Chez moi, je papillonne, j’ai l’impression de n’arriver au bout de rien

Zabelle me dit: « … Mon travail se fait en partie chez moi : j’ai du mal à gérer de multiples tâches qui correspondent à mon travail, aux tâches domestiques (faire le repas, étendre le linge, ranger, nettoyer), à mes affaires privées (répondre aux mails, ranger mes papiers, continuer une activité créative…), à ce qui concerne mes enfants (adolescents). J’ai l’impression de ne rien mener à bout et de perdre beaucoup de temps à papillonner d’un domaine à l’autre, sans compter qu’il y a beaucoup de mélange parmi le matériel destiné aux différents domaines : j’ai un bureau, et une table dans ma chambre pour mes affaires administratives, mais ma chambre est aussi l’endroit où je range ce qu’il me faut pour mes activités perso, le courrier s’entasse sur la table de la cuisine… Je sais qu’avec rigueur et volonté cela devrait pouvoir s’arranger, mais je n’y arrive pas de façon régulière : trop d’interférences et de dispersion au bout du compte.« 

Deux sujets à considérer, dans le commentaire de Zabelle: son organisation personnelle et le classement.

Son organisation personnelle

Appelons Projets toute série d’actions à mener pour arriver à un objectif. Certains projets sont à court terme (ex: rendre des copies, si on est enseignant), d’autres sont à long terme (ex: veiller à la santé des enfants). Certains sont agréables (ex: préparer ses vacances ou démarrer un nouvel objet créatif), d’autres le sont moins (ex: je vous laisse en trouver… une maison propre? OK, je blague). Comme de nombreuses femmes, Zabelle doit gérer de multiples Projets. Elle aimerait avancer sur chacun d’entre eux, de front, sans en oublier ni perdre le fil et si possible en n’ayant pas l’impression de crouler sous les obligations.

1- Identifier les Projets

On fait souvent les choses machinalement, parce qu’il faut les faire, parce que la corbeille à linge déborde, parce que la date-limite approche… En somme, on est en mode réactif. Et du coup, on se sent contraint, malmené d’une obligation à l’autre. On perd le fil de nos activités… Par ailleurs, quand un peu de temps libre se présente, le choix d’activités est tel (corvées? plaisir?) qu’on finit par ne rien faire du tout. Pour y voir plus clair, je propose à Zabelle d’identifier vraiment ses Projets personnels (en général, les projets professionnels sont plus clairs, on ne va pas les aborder ici). Exemples classiques:

  • Entretien maison
  • Travaux maison
  • Entretien véhicule
  • Fille Aînée (oui, c’est un Projet à elle toute seule)
  • Fils du Milieu (même chose)
  • Petit Dernier (oui, lui aussi)
  • Ma santé
  • Projet Couture N° 1
  • etc

On veille à rester réaliste. Un projet n’est pas un voeux pieux, une envie vague. Non, il y a vraiment une notion d’engagement, quand on parle de projet: « je m’engage à m’occuper activement de… (remplir) ».

gateau motivant

2- Décomposer les projets, mais pas n’importe comment

Attention. Il ne faut pas décomposer les projets en gros morceaux. Ca ne sert qu’à nous stresser encore plus. Au contraire, pour chaque projet, au lieu de vous demander quelle est la prochaine grosse étape, demandez-vous quelle est l’action la plus petite possible que vous feriez si vous étiez placée devant votre projet, prête à vous y mettre. Ca y est? Vous l’avez identifiée, cette action?

Deux cas de figure possibles:

  • Vous pouvez et avez envie de la faire tout de suite? Ne vous gênez pas, allez-y.
  • Vous ne pouvez ou ne voulez pas agir tout de suite? Notez l’action ( voir l’art de la to-do list vraiment utile) pour ne pas l’oublier et pouvoir y revenir plus tard.

3- Noter tout, absolument

Les actions à faire dès que possible, sur un cahier (ou un gestionnaire de tâches)

En mélangeant vie privée et vie professionnelle? Oui, puisque une partie de votre travail se fait de chez vous.

Papier ou numérique? Choisissez l’un ou l’autre mais ne panachez pas, au risque de ne plus savoir où vous avez noté telle ou telle action.

Bien sûr, dès que l’action est terminée, on raye ou on coche.Oui, ça fait du bien.

Et juste au moment où l’on fait cela, on se demande quelle va être l’action suivante, pour pouvoir, au choix, soit la faire dans la foulée, soit la noter pour plus tard.

C’est ainsi qu’on ne perd pas le fil,

  • même quand on doit gérer plusieurs projets en même temps
  • même quand on est tout le temps interrompu.

Les actions qui doivent être faites avant une certaine date, sur votre agenda

Voici comment procéder: « Et si vous regardiez vraiment votre agenda?« .

4- Choisir ses actions (avec plaisir)

Zabelle, êtes-vous gourmande comme moi? Si oui, vous apprécierez la comparaison entre vos journées et un millefeuille pour mieux organiser vos journées.

millefeuille

 

Son classement

J’ai envie de vous inviter à (re)lire cet article où je comparais les papiers qui s’entassent à des moutons dont vous seriez la bergère.

Et celui-ci, où je vous comparais à un agent du KGB.

Cet article-là vous donne des clés pour ne plus laisser les papiers envahir votre bureau. Bonus: valable pour les courriels, également.

