Techniques anti-procrastination: N° 3 le Saucisson

Aujourd’hui, vous et moi pique-niquons tous ensemble. Chacun d’entre vous se voit attribuer un saucisson et un couteau de poche.

Comme c’est pour une expérience et comme vous commencez à me connaître, vous vous méfiez un brin. Avec raison.

Car, les saucissons n’ont pas plus tôt été distribués, que je vous annonce que « votre mission consiste à avaler ce saucisson en entier. »

Avant de vous écrier « on n’est pas à Koh Lanta! » « Laurence, vous exagérez, tout de même, on n’est pas des fakirs occidentaux! »… considérez la situation.

Certainement, vous allez tous devoir découper le saucisson afin de pouvoir le manger.

  • Certains vont découper tout le saucisson avant de commencer à le manger, tranche après tranche.
  • D’autres vont d’abord couper une tranche à la taille qu’ils aiment, puis la manger avant de recommencer l’opération.

Le point commun, quelle que soit votre façon de procéder, c’est que vous ne pourrez réussir votre mission qu’une tranche après l’autre. Avec le but de terminer le saucisson, certes. Mais pas en une seule bouchée. « Evidemment » me rétorquez-vous en haussant (légèrement, vous êtes bien élevés) les épaules.

Evidemment.

Alors

  • pourquoi ne pas considérer que n’importe quelle tâche procrastinée peut être « tranchée » de cette façon?
    Oui, même la vaisselle, le repassage, le paiement des factures, le tri d’une pile de paperasse…
    Que tous ceux qui se disent « j’attends qu’il y en ait assez/que ça vaille la peine, pour m’y mettre… » lèvent la main.
  • pourquoi s’obstiner à vouloir ranger tout le cagibi en une seule fois?
    Et finir épuisé, 4 heures après, en étant écoeuré pour 6 mois de tout rangement.
  • pourquoi insister sur le fait qu’il vous faut absolument attendre le dernier moment pour faire toute votre comptabilité, chers travailleurs indépendants?
    Et vous y mettre à 23 heures le dernier jour avant votre rendez-vous chez le comptable, en râlant que l’administratif vous « prend trop de temps ».
  • pourquoi commencer un rangement de placard dans un grand « ras-le-bol » sans avoir déterminé de plan d’attaque (taille des tranches) au préalable?
    Et vous demander au bout d’un après-midi comment il se fait que vous ayez l’impression d’avoir plus de bazar que quand vous avez commencé.
  • pourquoi crier sur les enfants pour qu’ils rangent leur chambre en entier et sans traîner?
    Alors qu’on peut leur proposer de ranger d’abord tous les Playmove (et rien que les Playmove) puis les livres (et rien que les livres) etc.

A retenir:

Toute tâche peut être découpée en tranches. Tranche par tranche, vous finirez bien par le manger, ce saucisson

Vous avez le choix de la taille de la tranche. Il faut juste la déterminer avant d’attaquer la charcuterie.

Oubliez votre perfectionnisme. C’est lui qui exige un effort long et prolongé dans le but d’ obtenir un résultat idéal en une seule fois.

Enfin, pensez à vous  récompenser entre chaque tranche.

C’est pourquoi nous allons aussi sortir des paniers le cake aux olives, la salade de riz et la tarte aux mirabelles. Bon appétit!

Envie d’essayer une autre technique anti-procrastination? ICI

La pro-quoi? Découvrir pourquoi vous reportez à plus tard, c’est LA

14 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, Désencombrer, Oser jeter, S'organiser à la maison

14 réponses à “Techniques anti-procrastination: N° 3 le Saucisson

  1. ILLI

    Géniale votre image du saucisson. Je comprends mieux comment je travaille et pourquoi je n’ai pas à me culpabiliser de ne pas avoir la même méthode de rangement que d’autres c’est celle qui me convient et qui est aussi bien qu’une autre.
    j’ai d’ailleurs remarqué que je déteste me faire toutes mes tartines en même temps.Il faut d’abord que je mange ma 1ère tartine puis je m’en fais une autre.

