Question des lecteurs: comment ranger les photos

Victoria me dit: « Mais comment range-t-on les photos? Jusque là, je n’avais « que » des photos de ma petite famille : en vacances, la rentrée des classes, les anniversaires, etc.. Comme je n’avais pas beaucoup de temps, je notais au dos, la date, les personnes, le lieu, l’évènement.
Maintenant cela se complique, parce que j’en ai des numériques, des papiers, et en plus depuis peu, mes parents me transmettent des photos « d’époque », (parfois numériques, parfois papier) dans lesquelles apparaissent des gens que nous n’avons jamais connus mais qui font partie de notre arbre généalogique. Comment ranger ces photos, pour ne pas perdre la trace de nos ancêtres? »

Je suis confrontée au même problème, Victoria. Et j’avoue que c’est un grand chantier que je me garde pour quand… je m’y attaquerai, hm hm.

Ce que j’ai constaté:

  • personne n’aime vraiment se mettre autour de l’ordinateur et regarder en famille défiler les photos sur écran. C’est tellement plus sympa d’installer l’album sur ses genoux à côté de Mamie et de désigner du doigt les uns et les autres!
  • on se sent rassuré d’avoir nos photos stockées en bon état sur notre PC, même si c’est un peu en vrac. Cela prend peu de place, au demeurant. Faites des sauvegardes! (tant que j’y pense). Ou utilisez Dropbox.

Donc, voici ce que je ferai:

– d’une part, je scannerai (parce que j’ai l’appareil qu’il faut pour ça) les photos papier données par mes parents. En prenant soin de leur donner un nom explicite à chaque fois (date, lieu, personnes).

– d’autre part, je constituerai des albums papier avec les photos papier que je possède  et des albums papier avec les photos numériques (ou numérisées par mes soins) que je ferai imprimer.

– enfin, je conserverai les photos d’époque originales données par mes parents, dans de bonnes conditions, dans des boîtes qui porteront le même nom que mes albums.

Je prévois d’obtenir de nombreux petits albums plutôt qu’un gros par année, par exemple.

Lecteurs, vous qui avez déjà affronté ce gros projet, comment avez-vous fait?

34 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

34 réponses à “Question des lecteurs: comment ranger les photos

  1. céline D

    Je crée de beaux livres photos sur internet : c’est assez cher mais il existe beaucoup d’opération intéressantes, le rendu est impeccable, et c’est vraiment agréable à regarder tous ensemble. En général, je crée un alblum de l’année, sauf évenement spécial (naissance, mariage, bapteme, etc.). Pourquoi ne pas créer tout de suite un album spécial généalogie, ça peut prendre un peu de temps, mais rendre plus accessible ces photos et on peut leur faire raconter une histoire en les remettant dans le contexte.

  2. Stéphane Zenef

    En temps que bon geek qui se respecte, tout est digitalisé chez moi. Ensuite, quelques beaux albums ont été fait (de nombreux services en lignes permettent cela de nos jours) pour les choses importantes.

    Par contre, même si n’aimez pas le digital, servez-vous au moins de votre ordinateur comme sauvegarde. Pour ma part, j’ai un iMac avec toutes mes photos dessus. A mon mac est relié un petit disque dur qui sauvegarde tout en permanence. Tous les mois, je ramène de mon travail un autre disque dur et je fais l’échange avant d’aller stocker le disque dur remplacé à mon travail. Ainsi j’ai 3 exemplaires numériques de mes photos dans 2 endroits physiques différents. Cela m’évitera de tout perdre si on me cambriole ou si la maison prend feu p.ex.
    Car les logiciels, les mp3, les vidéos, les jeux, les documents…. tout se remplace. Les photos perdues, elles, sont perdues à jamais

    Merci Laurence pour cet article

  3. Anonyme

    Un album photo numérique par an depuis 2007, année où je me suis mise en couple et où j’ai commencé à faire des photos intéressantes.
    je suis en train de scanner toutes mes vieilles photos plutôt par thème (maroc, belgique, judo…) pour en refaire des albums.
    j’utilise toujours le même logiciel (que l’on récupère dans son magasin, pas de frais de port) comme ça mes albums sont uniformes dans la bibliothèque. le choix est vaste au niveau des couleurs de couverture et du coup, je n’ai pas un seul album qui se ressemble…
    Et puis, plus on fait d’albums, plus on découvre les capacités du logiciel et c’est vraiment top à regarder avec la famille et les amis (moins long que des albums papiers à pochettes)
    Et quand mes albums numériques papier seront finies, les photos partiront soit chez des amis qui veulent les récupérer, soit à la poubelle…

  4. Sandra

    Euh…. j’ai à peine accepté de ranger les photos du mariage dans un album ! alors les autres… :p
    Notre solution maison: nous imprimons uniquement les photos numériques qui représentent le mieux le voyage/évènement, et nous les accrochons sur … un arbre à photos en inox (http://image.evene.fr/img/boutique/produits/845_3628.jpg) (je ne fais pas de pub), et nous planifions de ranger ces photos dans un album , pour les remplacer par de nouvelles sur l’arbre à photos 🙂

  5. Bonjour,
    Quelle bonne idée ! chez moi, c’est Waterloo, la Berezina et pire encore ! des dizaines de grosses boîtes, pleines, en vrac… rien de noté derrière les photos : on croit tellement fort que cette journée restera à jamais marquée dans la mémoire et puis les années passent. Mesdames et Mesdemoiselles les jeunettes, notez, classez tant que c’est frais !
    Et en plus, j’ai deux mètres cubes ( vrais, réels, cubés par le déménageur ) de cartons de photos de mes parents et de mon frère décédés, mémoire de vies, mémoire du temps, trésor, certes, mais dans mes mains, un travail d’Hercule.
    Oh ! comme j’attends vos bonnes idées, et surtout un bon coup de pied… pour m’y atteler.
    Bonne journée !

  6. Je suis jeune, donc j’ai surtout des photos d’enfance papier bien soigneusement gardées à l’intérieur de l’album photo pour enfant chez mes parents mais maintenant toutes mes photos propres sont prises avec un appareil photo numérique.
    Pas compliqué: Digikam pour les annotations complètes (notamment lieux de vacances), rangement des photos dans un dossier explicité type « Suède » ou « soirée chez untel » ou « Noël 2012 » (un rangement donc chronologio-thématique). À faire tant qu’à faire sur un disque dur externe avec un Back up sur le pc, pour plus de sécurité et ne pas perdre des heures de travail pour annoter (surtout pour les acharnés du détail).
    Quelques photos coups de coeur imprimées ici et là pour mettre sur la table de chevet, au besoin dans un album. Je distribue sous le format numérique à la famille qui décide du support de sa propre mémoire.
    Les photos qu’on me donne pour l’instant ne me concernent pas directement ma famille et moi: photos de mariage d’une amie etc donc je mets ces photos « ajoutées » dans une boîte à chausssures dans des enveloppes distinctes.

  7. Linoa

    Ici la solution évidente pour les numériques: le livre photo qui permet de noter les commentaires et d’agencer les photos comme on veut du timbre poste au pleine page A4…. Pour convertir petit a petit toutes mes photos je traque les promo des sites spécialises sur internet

  8. Aude

    Bonjour,
    Pour ma part , les plus belles photos sont imprimées et mises dans des albums bien commentés. J’ai beaucoup de plaisir à les lire. Dans la pratique, j’ai une année de photo à mettre sur album !!
    Les photos papiers sont conservées dans des boîtes en fer … elles restent à numériser et à trier.
    Les photos numériques sont bien stockées dans un disque dur externe. En cas d’incendie, il ne reste plus qu’à empoigner le chat et le disque dur !

  9. Cyril

    Bonjour Laurence,
    Merci de partager vos idées et astuces, je consulte régulièrement avec intérêt votre blog (depuis que j’ai acheté votre livre il y a maintenant quelques années).
    Pour ma part je suis passé au tout numérique : j’ai scanné (ou fait numériser quand j’avais encore les négatifs) tout le « vieux », le neuf étant capturé numériquement.
    Pour le premier constat (« personne n’aime vraiment se mettre autour de l’ordinateur… »), je pense que c’est une question de génération – quand ce n’est pas une question de moyens -, et je vois même les plus récalcitrants y passer avec l’afflux des nouveaux media (tablettes, smartphones, cadres électroniques, et autres télévisions intelligentes).
    On n’est pas dispensé de trier, organiser, jeter, mais il y a deux gros avantages :
    1. Quel gain de place
    2. La facilité de partage (ou d’accès) pourvu d’avoir une bonne solution d’hébergement
    Un dernier argument : en stockant une photo une fois, elle peut apparaître dans différents ‘albums’, chronologique, par thème, par public, etc. ce qui est impossible en version papier.

