Comment classer mes revues, mes magazines

On les garde comme sources d’inspiration, comme douceur pour les yeux. Je parle des revues de cuisine, travaux manuels, couture, décoration, mode… Comment les classer pour remettre la main dessus facilement?

Les contenants de base sont les porte-revues. On peut les customiser, les nommer, les décorer.

Par thème

La propriétaire de ce sympathique « coin fait maison » a créé des étiquettes collées sur de banals porte-revues: SCRAP, CUISINE, COUTURE, LOISIRS CRÉATIFS…

Par titre

Je crois moins à l’efficacité du classement en piles comme ici:

Et encore moins ci-dessous, où les tranches des magazines ne sont même pas visibles:

Si vous tenez aux pilounettes, soit. Mais alors, par titre et par date, comme ci-dessous. Pas par maniaquerie (c’est mal me connaître). Mais pour éviter la collectionnite et vous permettre de gérer un nombre de revues raisonnable, sans débordement.

La question qui tue, maintenant: faut-il découper les articles qui nous intéressent et recomposer des ouvrages par thème à partir de ces découpages?

Vous vous doutez bien que j’ai mon opinion sur le sujet…mais  je veux bien la vôtre, chers lecteurs. A vous…

47 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

47 réponses à “Comment classer mes revues, mes magazines

  1. Marquisecoco

    Ah ! grand sujet que celui des revues, que mon petit mari et moi accumulons d’année en année (surtout lui :-)) ! Régulièrement, nous faisons un grand tri et en jetons un grand nombre, quand le salon est envahi et la que la cave déborde déjà… non sans avoir découpé les articles qui nous intéressent… qui finissent au fond d’un tiroir et que nous ne relisons jamais ! Alors, finalement, je ne suis pas sure que cela vaille le coup, mais je ne peux me résoudre à jeter une revue avec un article intéressant, et la garder pour un seul article est un peu exagéré me semble-t-il… Quelques idées Laurence ? Merci et bonne journée…

  2. La proposition N°2 me parait la plus adpatée à mon cas (en vrac dans un panier)mais j’avoue qu’en fait je devrais les jeter car finalement je ne les consulte jamais car le net est une source inepuisable d’inspiration. Pour la cuisine j’ai des cahiers customisés où j’écris les recettes ou colle celles qui me paraissent les plus réalisables.

  3. MdT

    Mes Elle à table sont rangés par saison, dans des porte-revues, un par saison, pas plus. Quand ça déborde, je fais le tri.
    Où va le tri? Dans deux porte-vues, un pour classer les mono-thèmes dont je suis le plus fan: les herbes/épices, cheese-cakesj le riz dans tous ses états. Un autre pour les recettes -non pas de base, ça, je les ai dans la tête- mais les recettes éprouvées que j’adore faire et mes proches manger, mais seulement de temps à autre – pain de banane, bacalao al pil pil,

  4. Pascale C.

    Pour les articles découpés, je les range vite (sinon ils ont tendance à rester en pile) dans des chemises en plastique transparent avec étiquette qui indique le thème. Les chemises sont elle-mêmes regroupées dans des classeurs ou dans des portes-revues comme ceux de la photo. Et franchement cela fonctionne très bien.
    Ensuite j’ai plaisir à regarder de temps en temps ce que j’ai ainsi regroupé.

  5. Quelle intuition! J’ai posté samedi un article sur exactement le même sujet où je vous montre mon coin bibliothèque avec mon système de rangement des très nombreuses revues que j’utilise régulièrement pour mon travail de conseil en agencement & décoration. J’utilise les boîtes de rangement Ikea (comme sur les 2 1ères photos de cet article): c’est très pratique, toutes les revues sont classées par titres (on ne le voit pas sur mes photos mais les titres sont écrits sur les boîtes au crayon de papier pour pouvoir éventuellement changer ou moduler mes rangements une fois par an). Quant aux articles intéressants dans des magazines plutôt creux, c’est en effet un vrai problème: j’avoue que je les découpe & les empile pendant plusieurs semaines (mois…) puis les trie et les range dans de gros classeurs dans des pochettes plastiques.
    Laure de A TOUS LES ÉTAGES
    PS: ces jours pluvieux sont d’excellentes occasions pour remettre de l’ordre!

