Le budget pour les nuls: repérer les dérapages et y remédier

COMPLETER SES INFORMATIONS

Vous avez déjà accumulé les informations pendant plusieurs semaines. Vous vous êtes creusé la tête pour savoir si l’amende pour excès de vitesse va dans VOITURE, sous-catégorie AUTRES, ou dans IMPOTS, sous -catégorie VOITURE.
Vous avez constaté qu’il vous faut une rubrique ANIMAL si vous en avez un, et une rubrique frais bancaires (si vous avez des agios à payer, aïe).

Dans la foulée, vous avez remis la main sur vos dépenses régulières: votre quittance d’assurance maison, vos échéanciers de prélèvement en tout genre, et toutes les dépenses mensuelles (loyer), bi-mensuelles (France Tel*), trimestrielles, bisanuelles et annuelles (impôts).
Vous les avez saisies aussi.

Maintenant, créez un autre onglet « Revenus », dans lequel vous placerez les mois en colonnes. La première colonne désignant le type de revenus. Sur chaque ligne, vous auriez par exemple: salaire de Monsieur, salaire de Madame, allocations familiales, remboursements sécurité sociale… La dernière colonne contient le total sur l’année, par type de revenus.

TOUTES LES DEPENSES NE SE VALENT PAS

Maintenant, si vous êtes souvent à découvert, il faut que nous fassions la distinction entre les dépenses absolument obligatoires (loyer, remboursement de crédit immobilier), les dépenses nécessaires (nourriture, vêtements) et les dépenses superflues (restaurant, bouquets de fleurs, alcool, friandises au distributeur).

Grâce à votre tableur, vous pouvez les regrouper par genre (obligatoires/nécessaires/superflues) et faire le total de chaque genre.Vous voyez donc, en comparant vos entrées d’argent et vos sorties, où le bât blesse. Vous dépensez plus que vous ne gagnez, peut-être.
Il va donc falloir appliquer quelques techniques toutes simples pour revenir dans les clous sans avoir l’impression de vous priver.

LES DEPENSES SUPERFLUES

Parmi celles-ci,  il y en a qui, à la réflexion, ne vous font pas tant plaisir que ça. Je pense aux abonnements. Le problème des abonnements, c’est que la dépense tombe tous les mois, de façon « indolore » mais tout de même. Par exemple, cette chaîne cryptée à laquelle vous êtes abonné et qui ne passe que du foot aux heures où vous êtes disponibles. Ou encore, ces magazines hebdomadaires qui traînent, non lus, aux toilettes. Un abonnement, ça peut se résilier.

Il y a aussi les dépenses dues à une organisation défaillante (mais qui progresse, puisque vous lisez ce blog).
Je pense à ces objets achetés deux fois parce qu’on ne remet pas la main sur le premier exemplaire. Ou ces restaurants pas si bons, auxquels vous avez emmené la famille parce que vous n’aviez pas eu le temps ni l’énergie de faire à manger. Ou ces vêtements achetés en soldes, sur un coup de tête, alors qu’il aurait suffi de  faire une liste préalable avant de se jeter dans les boutiques. Ou ces pénalités payées parce que le traitement du courrier est un brin chaotique, chez vous.

LES DEPENSES NECESSAIRES

Pour les dépenses nécessaires, on se rend compte qu’on peut les réduire si on le souhaite. L’alimentation est un bon exemple.

On a tous nos marques préférées de yaourts, céréales, café… On remet rarement en cause ces goûts-là. Pourtant, est-il vraiment nécessaire d’acheter du pain de mie vendu sans la croûte? Ou une marque de soda différente pour chaque membre de votre foyer? Une marque de jambon célèbre ou de tarama n’a-t-elle pas finalement le même goût que son concurrent de marque de distributeur?

Vous m’avez comprise, il faudra expérimenter un peu pour chercher à diminuer le montant de vos courses alimentaires. Pourquoi celles-ci, particulièrement?

Parce que:

  1. la publicité pour ces produits est omniprésente: nous en sommes imprégnés, donc moins vigilants
  2. les promotions nous affolent et nous incitent à acheter des aliments que nous n’aurions peut-être pas stockés autant sans elles
  3. toutes les bonnes habitudes que vous prendrez vont s’additionner très vite. Imaginons que vous économisiez 20 euros par semaine. C’est 1040 euros par an sans grand effort.

Il vous reste également la possibilité de vous pencher sur votre assurance de maison, de voiture, ou votre mutuelle: tous ces contrats ont des dates anniversaire. Quelques mois avant celles-ci, faites votre marché à la recherche de prestataires moins chers pour le même service. Et mettez-les en concurrence.

Sur ce même sujet, vous voudrez peut-être lire:

13 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

13 réponses à “Le budget pour les nuls: repérer les dérapages et y remédier

  1. Lucianne

    Merci Laurence de conforter mon avis sur la SURCONSOMMATION !

  2. baron

    Chère Laurence, je vous lis avec intérêt. Juste une petite remarque, ce n’est pas la « chaussette » qui blesse, c’est le bât (le bât de l’âne, l’âne bâté, vous voyez ?)…
    Très cordialement, Chantal

  3. Claire

    N’ayant pas de voiture et donc pas d’essence à acheter, je n’ai pas de carte bancaire. Celle-ci ne me servirait à rien de plus que le chèquier.
    j’économise donc chaque année les frais liés à une carte bancaire !