Enfin, je propose à Zabelle qu’elle prenne conscience de cette règle impitoyable: la règle des 5 niveaux. Ceci pour lui permettre de revoir les emplacements et les contenants de vos documents.

 

 

13 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment classer des documents, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer

13 réponses à “Chez moi, je papillonne, j’ai l’impression de n’arriver au bout de rien

  1. Sephiriel

    Merci Zabelle, et surtout merci Laurence ! Cet article est exactement ce dont j’avais besoin car il va m’éviter d’aller chercher toutes les infos dont j’avais besoin un peu partout sur le blog ou dans votre livre (je suis plus ou moins dans la même situation que Zabelle, les enfants en moins).

  2. Marie

    Oui, merci pour cet article qui reprend, au fond, des choses que vous nous avez dites, mais la synthèse est utile : dispersion et papillonnage ruinent souvent nos efforts… même sans activité professionnelle à domicile!

  3. Se promener sur le blog de Laurence, c’est du papillonnage, un prétexte à la détente ou un premier pas vers l’organisation ?! Pour moi c’est une excellente façon de commencer la semaine !

  4. Isa

    Oh, la, la… C’est tout moi… Exactement la même situation que Zabelle. Merci pour ces précieux conseils.

  5. Laurence, cela veut dire que vous ne préconisez pas d’avoir une vision plus large de vos projets ? Par exemple certains conseillent de se donner des objectifs à la semaine, au mois… et de faire des revues régulières de tout ça. En tout cas je me pose les mêmes questions que Zabelle car je vais bientôt être à mon compte et j’ai déjà le même souci qu’elle.
    J’avais pensé à décomposer chacun de mes projets en mindmap, une feuille a4 par projet, que j’affiche devant mes yeux pour savoir où je vais. Qu’en pensez vous ?

  6. Pauline, vous avez raison: quand les projets sont complexes, c’est bien d’avoir deux niveaux de visualisation: l’un, qui reprend les grandes lignes du projet, assorties de dates-limite si ça s’y prête (mind map ou simple liste voire logiciel de suivi de projet). L’autre, votre liste d’actions, tout projet confondu. On veille à avoir toujours une action prévue par projet. Je conseille parfois de créer deux parties dans le cahier (si c’est ce que l’on utilise) à l’aide d’un post-it par exemple. Une partie du cahier est destinée à la planification. Et l’autre partie ne contient que les actions.

  7. Bonjour,
    Cela fait des années que je viens régulièrement sur votre blog, sans jamais poster le moindre commentaire. merci à Zabelle d’avoir lancer ce sujet où je me reconnais et qui m’encourage à poser mes questions. j’ai acheté vos livres et merci Laurence pour votre générosité dans tout ce que vous donnez. La prochaineétape pour moi et un de mes futurs projets vous rencontrer pour un coaching. Ceci dit, il me reste plusieurs questions… Comment garder en tête tous les conseils, les routines restent mais reste passé aux oubliettes…. Comment organisez vous les grands projets, sur papier ou/et support numérique? A quelle fréquence les mettre à jour? Comment les enrichir?
    Bien à vous .

  8. patdub

    Bonjour, Laurence, cela fait un moment que je suis votre blog avec beaucoup de plaisir et aujourd’hui je me décide enfin à laisser un commentaire, peut-être parce que le cas de Zabelle me parle oh combien! Je travaille moi aussi à la maison (je suis assistante maternelle) et j’ai le sentiment de tout commencer, et ne rien finir. J’ai envie de faire plein de choses, déco, couture, jardin, cuisine, etc etc tout en ayant une maison accueillante, propre et rangée.Résultat des courses, je fais un peu de tout ça, imparfaitement, et suis toujours déçue (surtout après les week end où j’ai l’impression que rien n’a avancé) Bref, votre article arrive à point nommé pour moi. En tout cas, merci pour tout ce que vous faites pour nous, pauvres desperate housewives, en plus avec beaucoup d’humour ce qui ne gâte rien!

  9. nathalie

    bonjour tres bien votre article mais vous dites ne pas aborde le cote pro car on sait ou l’on va
    moi je vous repondrais que je sais gerer la maison (car mere au foyer
    pendant des annees + methode fly) mais pas mon cote pro et je ne trouve rien dessus je fabrique entierement tout ce que je vend et j’ai du mal a m’organise
    voila merci
    nathalie

  10. Bonjour, je travaille à domicile et suis maman d’une jeune ado. J’essaye de m’organiser pour ne pas tomber dans la routine. Je partage mes journées en gérant par priorité les choses les plus importantes à celles moins importantes. Mon grand souci est de faire les courses, que je déteste alors je ruse en les faisant sur internet! Bravo pour cet article que je vais relire.

  11. Mamiouche, votre question me plaît tellement que je vais en faire un article prochainement. 😉

  12. Bonjour Laurence,

    En effet, les projets doivent être réalistes et réalisables. Pour garder la métaphore du gâteau, personnellement, je découpe les grosses parts indigestes en petites bouchées agréables en bouche et je coche quand une action est faite. Cela me donne le sentiment d’avancer et la satisfaction d’avoir accompli quelque chose d’important, ce qui est très agréable.

    Bonne journée

  13. Francine

    Bonjour, je connais ça aussi. J’ai la possibilité de travailler de chez moi plusieurs fois par semaine, et j’ai beaucoup de mal à me concentrer. Du coup, je me mets à faire autre chose plutôt que de bosser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s