  6. capucine

    bonjour laurence
    alors le découpage, je le pratique, je coupe, je mets dans une pochette spécifique en attendant de classer, et comme vous vous en doutez, le classement c’est jamais, donc je pense qu’il faut soit que j’abandonne cette idée, soit que je ne procrastine plus cette tache, je pense qu’il faut que j’opte pour la première solution, de toute façon pour les articles intéressants on finit toujours par les retrouver dans les magazine un jour ou l’autre, et pour les recettes soit on les fait dans la semaine qui suit leur découverte, soit on ne les fait jamais, donc autant abandonner l’idée du découpage !

  7. chrisbleu

    Personnellement, j’ai opté pour le système de découpage. Je découpe les articles qui m’intéressent, ceux qui sont utiles tout de suite ou bien un objet ou livre pour un achat tout prochainement sont rangé dans mon classeur (mon cerveau bis) et les autres sont dans différents classeurs classé par nom du magazine.

  8. J’ai envie d’écrire un noooooooooooon énorme, l’ayant fait… pour rien, car je ne remets pas le nez dans ces classeurs qui m’ont pris des jours et des jours pour découper, classer, répertorier. De plus, beaucoup d’info « géniales » deviennent vite caduques. Et on peut retrouver sur la toile… enfin… pas toujours : ma petite fille aurait eu besoin d’un dossier sur Gehry alors que je venais d’éliminer un tas de magazines où il se trouvait. Grrrrrr… Mais combien ont encombré mes placards sans la moindre utilité ! Cependant, une petite recette de cuisine par-ci par-là, pourquoi pas ?
    Là, je me contente de noter un titre, un nom, un lien… dans un carnet. Vite retrouvé.
    Bonne chasse aux idées et merci Laurence pour ces bonnes idées de réflexion !

  9. bonjour, j’ai ouvert un répertoire alphabétique pour le magazine Rustica et lorsqu’il y a un article qui m’intéresse, je note sur celui ci le N° du magazine et l’article à la lettre correspondant au produit concerné ..Par exemple, Purin d’Ortie, je classe à O comme Ortie….et là, (je l’ai fait exprès) …mdr…Pourquoi O et non pas P pour Purin…c’est là, que ca blesse et que parfois je ne retrouve plus…suivant ma logique de l’instant..Cependant, je m’en sort à 80 %….
    Ce que j’oublie de dire, c’est que les magazines sont en vrac dans un panier…..et là….!!! aie aie aie

  10. bouklet

    Alors Laurence, vous avez tirer dans le mille? Comme bien souvent, d’ailleurs. moi je suis plutôt dans la « collectionnite » mais en vrac. Ce qui a pour effet que quand je recherche un article précis, eh ben…je ne trouve pas. et au bout d’un moment tous les exemplaires partent à la poubelle. et je recommence.
    Depuis longtemps déjà je me dis de découper les articles et de les classer dans un classeur ou autres par catégories. ais faut de temps ou plutôt je ne prends pas le temps…
    C’est promis dès la fin de mes examens je trie les revues, et aussi mon armoire, celle de mon mari, celle de mon fils….et plus si moivations.
    merci pour vos articles qui m’aide pour désencombrer mon chez-moi!

  11. et bien moi je découpe! ok ok ça demande du temps, de l’organisation… et parfois j’ai mal à la tête car le choix d’article/ image est difficile! n’empêche, ça prend moins de place et entre nous pour TOUT faire il faudrait plusieurs vies et souvent d’un magazine à un autre, d’une année à une autre ça se répète. En ce moment c’est récupération de certains articles des magazines des années 50/60/70 car à l’époque tout était pour faire main à moindre coût et en famille.