  10. elles sont rangées dans des petites boîtes ikea parfait pour qu’elles tiennent « debout » par année

  11. justement je me posais la question pour les photos numériques

    je pense que je vais les trier que j’en garderai quelque une

  12. Voici un problème que j’essaie de résoudre depuis plusieurs mois. Pour le classement chronologiques, J’ai adopté le principe des portes-vues transparents qui apportent une grande souplesse. Je différencie les périodes en collant mes photos sur des feuilles de couleurs et je fais des pages de couverture personnalisées. J’ai constitué des albums par thèmes (mariages – souvenirs d’école…) en fabriquant des couvertures avec du papier à dessin rigide (collage-peinture..) et en réunissant le tout par quelques trous et des rubans ou ficelle…en laissant libre cours à mon inspiration?.

  13. valydelille

    bonjour,
    les photos … je crois que c’est la chose, après les paperasses qui me hérisse le plus pour ce qui est du rangement. en plus, je n’ai jamais noté les dates aux dos, pensant naïvement, que tous les développeurs apposait la date de développement derrière (oups) donc, mes photos papiers sont en vrac dans un ancien bidon de lessive en carton et se remplit au fur et à mesure que je découvre des photos aux 4 coins de mon appartement. il n’y a que les photos de naissance de ma fille ( il y a 16 ans) qui soient rangées dans l’album vendu une fortune par le photographe qui passe à la maternité …d’ailleurs, mesdames, résistez à leur proposition de prendre votre bébé en photos sans engagement de votre part, parce que votre coeur de maman ne saura pas laisser ses photos être détruites si vous ne les achetez pas . mais ceci est une autre histoire … j’attends donc patiemment les idées de rangement que je trouverais certainement en réponse à ce billet :))

  14. Épineux sujet, Laurence 😀 Entièrement d’accord qu’il est tellement plus agréable de regarder les albums, sur l’ordi, on ne peux le faire que tout seul, pas convivial du tout. Mais faire tout développer ?
    Il fut un temps où je faisais des beaux albums, avec des commentaires à côté de chaque photo. Après, faute de temps ou paresse 😀 je les ai mises dans une grosse boîte dans les enveloppes séparées.
    Mais je retiens votre excellente idée, faire des petits albums, c’est moins décourageant.
    Merci pour vos conseils

  15. Que cet article tombe à pic : je suis en plein dedans! 🙂
    Ça va faire bientôt un mois que mes photos trônent étalées par piles sur une table du salon, car c’est un travail tout à fait herculéen et je n’ai que mes weekends pour m’y mettre (en plus du ménage et du reste!)
    J’avais bien prévu de m’y attaquer en ayant du temps devant moi, mais la maison fraîchement repeinte méritait d’être agrémentée d’un ou 2 murs de cadres… Car oui, je confirme, les photos s’apprécient bien mieux dans des albums ou dans des cadres.
    Le numérique, effectivement, sert donc plus de sauvegarde (pour les photos 1900 qui s’oxydent et tendent carrément à s’effacer par exemple) et de copie (en vue d’agrandissements, retirages, rognages, etc) et se stocke sur disque dur externe ou sur un serveur distant de type Dropbox, Cloud…
    Enfin, si la tâche est si ardue ici, c’est que personne n’a cru bon de noter de légende ou de date et que j’en suis réduite à faire des déductions ou à compter des bougies blanches sur gâteau d’anniversaire blanc! hihi ;D
    Donc tant pis pour les dates! Je stocke à l’aide post-its au dos noms, lieux, ou anecdotes suivant ce que j’ai réussi à glaner.
    Et puisque j’en profite pour les scanner, je mets aussi toute la famille à contribution en mettant mes photos sur Picasa (à présent Google+) et en leur demander de compléter les manques via le système de commentaires.
    Donc côté pratique, chez moi, ça se passe comme ça :
    1- tri chronologique dans des boîtes agrémentées d’intercalaires provisoires en carton datés par année ou par fourchette d’années, puis affinage du tri;
    2- scan et éventuellement retouche photo;
    (NB : étant infographiste, je vous conseille de scanner en 150dpi minimum (300dpi au mieux). Le fichier sera plus lourd mais de meilleure qualité pour l’impression.)
    3- impression en ligne d’une sélection des photos récentes format numériques (uniquement celles que j’ai retouchées et que je compte mettre dans les albums ou les cadres);
    4- et pour finir, mise en album : certains événements méritent un album à eux seuls (mariage par ex), d’autres ne constituent que qq pages.
    Pour ces derniers, je constitue des pages sur papier individuel (de type scrapbooking 30×30), et petit à petit, je pourrai les assembler pour en faire des albums selon la chronologie ou la thématique… Ça me permet d’en faire une ou deux selon le temps que je peux y consacrer.
    (Ah oui, j’y glisse aussi quelques dessins d’enfants, cartes postales, ou souvenirs que je conserve dans une petite boîte à cet effet, et tout ce qui n’a pas de place dans un album : poubelle.)
    Oups, désolée Laurence pour la tartine! 😉

  16. Il est vrai que l.album et meme de scapbooking est plus intéressant de feuilleté que passer des clics

  17. Aude, je vous ai imaginé votre chat sous un bras, votre disque dur sous l’autre…et j’avoue que cela m’a fait rire 🙂

  18. Ne soyez pas désolée, Laurence, tous ces détails vont bien nous aider. Merci beaucoup!

  19. Lili13

    Un album numérique par an, trié ( un dossier janvier-février, un dossier mars-avril, etc.) et une sauvegarde régulière sur disque dur externe…je rencontre,moi, le souci de « que faire avec mes anciens albums », car je suis séparée depuis 3 ans, et c’est moi qui stocke les albums photos de notre vie commune + les albums de nos enfants…comment faire? attendre que mon ex me les réclame pour démarrer un scanning?…
    L’idée de l’album de l’année, imprimé sur beau papier dans un vrai album qu’on pose sur ses genoux, me tente assez. C’est cher mais ça se conserve et ça se lit mieux que sur ordinateur…Déjà, oui, organiser une création d’album « vacances 2012 » avec mes garçons, ce sera un bon début.

  20. Fabienne

    Et de quelle manière peut-on classer les photos numériques sur l’ordi ? Par ordre chronolique ou … ?
    Fabienne

  21. Fabienne

    chronologique, PARDON !

  22. Anne**

    Oui, le travail est herculéen !
    Avant le numérique, je faisais régulièrement des albums, les photos collées dès qu’elles étaient développées. Pas ces albums que je trouve horribles, avec les photos serrées dans des pochettes plastiques. J’utilise de vrais albums, papier épais, noir ou ivoire sur lequel je peux écrire, car j’écris beaucoup dans les albums. Parfois ils ressemblent à des carnets de voyage, ou presque un journal de famille ! Je dessine, je découpe, je colle. Tout est manuel et unique. Pour les évènements spéciaux, albums spéciaux. Sinon, c’est l’ordre chronologique. Les albums sont disparates dans leur format, pas très esthétique dans la bibliothèque.
    Le numérique a perturbé cette façon de faire : j’ai bien trop de photos que je fais développer, j’ai du mal à choisir vraiment. Les albums s’accumulent, j’ai pris un retard de quelques années et plus vraiment envie de m’y atteler.
    Mais je constate le plaisir qu’ont les enfants, des adultes maintenant, à aller chercher un album et s’y plonger. Ou demander s’il y a un nouvel album photos.
    Moi aussi, j’ai pensé à l’incendie, m’imaginant jeter par la fenêtre 7 mètres linéaires ! d’albums de photos à sauver des flammes …..

  23. Jirel

    Je viens d’aller faire un tour sur le blog de Benita (merci du conseil Laurence, cést une vrai mine d’idées là aussi), et elle fait comme ça:
    http://chezlarsson.com/myblog/2008/07/organizing-phot.html

  24. llorem

    @Fabienne : il y a bien sûr plusieurs méthodes pour classer ses photos numériques, et en premier tout dépend si vous utilisez ou non un logiciel pour vous acquitter de cette tâche.
    En voici une. Je renomme dossiers et fichiers directement : je préfère ma logique à celle des logiciels, car je risque moins d’être out-of-date!

    – Tout d’abord je date et nomme les fichiers ‘année-mois-(jour)_(lieu)_(nom)’ (ex. ‘2012-10-18_Nîmes_Mariage Célia & Antoine’, ‘2011-06_Annecy’ etc.)
    Visuellement c’est propre, et le classement s’exporte à l’identique sur MAC ou PC.

    – Ensuite, à l’intérieur du dossier, je sélectionne tous mes fichiers photos, je les renomme tous de la même façon, en les rendant aussi séquentiels
    (ex. Mariage C&A_001, Mariage C&A_002, etc. …et sur PC, ça donnera qqch comme ça ‘Mariage C&A(01)’ )

    – Et pour finir, j’y ajoute des noms si besoin.
    (ex. Mariage C&A_028_Tantes Léonie & Ernestine, etc.)

    Simple mais efficace. 😉

  25. Lili13

    @Fabienne : je crée un dossier par an, ensuite un sous dossier pour deux mois ( ex janv-fev) et je renomme les photos par date et une info ex: 100112 bbs canapé ( 10 janvier 2012, bébés canapé) …euh mes bébés ont 9 ans maintenant, mais c’était une façon courte de coder quand la photo concerne mes enfants 😉 l’idéal pour que les photos soient en ordre c’est de dater à l’anglaise donc pas 100112 mais 120110 pour 10/01/12…ou alors, si un gros évènement sur une journée ( ex : fete de l’école) je crée un sous dossier date rien que pour cet évènement précis, s’il contient une dizaine de clichés…
    Si vous avez mieux comme classement, je suis bien évidemment preneuse de votre idée 😉

  26. Dorothée

    Lorsque je télécharge les photos de mon appareil sur l’ordi, je l’ai classe tout de suite dans le dossier de l’année (expl:2012) puis dans le mois correspondant (janv 2012). En fin d’année, je crée un album numérique de 24 pages (2 par mois avec des petits commentaires). Puis je fais imprimer (pour ma part: couverture souple, format BD). Au regard du nombre de photo par page, je trouve que l’impression d’un album est bien moins cher que développer les photos individuellements.
    Je fais aussi des mini album pour des évenements (anniversaire, soirée…) ou un très gros album (60 pages) pour le mariage.

    J’avoue quand même avoir achetté une horloge avec 12 cadre photo depuis 2 ans qui contient toujours de belle photo en noir et blanc, d’enfant n’étant pas les miens, d’un couple qui n’est pas le mien et d’un dalmatien que je n’ai pas. Un jour, peu être, j’imprimerais au bon format les visages de ma famille.

  27. Fabienne

    Merci beaucoup à tous pour vos bonnes idées et particulièrement à Ilorem et Lili13. Ce me semble en effet logique et donc simple d’utilisation. A bientôt !

  28. Valérie

    Peut-être en réaction aux boites de photos anarchiques rencontrées chez mes parents lorsque j’étais enfant, j’ai toujours développé et classé mes photos dans la foulée. 17 ans de mariage et deux enfants =
    -24 albums ( identiques, je les trouve encore grâce à internet)de 200 photos; je colle aussi dans l’album en cours les articles de journaux(judo, concours) ou les tickets de spectacles ou événements spéciaux( faire-part…)
    – un album « spécial » qui retrace ma généalogie et celle de mon mari. ( photos de Pépé et Mémé, parents, oncles et tantes…) et que je complète à l’occasion d’une découverte chez une vieille Tata ou chez une vieille voisine !
    -un album de naissance pour chaque enfant complété et commenté dans lequel je continue de coller une photo d’identité par an( depuis 16 ans) et glisser la sacrée sainte photo de classe.Je leur offrirai à la naissance de leur premier enfant.
    Les négatifs des premières années sont rangés dans une boite avec pour projet de les scanner.( quand j’aurai compris comment ça marche)
    Les photos numériques sont classées par année sous divisées par mois avec un titre par événement( Haloween 2005, anniv’ 11 ans …) sur mon ordinateur et sauvegardées sur un disque dur externe . Je les imprime toujours chez le photographe mais après avoir effectué un tri tout de même car avec le numérique, on mitraille un peu n’importe quoi. Je choisis les plus jolies uniquement et conserve les autres vues sur l’ordinateur.

    Voilà. C’est tout ! 😉

  29. Valérie, nous sommes tous jaloux! 😉

  30. Rosalie

    Vaste sujet en effet !
    Je les classe au fur et à mesure dans l’ordinateur : un dossier par année, subdivisé en mois dans lesquels je crée des sous-dossiers si nécessaire.
    Ensuite gravage d’un DVD par année puis sauvegarde supplémentaire sur un disque dur externe (mais ça c’est encore sur la to-do liste !). L’idée de Dorothée d’un album numérique imprimé par année me séduit… à ajouter à la liste !
    Certains « dossiers spéciaux » (évènements, vacances, anniversaires..) sont également transférés sur la Freebox, ce qui permet de les visionner confortablement en famille sur grand écran TV.
    En projet également : la numérisation de mes photos papier et aussi celles de mes parents afin de pouvoir les partager avec mes frère et soeur.
    Comme vous voyez, j’ai encore de quoi faire, et c’est une excellent occupation pour les journées d’hiver à venir.

  31. Le découpage commencé cette semaine est enfin terminé, je peux me consacrer à mes vacances. Deux semaines en famille en Italie, dans le village de mon bien-aimé. Deux semaines pour profiter des amis, de la famille, mais aussi découper. Les lames, les crayons, et surtout le papier… mes valises sont prêtes.

  32. Evelyne

    c’est vraiment super. Merci à tous de vos précieux conseils. J’ai bien aimé en particulier l’idée de l’album « spécial » généalogie de la famille (très astucieux pour éviter d’avoir à chercher dans toutes les photos pour expliquer la famille aux enfants). Merci aussi pour les idées de nommage des photos. Quand j’étais à l’argentique, j’ai toujours développé mes photos, et mises en album illico, meme les ratées, par ordre chronologique de fait. L’informatique offre des perspectives de partage et de réutilisation des photos immenses. Encore faut-il bien les nommer et disposer d’un moteur de recherche qui permette de ressortir toutes les photos d’une meme personne pour préparer son anniv par exemple ou faire un calendrier, un album, un cadeau sur un thème en particulier.

    Avez vous la connaissance de logiciels efficaces, si possibles gratuits, pour organiser les photos et surtout avec un bon moteur de recherche ?

    Comment faites vous pour vous décider de jeter les six autres photos que vous avez prise du meme sujet ? Elles sont toutes quasi identiques mais à un détail près à chaque fois (vous savez ! les photos de groupe, celles de votre enfant… « allez souris, ne bouge plus…mais j’ai dit de ne pas bouger, on recommence… »).

    Merci pour vos conseils

  33. Le meilleur, serait de suivre une formation sur le sujet, tellement le besoin est désormais universel et crucial avec l’apparition du numérique.

    Quelques règles simples à appliquer au numérique, issues des bonnes pratiques de l’argentique :
    – un nom de fichier unique par image, pas de fichiers nommés IMG004 par exemple (photo X de la pellicule Y en argentique)
    – un classement des « fichiers sources » par ordre chronologique (cf. les classeurs de négatifs en argentique, photo 12 de la planche contact 1998-24)
    – la création, à partir du « fichier source », de « fichiers dérivés » adaptés à chaque utilisation : publication web, tirage papier pour un album, création d’un livre, réalisation d’un flyer … (le tirage papier en argentique réalisé à partir du négatif).

    Le classement des « fichiers dérivés » peut être personnalisé (peu importe, ce ne sont que des copies de travail), par événement, par thème, par utilisation, …
    Le nom des « fichiers dérivés » est généralement constitué du nom du « fichier source » suivi d’un suffixe.

    Les « fichiers sources » subissent un processus d’archivage rigoureux.
    Les « fichiers dérivés » sont sauvegardés et éventuellement archivés.

    Sur l’ordinateur, le travail peut être facilité par l’utilisation d’un logiciel de « catalogage ». Il en existe des dizaines. Désormais, les ordinateurs récents disposent généralement d’une solution déjà préinstallée et certaines marques d’appareil photo proposent également des solutions natives. Le choix dépends de nombreux critères comme le type d’ordinateur utilisé (Mac/PC), le profil de l’utilisateur (grand débutant/expert), la fréquence d’utilisation (100 / 10 000 photos par an), le type d’appareil photo, le budget, …

    Au delà de ces quelques lignes un peu techniques – toutes mes excuses – je rejoins bons nombres de commentaires déjà exprimés en disant qu’il faut absolument imprimer ses meilleures images numériques pour quelles ne restent pas à vie au fond d’un ordinateur.

    Eric Valdenaire, Auteur Photographe
    http://ericvaldenaire.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s