  2. C’est ça, la vraie gourmandise! :))

  3. Moi j’ai encore une autre technique avec les tartines… Si je prends l’exemple des « mouillettes », à tremper dans l’oeuf à la coque : je coupe le pain en mouillettes d’abord… mais je beurre au fur et à mesure que je mange mes mouillettes !
    Merci pour ces articles sur la procrastination, j’attaque dès ce soir le tas de papiers (déjà pré-triés depuis 2 mois, je n’ai plus qu’à mettre mes piles triées dans les pochettes idoines, je devrais en avoir pour 5 mn maxi, et bien ces 5 mn là je n’arrive pas à vouloir les prendre !) et je m’offre la récompense : tricoter sans culpabiliser, assise sur le canapé et regardant (d’un seul oeil, à cause du tricot !) une série américaine !

  4. Sophie, la reine de la récompense négociée! Bravo!

  5. sossou loïc

    il s’agit du cartésianisme:
    -éviter de sauter directement sur une tâche
    – diviser la tâche en autant de parcelles( ou de petites tâches) qu’il serait requis pour la mieux exécuter ou résoudre
    – et maintenant, toujours commencer par les tâches les plus simples et les plus faciles à exécuter pour aller comme par degrés jusqu’à la résolution des plus complexes
    -en fin faire tout le temps et partout des revue générales afin d’être sur de ne rien omettre
    très cordialement, merci.

  6. sossou loïc

    et donc chronométrer les parcelles de tâches s’il faut rejoindre la méthode du PLAN 5min pour une totale anti-procrastination

  7. Sossou Loïc, on reproche parfois à Descartes un excès d’analyse. Souvent, les personnes avec qui je travaille analysent en effet beaucoup, découpent parfaitement chaque projet en étapes… et se font peur devant l’énormité de la tâche. Je recommande de se focaliser uniquement sur la première tranche de saucisson et de la manger. Une fois cela fait, on peut envisager la deuxième. Et ainsi de suite…

  8. marie

    Bon Laurence.. Laissez moi vous dire qu’en lisant vos articles sur la procrastination 1)vous etes formidable 2)j’ai envie de pleurer ,de joie, qd mm 3)vous remercier. je vais penser « saucisson minuteur fusée ». Je vous remercie. J’ai déjà acheté vos 2 bouquins, superbes, mais avec le blog ca rajoute au coaching. Sachez que si j’avais l’argent je vous aurais déja consultée,(on gagne du temps plutot qu’a galerer seule a perdre des années.. excusez moi..) Je voulais vous remercier car ça se voit que vous etes quelqu’un de bien, c’est bien ce que vous faites. Je pensais ? etre perdue mais vos astuces si elles me sauvent.. Vous étes d’un intéret crucial, interet général. Vous écrivez trés bien, c’est un plaisir de vous lire.votre plume,humour,générosité. Merci. Marie.

  9. A reblogué ceci sur Vivre avec Jésuset a ajouté:
    une astuce qui me plait bien .

  10. Diogène

    L’idée est fort séduisante.
    Sauf qu’il y a un petit détail.
    Ce saucisson, c’est l’Hydre de Lerne…
    J’ai testé pour vous.

    Et si je tenais en plus les imbéciles qui ont inventé le tri sélectif.
    C’est une horreur à vivre…

  11. Sabiso

    Bonjour Laurence,

    Cela fait longtemps que je n’ai pas écrit, et pour cause, ça marche !!!
    4 ans que je vous suis à travers le blog. 4 ans que j’applique (et fait appliquer) vos préceptes 😉 et 4 ans … que ça fonctionne, sans heurt,sans douleur et avec le sourire.
    Le saucisson, je ne l’ai jamais oublié, il y a toujours une technique qui nous parle plus qu’une autre. Moi, c’est la charcuterie. Je tranche, je planifie la semaine suivante, je me mets des rappels pour mon moi futur et j’avance.
    Le classement, pareil (mails, documents, chaussettes)

    M’étant moi-même baptisée Reine de la procrastination, comme tant d’autres, j’ai soigné mon perfectionnisme et développé mon lâcher prise.

    Et je diffuse à qui veut l’entendre (ou pas) vos articles, votre nom comment ça a marché pour moi.

    Donc un grand merci, un c’est vraiment bien ce que vous faites et un je vais continuer comme ça je pense que je suis sur la bonne voie.

    Merci 😉

  12. Merci Sabiso, votre commentaire m’encourage. Vous mettez en application ce que vous lisez: c’est rare et donc digne d’être souligné;) A bientôt, j’espère.

  13. Namama

    Bonjour Laurence,
    J’ai découvert tout récemment par hasard votre blog et j’ai été scotchée tant je m’y suis retrouvée… bordélique, procrastineuse, etc… etc… Et puis cela rassure un peu de constater qu’on n’est pas tout(e) seul(e) à avoir les mêmes problématiques.
    MERCI D’ETRE LA !
    Depuis je « compulse frénétiquement » les sujets qui m’intéressent au plus haut point ; je suis plutôt accro à internet & Co… Seulement en « bonne procrastineuse » que je suis, il faudrait désormais que j’embraye sur la partie « ACTION » de vos conseils avisés…. mais je n’y arrive point… (il faut vous dire que je suis actuellement en traitement suite à une dépression que j’ai très longtemps niée et qui n’a donc pas manqué de me rattraper). Je commence à aller un peu mieux mais le chemin est long…
    J’ai « quand même » préparé 3 cartons et un sac poubelle, MAIS ils n’ont absolument pas bougé d’un millimètre depuis… Pfff… Et forcément je me suis dit que je suis : feignante/bonne à rien/lamentable… etc…
    Lorsque j’ai lu cet article « Technique anti-procrastination : N°3 le saucisson » je n’ai pas pu me retenir de sourire (votre humour fait mouche à tous les coups ! merci de dédramatiser !) en pensant à la façon dont je « mangeais » du saucisson. Enfin -perso- je n’aime pas trop le saucisson mais j’ai immédiatement songé à la façon dont je le « préparais » depuis de très nombreuses années pour mes enfants entre-autres.
    Voilà comment je procède : 1)j’enlève d’abord la peau du saucisson (car : pas terrible de le manger avec la peau). 2)je le découpe en très fines tranches. 3)il est prêt à être dégusté.
    Et donc, je me suis demandée COMMENT VOUS INTERPRETERIEZ CETTE FACON DE PROCEDER, sachant que :
    1) Lorsque je me mets « enfin » à trier/organiser/ranger… je ne fais pas dans la demi-mesure (caractère entier => tout ou rien !)… et donc je suis plutôt « vannée » après tout mon remue-ménage… et je mets donc plusieurs jours à m’en remettre…
    2) J’ai été étonnée d’apprendre à travers vos articles que je serais « perfectionniste » ! … je me voyais plutôt « à cheval » sur certains principes (question d’éducation) mais pas maniaque… enfin, quand c’est tout bien rangé et propre, j’aimerais « autant que faire se peut » que cela le reste le plus longtemps possible…
    3) J’aspire désormais à une vie « ZEN », dans une maison rangée/en ordre et donc agréable/propre… dont je n’aurai pas honte, notamment lorsqu’il vient du monde à la maison…
    Voilà pour cette entrée en matière !
    J’espère que mon message retiendra votre attention et peut-être vous donnera une ou des idée(s) pour de prochain(s) article(s)…
    Merci de me dire « mes 4 vérités » si nécessaire… Il faut vraiment que je « me mette un bon coup de pied au derrière » pour m’y mettre et avancer ENFIN !
    Tous les commentaires seront les bienvenus… de toutes et tous…
    A bientôt.
    Ben à vous. NMM.

  14. Namama, je suis une adepte de l’organisation non violente (un nouveau concept, que je viens d’inventer). Récupérez de votre dépression, puis tranche après tranche, avalez donc cette charcuterie et n’oubliez pas de venir nous racontez comment se passent vos pique-niques! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s