  12. Arcangelle

    Eh bien, je me lance. Je me suis amusée à découper des articles qui m’intéressaient et je les ai rangés dans un très jolie porte-vue…. Perdu de vue dans la chambre bazar… FBI pour moi en tout cas.
    Les autres revues sont dans les toilettes, je peux en garder une dizaine. Alors…
    Une autre idée FBI ou pas . Mon beau père est collectionneur de poste radio TSF, radio amateur et passionné d’électronique. Il est un brin conservateur. Il garde tout depuis des décennies. Il scanne les articles qui l’intéresse, les imprime et s’en fait un classeur. Au cas où…

  13. Arcangelle

    J’oubliais merci pour vos articles.

  14. sif

    Bonjour, pour ma part, je découpe uniquement des articles d’ordre juridique (que faire en cas de perte de carte bancaires, problèmes divers, etc …) que je range dans un classeur dédié à ça et que je consulte plutôt rarement et heureusement !

  15. moi je decoupe et je classe dans des etuis transparent qui sont a leur tour classer dans des classeurs identifiés (habillage de fenetre, salles de bain, cuisine, chambre enfant… etc) et je vous assure que c’est tres facile a consulter.

  16. orangette

    J’ai une vingtaine de revues de déco que je regarde les jours où j’ai envie de belles images/idées (conservées des 2 ans où j’étais abonnée). J’arrive à m’en contenter, en picorant sur internet de temps en temps. Revues de cuisine : seulement 3, ça va, et j’ai trié drastiquement il y a peu les recettes découpées (pochettes plastifiées, 1 classeur salé, 1 classeur sucré)
    Je garde quelques semaines des articles déchirés dans mon hebdo ou un journal occasionnel, que je lis un soir où j’ai fini mon dernier bouquin. Mais comme ils sont déchirés, une fois lus je n’ai pas envie de les garder, heureusement. Quant à ceux que je n’ai pas lus au bout du timing, un survol rapide, et corbeille…
    Reste l’hebdo, que j’apprécie beaucoup, que j’aurais toujours envie de lire encore un peu, que j’ai du mal à jeter parce qu’il est de bonne qualité. Mais maintenant je jette sans réfléchir une fois par mois les 3 ou 4 les plus vieux sur 7. Tant pis, la sérénité de l’ordre conquis peu à peu prime à mes yeux !

  17. Isabelle

    Bonjour !
    Ma solution personnelle a été le scanner !
    Pratique pour enregistrer le maximum d’information, bien entendu classées par thèmes et sous thèmes (type mobilier / intérieur / assises / chaises). Les infos se retrouvent facilement… Mais on n’est jamais à l’abri d’un plantage informatique !

  18. pH|Re

    Héhé. Grâce à la lecture de ce blog, je me suis débarrassé de piles de vieux magazines que je gardais « au cas où » et qu’en fait je n’avais jamais touché depuis des années.

    Pour problème des articles, du découpage : @Arcangelle : pourquoi scanner si c’est pour ré-imprimer ensuite.
    Scanner me semble une bonne idée, mais autant garder un stockage informatique ensuite, avec de bonnes possibilités de recherches, des mots clés, …. Evernote me parait la solution adaptée pour gérer le tout. Et c’est multi-plateforme (Windows, Mac OS, Linux, iOs, Android). Il y a plein de bonnes idées sur leur blog. (je ne suis ni actionnaire, ni salarié ..)

  19. A part mes Marie Claire Idées rangées dans les mêmes portes revues Ikea, j’achète peu de revues, pour éviter de les stocker ou de découper les articles pour les garder et les jeter ensuite, je l’ai eu fais et pour éviter cette perte de temps, j’essaye de ne pas craquer, je feuillète dans la boutique et j’achète le moins possible et si jamais ça arrive, après les avoir lu, je les donne.

  20. Virginie D.

    Merci pour cet article, une fois de plus très utile. En lisant les articles du blog puis les commentaires, on se sent comme beaucoup moins seule avec son désordre…

    Les magazines… on est tellement vite envahis. J’ai du prendre des mesures drastiques… Ma 1ère étape avant même de le lire, j’arrache les pages de pubs recto-verso quand c’est possible. Ça allège bcp et désépaissi le magazine. Une fois lu, je découpe les recettes intéressantes et les range direct dans mon classeur de recette. Pour les bricolage particuliers comme ceux de noël, Halloween ou pâques, ils sont découpés mis dans la boite de déco de Noel, Halloween ou pâques.

    Après ça, pas de sentiment, je donne le magazine à quelqu’un de mon entourage. Pour les articles et image inspirante, je vais sur la page internet du magazine. J’ai limité mon nombre d’abonnement à 4 (Châtelaine, Yoopa, Protegez-vous et Real simple), ils mettent leurs articles sur le site peu de temps après. Je garde donc le lien. J’ai remarqué que certains articles reviennent de façon cyclique. Pour les trucs vraiment intéressant ou inspirant, je  »pin » ça dans pinterest… je suis donc PRESQUE  »paperfree », Par contre, j’ai pas mal de stock sur mon ordi alors c’est pas mieux… je pense que le l’encombrement électronique, ça compte aussi comme du vrai encombrement hein Laurence?
    bonne journée à toutes

  21. Rosalie

    Bonjour !
    Je conserve dans des porte-revues mes magazines de tricot, crochet et patrons. Pour les articles qui m’intéressent, j’en ai un certains nombres, engrangés depuis plusieurs années et rangés dans des pochettes. La pile devient importante, il faut que j’y fasse un grand tri : un défi en perspective, pour reprendre l’idée d’un précédent article de Laurence !. Pour éviter cela, depuis le début de l’année, je scanne et range dans des dossiers sur l’ordinateur.

  22. J’ai commencé le grand chantier « tri des magazines de cuisine » il y a quelques semaines (je compte bien finir un de ces jours, si si…) et j’ai décidé de ne couper et classer que les recettes qui m’intéressent vraiment. C’est bien parce que du coup, j’ai redécouvert plein de bons petits plats à mitonner que je n’avais plus fait depuis des lustres (et pour cause, les dites recettes moisissaient au fond d’un carton, lui même dans un coin obscur de la buanderie) et mes menus de la semaine en sont d’autant plus variés! Comme quoi, l’organisation, ça a du bon! 🙂

  23. Eh oui, Virginie. On le voit moins le bazar sur le PC. Mais il est là. Comment savoir si c’est trop? En vérifiant combien de temps vous mettez à remettre la main sur un document. Plus d’une minute? Aïe!

  24. Bérénice, je vous embauche? :))

  25. Bouklet, tant que vous y serez, vous ne voulez pas venir faire le tri dans les revues de mon Ecureuil? 😉

  26. Bilusis, je suis sûre que des tas de lecteurs se retrouvent dans votre commentaire.

  27. Capucine, si on n’est pas sûr de sa discipline, ça vaut mieux, en effet.

  28. Méline

    Pendant un moment, je découpais des recettes qui me plaisaient puis au final ne les réalisais jamais. Maintenant, je découpe toujours, je mets la date et je mets dur le frigo. Si la recette n’est pas réalisée dans le mois qui suit, je jette…

  29. Elodie

    J’ai fait un abonnement cadeau à ma mère à un magazine que j’aime beaucoup : elle est ravie car il lui plaît et je m’y plonge quand je vais chez elle. Elle est la reine du désencombrement alors je ne me fais pas de souci pour ses étagères.

  30. J’ai bon pour une fois 😀 Classeurs avec des étiquettes et des dossiers rangés dedans. Quant à la numérisation, ce n’est pas mal, surtout pour les revues car il y a souvent qu’un article qui nous intéresse dedans.
    Et si l’ordi et bien rangé cela prend peu de temps.

