plus à la maison,
  • on respecte, parce qu’il le réclame, l’ancestrale répartition des tâches (femme= maintenance de base du linge, des personnes, de la nourriture, de l’entretien. Ouf! Et homme= gros travaux ponctuels).

Or, si le bordélique se révèle incompétent dans le domaine qui lui est attribué, il faut bien que quelqu’un d’autre le fasse. On demande alors la permission d’accomplir ses tâches. Et là, le bordélique se met à vérifier qu’on fait comme il faut ou bien à critiquer le résultat! Si on le laisse faire, on entretient sa toute-puissance sur le foyer. Injuste, non?

Donc, décidez des changements que vous voulez voir arriver. Informez-le puis faites à votre façon, sans lui demander comment il ou elle ferait.

7- Souvenez-vous que votre écureuil/bordélique a plein de bons côtés

Il est cultivé, sensible, adorable avec les enfants, plein d’humour, facile à vivre… et j’en passe. C’est pour ça que vous l’aimez, non?

19 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison