C’est lundi, c’est ravioli. Ou pourquoi j’aime les routines

Vous vous souvenez du film culte de Chatilliez, « La vie est un long fleuve tranquille ». Et sûrement de cette scène où l’actrice arbore un doux sourire en disant « c’est lundi, c’est ravioli« .

Dans ma vie, justement, ça  a rarement été aussi réglé que chez les Le Quesnoy! Je n’ai eu que des emplois du temps variés. Horaires à rallonge, travail à mon compte, congé maternité, déplacements en province, réunions tardives…

Je crois que je serais devenue folle sans mes routines de base. Ou alors, je serais ruinée.

La plus solide de ces routines, celle qui résiste à tout, ce sont les courses hebdomadaires.
Parce que, figurez-vous, je n’aime pas faire les courses routinières d’approvisionnement.

  • J’essaie d’éviter la foule (hello, samedi après-midi de cauchemar banlieusard!)
  • J’essaie d’y passer le moins de temps possible
  • Je ne commande pas par internet car j’habite tout près d’un Carrechan et que j’ai souvent des courses autres qu’alimentaires à faire
  • Je ne veux pas encombrer les autres jours de la semaine (déjà assez chaotiques comme ça) par cette corvée supplémentaire.

D’aller faire mes courses une seule fois par semaine me permet:

  • De regrouper mes déplacements (moins de temps et d’énergie dépensés);
  • D’éviter les achats impulsifs. Retourner plus que nécessaire au magasin me fournirait plus d’occasion de me laisser tenter;
  • D’acheter la quantité nécessaire et suffisante d’aliments pour une semaine: moins de gaspillage et d’achats en N exemplaires. Mais j’ai toujours un fond de réserve pour l’improviste, bien sûr;
  • D’habituer mes ados à anticiper. Lorsque la boîte de céréales approche du « presque vide », on coche sur la liste;
  • De résister, si d’aventure je me laissais tenter par une frivolité quelconque en dehors de ce jour-là. Je m’exhorterais à la patience… d’ici là, j’aurai oublié;

Donc, à la Casa Einfalt, quand c’est mardi, c’est jour de courses. Tiens, ça rime pas.

Envie d’en savoir plus sur les plans de menus dans la vraie vie?

Pourquoi j’ai arrêté de créer mes menus dans les rayons de Carrechan et de parier sur la spontanéité.

Tant que vous êtes devant votre PC, si vous faisiez votre liste de courses-type?

18 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

18 réponses à “C’est lundi, c’est ravioli. Ou pourquoi j’aime les routines

  1. Coco1313

    Chez moi et au boulot tout le monde le sait et se moque un peu de moi mais j assume:
    c’est mardi , c est Caddie !!!!!
    Je confirme c est rassurant !
    Bonne journée Laurence

    J'aime

  2. Marie

    Moi aussi je fais mes courses 1 fois par semaine, habituellement le dimanche après-midi. Le samedi, je dresse le menu pour la semaine (incluant les boîtes-repas !) et je m’y tiens. Chez-nous, on a une catégorie pour chaque jour de la semaine : les lundis « végés », les mardis « on s’en fish », les mercredis « Tour-du-monde » et les jeudis « Tous des nouilles ! » Pour que ça marche, il faut que les recettes de semaines aient moins de 5 ingérdients et se préparent en moins de vingt-trente minutes. Je rentre du boulot vers 18:30-19:00 alors tout le monde met la main à la pâte. Pendant que je prépare le repas, ma grande fille prépare les boîtes-repas pour le lendemain et mon grand fils nettoie la vaisselle et les espaces de travail. On en profite pour discuter. Et on a plus de temps après pour décompresser ! Très efficace.

    J'aime

  3. Merci pour la rime, Coco1313: j’adore, j’adopte.

    J'aime

  4. La préparation des repas en famille, ça reste très sympa. Comme le vidage du lave-vaisselle/rangement si on le décrète.

    J'aime

  5. Véronique

    Le dimanche c’est poulet roti ah non ça ne rime pas ! lol Pour ma part je me suis organisée dans certains domaines de ma vie sans vraiment m’en rendre compte mais par la force des choses. Cependant dans ma vie familiale… c’était beaucoup moins évident et il y a deux ans c’est devenu un cauchemar !!! Je me suis rendue compte que je pensais perdre du temps à faire des listes, à préparer les choses… je fonçais et résultat je n’y arrivais pas !!! Depuis quelques mois j’ai pris CE TEMPS essentiel qui me permet d’aller au bout de chaque « mission » et les imprévus (il y en a souvent!!!) sont mieux gérés. Alors je poursuis, je perfectionne, j’organise… Amitiés

    J'aime

  6. C’est vrai que l’organisation vient par la force des choses. Sinon, on resterait tous de doux rêveurs et improvisateurs. C’était assez bien l’insouciance…mais je crois que j’aime mieux maintenant: j’arrive à mener plus de projets intéressants que « est-ce qu’il me reste des pâtes? Euh… disons que non. » ou « mais que fait cette salade moisie au fond de mon frigo? Ah oui, encore une bonne intention qui a raté! »

    J'aime

  7. Véronique

    C’est vrai qu’hier encore j’ai jeté des ex-belles carottes. Mon problème c’est que je fais un menu hebdo (avec courses limitées) mais parfois plus envie le jour même : bonne intention ratée. Je pense en faire trop (repas équilibrés) alors que le jeudi à 20h30 je n’ai plus l’énergie de faire un repas frais ! C’est un idéal que je ne tiens jamais et je m’en veux après alors je pense que le jeudi se sera spaghetti lol

    J'aime

  8. Bonsoir.
    Un premier commentaire pour un blog que je lis régulièrement avec plaisir 🙂

    C’est vrai que le stress, les pertes de temps ou d’argent et les désagréments se cachent partout dans les courses y compris. Et si on peut optimiser un peu ces tâches récurrentes, on gagne en qualité de vie. Et pour optimiser les tâches récurrentes, quoi de mieux qu’une routine bien pensée 🙂

    J'aime

  9. nathalie

    Mais comment on fait pour faire ses courses le mardi ? Le soir en rentrant du boulot ? Même si j’en avais le courage, il ne reste déjà pas beaucoup de temps pour préparer le dîner, vérifier les cartables, s’occuper de la lessive…

    J'aime

  10. Pascale C.

    Véronique, quand je vois dans le frigo des légumes frais qui commencent à ne plus l’être et que je n’ai pas l’énergie de les cuire ou plus envie de les manger; je les mets illico presto au congélateur. Ainsi j’économise :
    – Mes finances
    – Mon temps pour aller les acheter et mon énergie pour les porter
    – L’environnement : l’eau pour les produire, le CO2 pour les transporter

    Et si dans les jours qui viennent j’ai finalement envie de le cuire, pas de pb, je les sorts du congélo.

    J'aime

  11. Je suis à mon compte( ce ‘a pas toujours été le cas). Sauf exception, je gère mon emploi du temps comme je veux. Et si, comme aujourd’hui, ce n’est pas possible de faire mes courses, eh bien, je les fais le lendemain. Pas grave.

    J'aime

  12. Véronique

    Petite expérience : j’avais organisé mes courses avec un diner entre amis prévu à la maison. Courses faites, j’avais anticipé sur le ménage il est donc 17h00 ce vendredi soir. Il me restait le ménage des sanitaires, un petit aménagement du salon avant la préparation du diner… Et BOUM accrochage sur le parking du magasin !!! Et horreur pas de CONSTAT AMIABLE dans ma boite à gants (l’autre partie idem)! Obligée d’appeler un ami. RESULTAT : demander deux constats à mon assurance, les PRE-REMPLIR en partie A et hop dans la boite à gants ! Et surtout l’expérience me montre qu’anticiper et faire les choses en temps et en heure permet de gérer les imprévus qui peuvent tout gâcher !!!

    J'aime

  13. Véronique

    PS :Merci Pascale, je ne pense JAMAIS à congeler mes légumes frais.
    De plus je vais chercher sur internet comment bien remplir un constat car mine de rien c’est un moment crucial qui peut couter cher. Je me rends compte que je ne connais pas mes droits : à 40 ans 2 accrochages seulement et surtout on ne nous apprends pas à remplir les constats et ses subtilités !

    J'aime

  14. C’est le genre de choses facile à comprendre sur le coup mais difficile à mettre en oeuvre lorsqu’on aime procrastiner.

    J'aime

  15. chez nous il y a 2 routines immuables. Nous sommes en WE décalé donc courses le lundi et pizza le samedi soir car nous sommes crevés quand nous rentrons du travail. Cela permet d’avoir une soirée sympa avec les enfants surtout que eux ils ont eu un rythme plus cool ce jour là!

    J'aime

  16. Véronique

    Vous avez bien raison. Remettre à un plus tard… Faisais que j’étais sous la pression de la dernière limite. Et ces douches froides de « l’urgence », je ne veux plus les vivre. Alors je m’inspire de vos méthodes et témoignages

    J'aime

  17. C’est drôle comme ces routines sont rassurantes et finalement agréables.

    J'aime

  18. Effectivement ici aussi, c’est menus et courses le vendredi soir.
    La liste type, je n’ai pas encore fait par contre. J’ai une liste découpée par rayons/zones du magasin, du coup je me rapelle de ce que je dois acheter, et je note au fur et à mesure quand il manque (ou manquera bientôt) quelque chose, mais ça s’arrête là

    Comment faites-vous avec cette liste ? Elle contient tout ou bien simplement une partie des choses à acheter ? Et passez-vous en revue tout ce qu’il y a a acheter avant d’aller faire les courses ?

    J'aime

Commentez, ca nous fait plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.