    Par contre, s’il y a des rayons du supermarché que je ne fréquente pas (petits gâteaux, crèmes dessert, etc.), je préfère garantir un minimum de qualité sur le jambon quand j’en achète. Il suffit de lire la composition des produits pour s’apercevoir qu’il y a des économies qu’il vaut mieux éviter.

    Bien amicalement.

  4. laeti

    chère laurence le hic c’est de se coller sur l’ordi pour faire les colonnes et les remplir et se retrouver sur youtube , s’organiser c’est facile ou autre chose intéressante. Un petit point ici j’essaie de ne pas sortir de liquide car comme son nom l’indique le liquide cela s »évapore à toute vitesse et on ne sait où, 2ème point je pense que nous allons restreindre sur les vêtements même si je ne suis pas dépensière du tout -je viens de découvrir des trous dans mes Tshirt petit bateaux…cela vont me faire de merveilleux chiffons- mais pour les enfants vu l’état de leur chambre envahie de vêtements je crois que la règle 2 pantalons 1 robe 1 jupe et un haut Xpar 10 va s’appliquer et 3 pantalons pour les garçons puis basta le reste sera donné. puis on appliquera le principe pour un qui entre un qui sort.
    Au fait le lien : Associer vos enfants à vos nouvelles habitudes ne fonctionne pas

  5. laeti

    hum cEUX la vont ou cela VA me faire des chiffons….au choix

  6. la CB c’est quand même bien pratique et pas seulement pour payer l’essence, qu’on peut payer aussi en espèces ou en chèque, non?
    Elle a un avantage sur le chèque, c’est de ne pas avoir à dégainer sa pièce d’identité et d’être anonyme puisque maintenant, c’est généralement le client qui insère sa carte dans le lecteur.
    Sans oublier la possibilité de payer des achats sur internet, trèèèèèèèèèèès pratique en ce qui me concerne pour me faire livrer d’un coup deux mois de produits d’entretien et denrées non périssables directement à domicile.
    Pratique encore pour retirer du liquide à n’importe quel guichet, en France ou à l’étranger (non, pour une journée en Allemagne ou en Suisse, je ne me farcis pas le bureau de change).
    Honnêtement, tout ça vaut le coût des frais.

  7. Rosalie

    Bonjour,
    Je suis entièrement d’accord avec Rachel Oo, j’utilise le service « drive express » de mon hypermarché Michel Edouard L*****c : 5 minutes pour passer commande (ma liste est déjà regroupée selon leurs catégories) + 10 minutes aller-retour pour récupérer les courses, chargées gracieusement dans le coffre de la voiture. Et mon dos fragile apprécie de ne plus avoir à manipuler 4 fois les produits… économies pour la Sécurité Sociale !
    Il faut également prendre en compte le fait que fleurissent de plus en plus un peu partout les affichettes « nous n’acceptons plus les chèques », et moi suite à une expérience malheureuse, je n’aime pas avoir trop de liquide sur moi.

  8. LACOMBE

    Bonjour,
    Juste une petite précision pour les revenus… Ce que je comprends, c’est qu’il faut créer un deuxième tableau pour comptabiliser les revenus. A moins qu’il ne fallait rajouter une colonne revenu au tableau des dépenses ? Je suis un peu perdue et toujours toujours à découvert !!!
    Merci pour votre site
    Sandrine

  9. Sandrine, c’est une feuille (ou onglet) qu’il faut ajouter pour les revenus. Pour cela, vous allez dans le bas de votre écran,là où ça ressemble à des onglets d’intercalaires comme dans un classeur. Vous cliquez sur le bouton droit de votre souris et choisissez « insérer une feuille ». Vous lui donnerez le nom « Revenus ».

  10. éviter les hypermarchés, dont on ramène des choses parfois peu utiles, et se concentrer sur la moyenne surface de proximité où l’on n’achète que l’essentiel.
    la voiture est un gouffre méconnu, beaucoup de gens ne réalisent pas qu’elle se chiffre en centaines d’euros par mois
    la carte intégrale plutôt que la carte au mois
    revoir les contrats, notamment de téléphone portable, on peut avoir plus pour moins
    attention aux démarcheurs, aux abonnements france-loisirs, alors qu’il vaut mieux acheter un livre vraiment choisi à la fnac
    attention au crédit, dont les gens ne savent pas calculer le montant de l’intérêt, surtout celui lié aux cartes diverses

  11. Sandra

    Bonjour,

    Cet article m’a fait penser aux fiches « Ecofrugal » qui peuvent aussi donner des idées pour faire des économies.

    http://www.ecofrugalproject.org/

  12. Thib

    « …mensuelles, bi-mensuelles, trimestrielles, bisanuelles et annuelles. » Il me semble que quelque chose cloche avec cette énumération… ne dit-on pas bihebdomadaire, hebdomadaire, bimensuel, mensuel, bimestriel, trimestriel, semestriel (ou bisannuel), annuel?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s