  31. victoria

    J’ai commencé, il y a quelque temps déjà, le rangement/désencombrement/classement des magazines, mais que c’est long… Tous les magazines déco = poubelle, (je garde quand même les « belles images »). Pour les magazines jardinage : rangement par saison (printemps, été, automne, hiver) et INTERDICTION d’en racheter…Quant aux revues de point de croix classement par titres, même interdiction. Après il reste le revues de bricolages : si ces bricolages sont trop difficiles pour moi, ou demandent trop de temps pour les faire = poubelle; En fait la poubelle c’est le cabinet de notre kiné…
    En ce qui concerne les recettes de cuisines : (je ne suis pas une fana de cuisine) si elles correspondent à notre mode de « manger » : je recopie la recette dans le calendrier perpétuel que je suis entrain de « construire » suite au fameux article sur le plan de menu https://sorganiser.wordpress.com/2011/11/21/question-des-lecteurs-le-plan-de-menu/ et grâce au fichier d’Isabelle.
    Je ne découpe plus les articles : aujourd’hui, on trouve tout sur internet, et puis les choses évoluent… en plus, pour les articles que j’avais découpés, je me suis rendu compte que j’avais parfois oublié de noter la source et la date, et puis je ne les relisais pas, sauf pour faire le tri… alors = poubelle (le conteneur, là). Ce que je garde est maintenant dans les porte revues Ik.a.
    Bilusis, pourquoi ne pas noter à Purin : voir « ortie »?

  32. j’y pense…des associations travaillant sur les mandalas sont de grandes consommatrices de magazines de toutes sortes…Lors de nos « nettoyages », pourquoi ne pas leurs faire plaisir en les offrant..??

  33. Pascale C.

    Chili1, auriez-vous des noms d’associations qui travaillant sur les mandalas ?
    Merci d’avance.

  34. almare

    Bonjour. C’est la première fois que j’interviens, et j’en profite pour vous remercier, Laurence, des excellentes idées d’organisation que vous
    prodiguez. J’ai d’ailleurs 2 de vos ouvrages.
    Or voilà un de mes plus gros points faibles, je suis une accro de livres
    et magazines, depuis… enfin j’ai au moins une décennie de titres
    de deco (sans compter les autres décennies… euh oui, de revues
    d’enseignes suédoise ou autres catalogues de VPC ou non).
    Il m’est même arrivé d’acheter 2 fois le même exemplaire, car j’avais oublié que je l’avais déjà.
    Equipée des bibliothèques et portes revues qui vont bien…on tente de se soigner. J’ai donc décidé courageusement de me débarrasser (donner,
    jeter, mettre chez mon médecin et au bureau) tout ce qui était après la dernière décennie (2010), mais j’avoue que j’ai encore des dizaines? de titres 2011 et suivants qui ont du mal à sortir de chez nous. J’ai entrepris de photographier, scanner certains articles avant de m’en débarrasser, et mon ordi aussi commence à être encombré.
    Le problème c’est que je ne suis pas la seule, mon mari est accro
    de magazines photo et autres outillages et les garde précieusement.. et notre ado, la plus raisonnable d’entre nous, s’est abonnée (horreur!) depuis peu à l’étudiant mag. et garde soigneusement tous les numéros… Alors pensez bien que quand je m’attaque au désencombrement, on me rétorque de…commencer par balayer devant ma porte.
    Enfin j’ai les méthodes et modes d’emploi adéquats, mais là où
    le bât blesse, c’est à la réalisation…

    C’est grave ? Y a-t-il un espoir ? svp
    Merci encore pour vos articles que j’ai plaisir à lire en tout cas.

  35. Depuis longtemps, je découpe mes magazines de cuisine pour ne garder que les recettes qui m’interresse vraiment, Elle était jusque là dans un tiroir ou dans des pochettes plastiques et dans un classeur. Finalement je n’utilisais que trés peu ses recettes. Donc je scanne toutes c’est recettes que j’ai garder, puis une fois scanner, je grave sur un DVD. Et le papier part à la poubelle. J’ai aussi pris le principe d’avoir une recette de base que je peux modifier a volonté, type muffins en changeant le type de farine, les parfums etc… ensuite je note sur la même page les idées de variantes que je trouve sur les blogs ou les magazine. Comme cela ma recette de base + les eventuelles variantes ne fond pas plus d’une ou deux pages. J’ai donc trois cahiers de base, un pour les recettes sucrées et un pour les recettes salée, le troisième pour les sauces et condiments et mélange d’épices.

    Par contre je récupere beaucoup de recette sur les blog que je mets dans des fichier word et la j’ai beaucoup de mal à faire un classement, Alors si vous avez des idées je suis preneuse.

  36. bonjour, j’ose en fin …. depuis le temps.
    Personnellement la solution boite Ikea fonctionne bien pour mes revues marie-claire idées ( limités à 4 boites car je ne les achète plus). Un classement par saison. Une cinquième spéciale Noël pour les autres revues (avec les enfants on est fan ).
    J’ai un classeur que j’utilise pour les articles que je scanne ou que je trouve sur internet, et j’ai mon magazine sans pub personnalisé ! je sais exactement où trouver ce que je cherche.
    Pour les magazines de cuisine, ils sont classés avec les livres de cuisine. J’ai une pochette spéciale réservée aux recettes que je trouve chez le dentiste par exemple, je teste si la recette n’est pas approuvée par la famille direction la poubelle sinon elle trouve sa place dans mon classeur de recettes.
    Les magazines je n’en achète plus que très rarement aujourd’hui ! La bibliothèque me permet d’en consulter un assez grand nombre sans avoir à dépenser un centime, sans parler d’internet où finalement je finis par trouver plus de matière !
    J’ai du mal à découper ou jeter une revue , ce qui ne m’intéresse pas moi peut intéresser une autre personne, donc celles que je ne garde pas je les fais passer soit à mes amies soit aux maisons de retraite!
    voilà c’est mon ordre à moi et ça fonctionne assez bien !
    merci pour vos articles dont je suis fan.

  37. Merci d’oser, Cerise. Votre commentaire va donner des idées à d’autres lecteurs.

  38. Florence

    Quelle bonne question merci de l’avoir posée Laurence !
    Personnellement je suis abonnée à Art et Décoration depuis 11 ans, soit environ 100 numéros. J’ai décidé avec l’arrivée du p’tit 3ème de faire de la place mais également de pouvoir mieux m’y retrouver parmi les articles. Je me suis donc lancée dans ce fastidieux travail : tout relire et ne garder que les reportages. Comme ce n’est pas un format A4 je me suis débrouillée avec un cutter pour conserver à chaque article sa reliure et l’ai consolidée avec du scotch pour le confort de lecture. J’avais 8 grosses boîtes d’archives pleines à craquer et je suis passée ainsi à 4. (Que de pub !). Mais ce n’était pas assez, j’ai donc tout repris à nouveau et cette fois, dans une démarche minimaliste, je n’ai gardé que l’essentiel, c’est-à-dire uniquement les articles qui me faisaient vibrer, les coups de coeur. Du coup je n’ai rien gardé de certains numéros, alors pour ne pas perdre l’aspect « collection » auquel je suis quand même attachée, j’ai collé sur un cahier tous les sommaires dans l’ordre chronologique en indiquant les reportages que j’avais gardé. Et maintenant je cherche de jolis porte-revues pour y mettre la substantifique moelle de ma collection. Je pense quand même que je vais les classer par thème et les glisser dans une chemise cartonnée sans rabat.
    Quant à mes livres de recettes, je n’en ai gardé que 3 entiers, les autres je les ai démembrés et classés (entrées, viandes et plats uniques, légumes, desserts, jours de fête) en les mettant dans un porte revue mural dans des pochettes de couleur. Un jour je m’occuperai de recopier les recettes sur des supports uniformes, mais cela reste un projet…peut-être pour le congé mat du 4ème !

  39. dominique

    à Françoise :
    La solution à vos soucis s’appelle EVERNOTE.
    On découpe des blogs, on colle, on archive, on organise et tout ça se stocke dans le Cloud et se synchronise avec tous vos appareils ….
    Génial

  40. victoria

    Florence, vous êtes très moderne! (et perfectionniste…) Je n’aurais jamais osé penser qu’on peut « démembrer » un livre … Est ce que c’est une question de génération? (l’arrivée du p’tit 3ème date d’il y a 20 ans);)

  41. Anonyme

    Bonjour,
    Très bonne question. Mwa j’ai une astuce: j’ai utilisé tous mes magazines comme un pouf que j’ai recouvert d’une « jupette » cousue par mes soins. Cependant, j’en ai encore beaucoup, donc les trier puis les donner serait selon moi une bonne solution.

  42. Wendy

    Bonjour,
    Je viens un peu tard sur ce sujet mais je viens de découvrir le blog.
    Découpage ou pas découpage ?
    Les revues … papivore chronique et incurable, les piles montent rapidement me laissant toujours un peu perplexe « Mais j’ai tout trié il y quinze jours ! » (génération spontanée ??).
    Je suis une adepte du découpage (déformation professionnelle de la documentaliste), mais je ne fais qu’un tri assez grossier : à traiter rapidement (site à consulter, objet à repérer en magasin, envoyer à une personne intéressée), santé, voyages, livres, recettes. Chaque groupe rejoint une chemise à soufflet, assez solide. Mais environ une fois par an je plonge dans ces petits papiers et j’élague. J’ai une sorte de mémoire dédiée à ces infos et il m’arrive fréquemment de « sortir un lapin du chapeau » pour des amis qui s’intéressent à tel ou tel sujet.

    Les revues à garder complètes ne sont pas très nombreuses maintenant, trop de redondance, sujets régulièrement repris et donc mis à jour. Je l’ai fait à une époque pour les National Geographic Magazine mais un jour faute de place il a fallu s’en séparer. Depuis je les lis en bibliothèque, pas au fur et à mesure des parution mais plutôt en sessions d’une après-midi.

  43. Valon

    Bonjour,
    C’est grâce à un moteur de recherche que j’arrive sur votre petite discussion 🙂
    Pour les magazines, comme je n’aime pas les boites (les magazines se plient dedans, prennent la poussière…) j’achète des petites réglettes perforées que l’on glisse juste dans la revue, et hop dans un classeur à anneaux.
    En revanche, j’adore votre idée de customiser la tranche! Je vais le faire avec mes classeurs 😉
    Mais le problème qui m’occupe pour le moment est le format journal. J’ai référencé chaque article selon 3 colonnes thématiques, ce qui me donne au final 3 piles. Jusque là, super. Mais le format journal plié en 2 dépassant de loin le format magazine, classeur ou porte-revue sont inutilisables.
    Je suis contre le découpage parce qu’alors on a des formats de toute sorte, ça prend du temps, et il reste de toute façon les dossiers spéciaux qui prennent quand même plusieurs pages entières.
    Auriez-vous une idée? :-]
    Merci, bonne journée!
    Valon

  44. Pascale C.

    @Valon,
    Il existe des pochettes perforées format A3 paysage. Pliées en deux, cela donne le format A4 des magazines.
    Si le format A3 ne suffit pas, vous pouvez plier l\’article en 2, et on le regarde sur les 2 faces de la pochette plastique.

  45. Valon

    Ah ben ça, c’est une bonne nouvelle! Merci Pascale 🙂
    En plus, c’est formidable, puisque je peux conserver mon système chéri de classeur à anneaux 😉
    Je vais me renseigner dans une plus grosse papeterie, ils doivent avoir ça.
    Merci beaucoup!
    (et au passage, je rends grâce à notre formidable époque où trouver des réponses et échanger des idées, c’est facile!)

  46. Pascale C.

    @Valon
    Grâce à votre commentaire, j’ai découvert les réglettes perforées à glisser dans les revues. Alors merci Valon pour ce tuyau des réglettes. Car moi aussi je suis une fan des classeurs, petits ou grands! Moi, les revues, je les mets dans des pochettes perforées 24x32cm (donc un peu plus grandes que du A4).
    Pascale

  47. J’ai lu plusieurs fois le scan pour les articles et je trouve cette idée très bonne, je n’y avais jamais pensé.
    Je déteste avoir des magazines qui traînent, donc en général je jette et « tant pis pour l’article/la recette qui aurait pu me servir ». Là au moins ♪5a ne prenda plus de place.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s